> France lecture accueil <

   
             
 
square03_orange.gif
 
 
 
     
   Les messages de Lee Tsieng
 

     ertaines choses en nous doivent rester gelées. C’est d'ailleurs ainsi que l’on conserve le mieux tout ce qui vibre.

Plusieurs maîtres ont abordé ce sujet mais un seul a souligné son importance, et le Maître auquel je pense a reconnu de par lui-même l’intérêt de cet exercice qui concerne le gel des pensées.
J’ai bien entendu ma propre version. Pour réaliser pleinement cette expérience, il faut être capable de transporter sa pensée par exemple en plein milieu d’une forêt blanche et neigeuse, de s’asseoir là sur un petit tronc d’arbre perdu et de décider ensuite de congeler son mental, de le mettre en quelque sorte en hibernation.
C'est un bon exercice, et c'est une bonne chose d'essayer de congeler ainsi mentalement toutes les pensées qui passent dans l’esprit, faute de ne pouvoir les évacuer autrement.

La méditation n’est pas une technique aisée pour tout le monde.
Pour arriver à méditer correctement, il est utile de pouvoir d'abord hiberner les pensées afin de devenir totalement neutre, vibrant(e), et plein(e) de vie à l'instar de cette rose gelée. C’est un excellent départ pour réussir une bonne méditation.

Voici un exercice:

Tiens mentalement cette rose dans tes mains et à chaque pensée qui survient, dirige-la vers cette fleur pour la congeler. La rose n’en souffrira pas...
En faisant cet exercice, tu commenceras à voir que l’essentiel se trouve en dehors du mental et des pensées...

Cette rose gelée est donc là, belle, pure, éphémère, et pourtant éternelle à la fois, puisqu’elle continue d’irradier jusqu’ici dans les vastes prairies de lumière.

Un de mes meilleurs Amis - très connu sur terre - a comme devise «  Ici et maintenant ».
Je l'apprécie beaucoup. En réalité, nous nous apprécions mutuellement. Je suis attiré par sa forte personnalité et lui est attiré par mon savoir empli de silence et de connaissance intérieure, malgré qu'il ait lui aussi de grandes connaissances.
Lorsqu’il nous arrive de nous rencontrer, il me fait parfois part de certaines de ses préoccupations et même de petites inquiétudes notamment à propos des personnes qui le lisent mais ne le comprennent pas toujours en profondeur.  A cela, je lui ai dit en souriant que même au temps de Socrate, lors d’une autre de ses vies, il avait déjà rencontré ce problème !

Comment comprendre les grands maîtres ?
Seules les âmes claires peuvent les comprendre. Chaque Maître a sa façon de s'exprimer. Certains le font en y ajoutant des touches d'humour. Et ce n’est pas parce qu’un Maître a de l’humour qu’il est moins sérieux, moins profond ou moins spirituel qu'un autre...

Lorsque vous avez un ami très proche au niveau terrestre, il peut très bien, grâce à vous, grâce à votre influence, à votre bon sens ou votre sagesse, évoluer dans son être profond. Ainsi, il grandira d’âme simplement grâce à ce lien subtil qui vous relie.

Autre chose... Il n’est pas nécessaire, parce qu’une personne ne peut nous suivre spirituellement, d’aller à l’encontre de notre vibration amoureuse envers cette personne. Ce serait une erreur.
Si vous avez un partenaire, un conjoint ou un amoureux tout simplement, il faut pouvoir saisir le sens de ce qu’il représente vraiment pour vous. Il se peut très bien qu'entre vous existe un lien ressemblant à un fil d’or qui vous relie à l’infini, mais que vous ne saisissez pas.
L’amour pour quelqu’un ne doit cependant jamais être un obstacle à votre avancement spirituel. Si dans une relation, un solide lien affectif existe, tant mieux; il est bien qu'il en soit ainsi. Mais ce lien très fort peut-être absent. Dans ce cas-là, il faut parfois pouvoir gérer la relation autrement tout en l'acceptant. C’est une maîtrise à acquérir et un travail à faire sur soi-même.
La vie est ainsi faite: de contradictions et d’acceptations multiples dont notre spiritualité ne devrait pas souffrir.

L’émotionnel doit également pouvoir être maîtrisé ou gelé dans certains cas, mais pas dans l’indifférence, car cela enverrait les « supra énergies » vers le bas. En d’autres termes, en maîtrisant bien l’émotionnel, vous acquerrez un avantage considérable en rapport avec la conscience de l'ESSENTIEL.
L’essentiel ne se voit pas qu’avec le cœur dit-on, mais il se voit également avec l’âme et surtout avec l’âme...

Plusieurs questions ont été posées à Li tsieng par F* et Priya lors de cette séance. Les voici:

F* - Lors de votre dernier passage dans l’au-delà, cela s’est-il passé comme vous l’attendiez ou avez-vous été surpris par quelque chose ?

Li Tsieng - J’ai plutôt été surpris car je m’attendais à être dirigé lentement vers la Lumière alors que j’ai plutôt été happé par elle !
Je m’attendais aussi à voir mes parents, certains de mes frères et sœurs, mais aucun d’eux n’étaient là à m’attendre. Lors du passage dans l’au-delà on se sent souvent trop bien pour réfléchir vraiment à ce qui nous arrive. Abandonner son corps physique, c’est un peu comme déposer un sac à dos trop lourd sur le bord du chemin avec l’intention de venir le récupérer plus tard ! On se sent comme déchargé de mille fardeaux, les épaules enfin libres.
Dans mon cas, ce fut quelque peu différent car j’ai été pris d’un éblouissement suprême - et fatal ! -  qui m’a emmené à mille lieues de ce qu’on pourrait appeler les sensations terrestres ou mêmes astrales. Je me suis dès lors réalisé en mon être profond. Ma mission n’étant pas terminée, j’ai pris la résolution de « revenir en arrière » dans les zones lumineuses de l’astral afin de me rendre utile et de continuer à faire là ce que j’avais entrepris sur terre. Mais lorsqu’on a atteint la Réalisation de Soi, on peut très bien continuer sa progression et passer à une étape suivante qui est d’une tout autre dimension, mais ceci serait difficile à expliquer…

Priya - J’ai communiqué avec vous médiumniquement pendant des années alors que vous viviez physiquement dans un coin perdu de l’Himalaya. Quelle différence y-a-t’il pour vous maintenant que vous me parlez depuis l’autre monde ?

Li Tsieng - Je vivais effectivement en tant qu’ermite et j’habitais seul dans une grotte isolée. Seuls quelques êtres sur terre ont cette possibilité de communiquer ainsi télépathiquement pendant leur vie sur terre. Pour moi c’était très facile, mais c’est encore plus facile pour moi maintenant de communiquer par la pensée.

Priya - Quelles sont les conséquences éventuelles pour un Saint qui pratiquant une forte austérité, des jeûnes prolongés et des mortifications, provoque ainsi, sans vraiment le vouloir, la mort de son corps physique?

Li Tsieng - Si un être meurt à cause d’une trop grande austérité, à cause des tortures corporelles et des mortifications qu’il s’est infligées, il se crée un karma. Cela ressemble fort à un suicide et cet acte aura presque les mêmes conséquences.
Nous devons prendre soin de notre corps car nous avons une responsabilité envers celui-ci. Un Saint qui aurait provoqué sa mort par des actions de pénitence devra revenir sur terre pour expier cette erreur et apprendre à respecter son corps...

 

Lee Tsieng

Page précédente

Retour France lecture ésotérisme

Page suivante  

 

 

° France Lecture Esotérisme °
ésotérisme & spiritualité