> France lecture accueil <

   
     
             

Propos sur la magie

 


Les messages de Sashan
 

 

    Dialogue entre Priya et le Guide de Lumière Sashan, ancien chamane

       * * *

    Sashan, j’aimerais que vous nous donniez un message à propos de la magie. Je sais que de nombreuses personnes souhaiteraient en effet connaître l'opinion d'un Guide de Lumière à ce sujet. En tant qu'ancien chamane, vous êtes à mon avis le plus approprié pour répondre à ce genre de questions. Même si certaines de vos réponses sont pour moi parfois énigmatiques... ceci dit sans vouloir vous offenser!

- On ne m’offense jamais!  Je préfère d'ailleurs répondre aux questions plutôt que de dicter de longs messages. Tu le sais bien, je ne suis pas d’un naturel très bavard!

- Hier, j’ai survolé un site Internet sur la sorcellerie. Pourriez-vous nous dire ce que vous en pensez?

- Normalement je ne parle pas de ces choses, mais puisque tu m'interroges à ce propos, ce sera pour moi un plaisir de te répondre - bien qu’actuellement je sois tout à fait sorti de ce contexte-là.

- Les Guides n’aiment pas beaucoup parler de cela, je le sais. Un peu comme si c'était un sujet tabou. Mais d'abord les pouvoirs magiques sont-ils une réalité?

- Certes la magie existe et les magiciens utilisent de nombreux éléments dans leurs pratiques, des plus acceptables au plus condamnables. C'est donc un domaine où la plus grande prudence est de mise. Ne crois pas que c’est un sujet tabou, il nous arrive fréquemment d’en parler parce que nous voyons justement les conséquences parfois fâcheuses de certaines pratiques.
Il faut tout d'abord se méfier de l'identité de ceux que l'on invoque. Il vaut mieux demander une assistance ou une protection à une entité positive: un Guide de Lumière par exemple. Si on laisse venir à soi n'importe quelle énergie, des forces négatives peuvent facilement s’infiltrer dans les pratiques magiques ou lors d'incantations et cela sans que vous vous en rendiez toujours compte. Il est donc extrêmement hasardeux de jouer à l’apprenti sorcier!

- Certains occultistes conseillent d'utiliser des plantes plutôt que de s'engager dans des sacrifices cruels d’animaux, qu’en pensez-vous ?

- La magie par les plantes est en accord avec les Eléments de la nature et répond en outre mieux que les sacrifices. Pense au message de l’Archange Jeliël où il stipule clairement que les sacrifices d’animaux - insectes compris - sont punissables par les lois divines qui se montrent très sévères à ce sujet, tu peux me croire. Et le magicien qui se rend responsable de tels actes sacrificiels devra un jour rendre des comptes par rapport aux souffrances qu'il a infligées à des êtres innocents. C'est la loi du karma. Ces personnes devront donc se purifier de ces actions peu recommandables un jour ou l'autre, soit dans d'autres sphères, soit sur une autre planète. Cela leur permettra d'apprendre qu'on ne peut ainsi faire souffrir inopinément un être animal ou un être humain pour quelque raison que ce soit.

- La personne se punira-t elle elle-même ?

- Non, il y a des Maîtres de Karma pour s’occuper de cela. Mais la magie sera inoffensive sur le plan karmique si l’on prend quelques précautions. Lorsque on invoque un saint par la prière ou que l'on pratique un mantra, celui-ci agit également selon un processus qui tient compte des forces du Bien. C’est le côté: « Que ta Volonté soit faite ». Suite à cette demande, l’énergie du Saint, de l'entité positive ou de son égrégore peut agir.
Dans la magie noire, l’invocation est tout à fait différente. Elle concourt trop souvent à distiller le mal et à révéler des forces contraires aux lois divines. Elle permet à des êtres néfastes de s'exprimer, d'augmenter leur pouvoir et leur emprise sur certaines personnes, y compris les praticiens eux-mêmes. Dans ce cas, c'est l’Astral inférieur qui agit.
Dans la pratique occulte négative on utilise aussi des larves, sortes de sangsues astrales nauséabondes semi-conscientes qui viennent s'accrocher à l'aura pour épuiser la personne physiquement ou l'affaiblir moralement. Parfois le magicien, dans son ignorance, crée même un pacte avec une entité nuisible pour que cette dernière l'aide à propager le mal, à se venger,ou à gratifier le quémandeur de récompenses purement égoïstes.

- On peut donc faire un pacte avec le diable ?

- Je dirais plutôt avec un ange déchu, mais cela revient au même. Lorsqu'un pacte est signé ou accepté, un lien est créé qui demandera à être honoré par certains actes. La personne concernée devra s'acquitter  de ses dettes sans faillir, ceci afin d'éviter de fâcheuses représailles. Cela devient vite un cercle vicieux. Tout cela est bien sombre. C'est pourquoi il faut éviter à tout prix ce genre de pratique qui fait appel aux entités nuisibles. Les cas de possessions existent. Ils résultent parfois d'anciennes dettes de ce type ou d'anciens pactes contractés avec un esprit malfaisant.

- Cela fait peur !

- C'est la raison pour laquelle Il faut utiliser les lois de magie positive et toujours agir pour le bien. Vous avez le droit d'utiliser des forces subtiles pour la guérison par exemple. Cela est sans risque, parce que c’est une sorte de prière concrète.

- Que pensez-vous des formules magiques, égyptiennes par exemple? ou celles utilisées par les chamanes ou par les druides?

- Encore une fois, lorsqu’on utilise des éléments nobles de la nature: des pierres semi-précieuses, des plumes ramassées sur son chemin (jamais arrachées), des fleurs et plantes diverses ou d’autres éléments comme des graines, cela reste positif et ces pratiques n’engendrent pas de mauvais karma. Il est donc possible de faire de petits rituels sans se faire de tort.

- Pouvez-vous nous conseiller sur la façon de procéder?

- Au départ, il est bien de s'aménager un endroit spécifique. On pourra y placer l’image d’un saint, d’un dieu ou d’une déesse et demander l’assistance d’esprits positifs. Cela évite de subir d'éventuels chocs en retour. Avant de formuler ses voeux, on peut entamer la séance par une prière d’invocation ou offrir quelques fleurs, des pierres ou des petits papiers fait de fibres naturelles. Ensuite on peut faire une courte méditation sur la demande à formuler, sur son but, sur le pourquoi d'une telle demande. On peut exprimer ses désirs mais sans vouloir forcer quoi que ce soit des lois de la nature car il faut toujours respecter la Volonté divine sous-jacente à la vie de tout l'univers. L'important est de chercher à ne nuire à personne sinon, je le rappelle, cela se retournera un jour contre ceux qui ont commis ces actes répréhensibles. En magie, les chocs en retour sont très fréquents car beaucoup de personnes se lancent tête baissée dans un domaine qu'elles ignorent sans avoir la moindre idée des forces réactionnelles qu'elles vont consciemment ou inconsciemment mettre en oeuvre.

- Il faut donc être très prudent?

- La bonne méthode consiste à respecter les êtres et la nature. C'est indispensable. La pratique de la magie l'exige si on veut obtenir un résultat acceptable au niveau karmique.

- Avez-vous pratiqué la magie jadis, lorsque vous étiez chamane ?

- Bien sûr. J’invoquais par exemple les dieux du Ciel pour amener la pluie ou le beau temps.

- Vous n'invoquiez jamais les esprits décédés ?

- Si. Mais c'était en vue de les aider à se dégager de la matière dans leur nouvelle vie dans l'au-delà, ou bien avant leur décès pour les aider à partir sereinement en leur facilitant l'adieu à ceux qui restaient.
Lorsque la mort a frappé, on invoque le Soleil et on entoure le défunt ou la représentation de celui-ci de fleurs ou de fruits. Cela l'aide à s'éloigner. Au fond, les "morts" rentrent chez eux, dans leur sphère de lumière, celle de laquelle ils sont issus. Et ce retour mérité est un cadeau de la vie, même si peu de personnes le voient ainsi...
Mais on peut aussi aider les défunts par la pensée. Il n'est pas indispensable de recourir à la magie. Comme chaque chose possède son double, il suffit de penser très fort par exemple à l'envoi d'un bouquet de fleurs à l'être qui s'en est allé. Le « double » de ce bouquet est alors reçu automatiquement par le destinataire.

- Une dernière question. La prière est donc pour vous une forme de magie? Que dire à ceux pour qui le mot magie fait froid dans le dos ?

(Sashan sourit)

- La prière sert à embellir l’âme, à la nourrir de bons sentiments envers le divin et à s’élever. Elle ne fait jamais froid dans le dos lorsqu'elle est proférée avec tendresse et amour. Et l’amour que l’on dispense ainsi vous revient en outre d’une façon ou d'une autre. Même si on ne se rend pas toujours compte de la grâce obtenue en retour parce qu'elle n'est  pas forcément visible ou palpable.
La plus belle magie est celle de l’AMOUR. C'est la plus authentique et la plus gratifiante.

- Merci Sashan.

Sashan

Page précédente

Retour France lecture ésotérisme

Page suivante  

 

 

° France Lecture Esotérisme °
ésotérisme & spiritualité