> France lecture accueil <

   
        indian_signal_tree   
 
     

Ce chêne américain en forme de candélabre s'appelle : Indian Signal Tree.
Il a entre 250 et 300 ans et a probablement été manipulé par les indiens qui marquaient
très souvent leur route de cette façon.

 

Les messages de Kheeb

 

our nous qui sommes hors temps, les jours passent inaperçus. Mais ces jours ont une grande utilité pour vous et votre terre que nous voudrions voir changer et s’améliorer.
Les hommes changent-ils vraiment ? Oui, certes, car le temps y contribue.

Au dessus de tes épaules, souvent, j’apporte en douceur des particules de vibrations bénéfiques puisées sous quelque vieux chêne. Ces arbres irradient en permanence la paix et la sérénité et sont propices à la méditation intérieure. Ils régénèrent même les cellules fatiguées et les corps malades.

Les druides et les indiens d’Amérique du Nord connaissaient les bienfaits du rayonnement particulier des chênes. Chaque membre du groupe ou de la tribu choisissait le sien et lui donnait un nom mystique. Et chacun venait régulièrement s’y recharger.

D’abord on le touchait des mains, puis on le contournait. Une seule fois si on n’avait rien à lui demander. Trois fois si on avait un vœu à formuler. Puis on se mettait le dos contre le tronc et l’écorce pendant une minute ou deux pour qu’il imprègne le corps et l’esprit de son énergie revitalisante.

Aujourd’hui, on fait peu de cas de la nature.
Sais-tu pourtant que l’arbre ressent l’amour qu’on lui offre ?

Mais très peu de gens prennent conscience de sa sensibilité, de sa fragilité. Pourtant si tu lui parles, il t’écoutera toujours.

Dans le passé, moi aussi j’avais un arbre. Je l’appelais Appurana. Cela veut dire « lune endormie ». A cette époque je me couchais tôt, en même temps que les oiseaux !
Tout en méditant, avant de m’endormir, je regardais la lune disparaître dans le crépuscule derrière les collines. Le temps dans ma région était souvent brumeux et froid. Mais la magie de ces instants me ravissait.
Parfois, en pensée, je pressais la lune d’apporter à la grande Déesse de la terre – la Reine de la nature – un message de paix et d’amour. J’allais m’asseoir au pied d’Appurana tout en écoutant en silence le doux concert de la nature : le chant du vent dans les arbres et celui des oiseaux que j’enviais de pouvoir s’exprimer si joyeusement dès le lever du jour.

Une fois, un de ces charmants oiseaux s’approcha de moi très, très près et il me regarda longuement, la tête un peu penchée.
Je me souviens lui avoir dit : Qu’attends-tu de moi ? Que je fasse des " cui-cui " comme toi ? Malheureusement mon chant n’est pas aussi beau que le tien. »

L’oiseau m’écoutait attentivement. Puis, à un moment, comme satisfait de notre entretien, il s’envola et disparut au loin.

Le lendemain, à l’aube, je le revis, et le jour suivant aussi. Mais ce jour-là, alors que je lui envoyais tout mon amour, il se coucha brusquement devant moi pour m’offrir la vision d’un départ aussi soudain qu’inattendu. Je le pris délicatement au creux de mes mains. Son petit corps était encore chaud, chaud comme l’amour.
Ce jour-là, j’ai compris ce que le mot Amour signifiait. C’est depuis, grâce à cet oiseau, que j’ai décidé de partager mes sentiments pour la nature.

Maintenant, ma mission est de communiquer avec toi. Pour moi, ces moments-là aussi sont magiques.
La communion des âmes est la plus enivrante des aventures et la plus belle des raisons de vivre.

Je te dirige peu à peu vers ce ciel majestueux qui se situe très loin des chagrins de la terre.
Je sais qu’un jour cette planète changera, que son air deviendra plus respirable.
Mais d’ici-là, combien de drames faudra-t-il encore pour la purifier ?
Heureusement, il existe des êtres comme toi, qui se sentent proches de ce respect de la nature et de cet Amour dont je te parle. Cela seul compte à mes yeux.

Je te serre très fort contre mon cœur et je te protège.

Kheeb

Page précédente

Retour France lecture ésotérisme

Page suivante  

 

 

° France Lecture Esotérisme °
ésotérisme & spiritualité