FRANCE LECTURE ésotérisme spiritualité voyance
FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil

 

 

 

            Courrier 59
  
         

  courrier ésotérisme voyance spiritualité
 
   

                   Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 

Pages

1
2 3 4 5
6 7 8 9 10
11 12 13 14
15 16 17 18
19 20 21 22
23 24 25 26
27 28 29 30
31 32 33 34
35 36 37 38
39 40 41 42
43 44
45 46
47 48 49 50
51 52 53 54
55 56 57 58
59

  Oraya A.F. - 689 - BELGIQUE
 
  Je voudrais connaître la signification des phénomènes que je vis: rêve prémonitoire, rêve lucide, décorporation. Mais ce qui me trouble le plus, ce sont toutes ces personnes que je vois et qui ne sont pas très gentilles avec moi et avec lesquelles je dois souvent me battre, ça c'est quand j'ai l'impression de changer de vibration.

D'autres fois, je me retrouve dans des endroits magnifiques si beaux qu'il n'y a pas de mots assez forts pour les décrire, et je vois ces images par un trou rond entre mes deux yeux! Difficile à expliquer. Le meilleur, c'est quand je vole et que je vois de splendides paysages. J'ai même vu un début d'aile dans mon dos et mes jambes toutes roses comme de jambes de bébé. Dernièrement, j'étais allongée dans mon lit endormie et j'ai senti que « mon autre » se réveillait, se retournait dans le lit, se redressait. Il avait sur la tête comme une espèce de gros casque. Quel bonheur, j'ai commencé à me voir. J'étais toute en rose, mais l'air était chaud. Voila tout ce que je vis et que je ne peux pas partager avec mon entourage. J'aimerais bien que vous m'aidiez à comprendre tout ce qui m'arrive et pourquoi ça m'arrive.

Merci de votre aide.

 
 
Bonjour Oraya,

Tous les phénomènes que vous décrivez peuvent avoir une explication rationnelle, psychologique ou ésotérique.

Le rêve prémonitoire. La plupart des rêves prémonitoires annoncent un événement précis avant qu’il ne se produise. D’habitude la vision ou la perception de cet événement par un rêve, un flash médiumnique ou d’une autre façon se produit peu de temps avant sa concrétisation. Il peut s’agir de quelques minutes, de quelques heures, de quelques jours, de quelques semaines. Il y a des exceptions où l’anticipation précède l’événement depuis plus longtemps, mais elles sont plutôt rares.
Ce phénomène d’anticipation est souvent associé à une intensité émotionnelle inhérente à l’événement. Une personne sensitive percevra en effet beaucoup plus facilement un événement qui aura une résonance plus ou moins forte sur ses émotions.

Ce phénomène prémonitoire est rendu possible grâce à la contraction du temps sur les plans de vie supérieurs.

Sur le plan physique, le futur ne peut se produire simultanément au présent car tout événement est contraint par l’espace/temps. Il n’en est pas tout à fait de même sur les autres plans de l’univers : plan astral, plan mental, plan divin… Sur ces plans parallèles, passé, présent et futur sont intriqués à des degrés divers (plus le plan est élevé,
plus la fusion temporelle est importante). Un événement matériel futur - normalement imprévisible pour nous - peut donc être indiqué sur l’un de ces plans comme ayant soit une forte probabilité de se produire dans un futur rapproché, soit être programmé pour s’accomplir en principe obligatoirement à un moment précis. Dans les deux cas, cet événement futur peut être capté par une personne suffisamment sensitive, par le rêve notamment. Il peut également être dirigé volontairement par une entité spirituelle vers le mental d’une personne capable de le réceptionner, dans l’intention de la prévenir ou de la protéger d’un événement malheureux.

Le rêve lucide est un rêve dont on prend la direction de façon volontaire à partir du moment où l’on prend conscience de rêver au cours du sommeil. Certains personnes font fréquemment ce genre de rêve, d’autres rarement ou jamais.

Si vos rêves prémonitoires et vos rêves lucides sont fréquents, cela indique que vous êtes une personne très sensitive, douée naturellement pour vivre ce type d’expérience. Tout le monde ne peut en effet être capable de faire – fréquemment ou non - des rêves lucides et/ou des rêves prémonitoires.

La décorporation est un autre phénomène de la conscience. Elle peut être volontaire ou involontaire. Dans une expérience de NDE (Near Dead Experience ou EMI : Expérience de Mort Imminente) elle est involontaire. Dans le cas où elle survient après un effort personnel pour l’initier elle est volontaire. Il est en effet possible pour certaines personnes de provoquer volontairement la dissociation de leur conscience et de leurs perceptions sensorielles du corps physique.

En dehors des cas de mort imminente, cette expérience se produit le plus souvent entre la veille et le sommeil. A un certain moment, notre conscience, avant l’endormissement, bascule dans un état modifié de conscience, qu’on
peut appeler conscience astrale. Une sortie astrale consciente est dès lors possible. Elle peut nous mener à proximité du corps physique (vision de son propre corps ou de détails physiques existants). Elle peut aussi nous donner accès à d’autres plans de vie et de conscience situés en dehors de notre dimension physique. Dans ce cas, lorsque notre conscience s’ouvre sur le plan astral, on pourra rencontrer des êtres chers disparus, des entités connues ou inconnues, spirituelles ou non, voir des paysages astraux, faire des expériences mystiques sensorielles diverses…

Si vous avez déjà expérimenté un de ces types de décorporation, cela signifie que votre conscience possède cette faculté très intéressante de se dissocier du corps.

Les personnes capables de provoquer cette expérience sont plutôt rares. Si c’est votre cas, on peut dire que vous êtes une personne vraiment très douée par la nature. Il n’y a aucune « anormalité » à ce genre de phénomène. Simplement, la majorité des gens sont dépourvus de cette faculté et ne pourront donc jamais vivre ce genre d’expérience, même en s’entraînant à la provoquer.

Lorsque le lien de nos autres corps avec le corps physique est fortement affaibli, comme dans le cas d'une NDE, ce genre d'expérience peut arriver à n'importe qui, croyant ou non, sceptique ou non.

Si à certains moments vous vous voyez vous redresser dans votre lit, il s’agit là du début d’une projection ou décorporation consciente. Vous assistez dès lors à la sortie hors de votre corps physique.

Les personnes que vous rencontrez dans vos rêves, avec lesquelles vous devez vous battre appartiennent probablement à un niveau astral inférieur. Ce genre d’entités peut prendre du plaisir à agacer et harceler d’une façon ou d’une autre un rêveur ou un voyageur astral. Si cela se produit régulièrement dans vos rêves, cela signifie que votre conscience à ce moment-là se libère sur le plan astral inférieur plutôt que sur les niveaux supérieurs où ce genre de rencontres hostiles n’existent pas. Les paysages idylliques que vous voyez à d’autres moments appartiennent à ce plan astral supérieur.

Le trou rond dont vous parlez est le prolongement de votre troisième œil. A partir du moment où le troisième est ouvert, il permet éventuellement ce genre de vision particulière. La vision d’un tunnel lors d’une NDE résulte également de cette ouverture de la vision spirituelle. On peut cependant expérimenter une vision astrale libérée de cet effet de tunnel. Ceci est fonction du degré de séparation de la conscience physique d’avec la conscience astrale.

Le fait de voler - dans un rêve, une décorporation, un voyage astral - est typique de la dissociation de notre corps astral de notre corps physique. Beaucoup de personnes vivent cette expérience de façon plus ou moins consciente.

Voir des ailes dans son dos devrait en revanche être plutôt associé à des distorsions hallucinatoires. Dans ce cas, comme dans la majorité des rêves classiques, notre conscience associe des idées subconscientes hétéroclites à nos expériences oculaires et sensorielles pendant le sommeil. Lorsque vous volez par exemple dans un rêve, votre subconscient peut associer cette sensation de plénitude au vol d’un ange. Votre subconscient sachant que l’on représente souvent les anges célestes avec des ailes, il vous envoie alors cette information qui vient se greffer sur votre expérience onirique.

Il est évident qu’on ne peut parler de toutes ces expériences avec tout le monde. Beaucoup de personnes ignorent ou nient l’existence de tous ces phénomènes dus à des états de conscience modifiés. Il n’empêche que les phénomènes évoqués ici sont tout à fait réels et qu’ils n’ont rien de pathologiques. Certaines personnes, comme vous, ont simplement la faculté de vivre ces expériences, de les subir parfois ou de les contrôler plus ou moins. La psychologie transpersonnelle aborde ces phénomènes sans les associer automatiquement à des dysfonctionnements du cerveau. Malheureusement, beaucoup de psychologues et de psychiatres à l’heure actuelle, surtout en France, négligent d’approfondir et d’aborder ces expériences sans un a priori négatif.

Amicalement,
Dominique

 
 


Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 
  Caroline T - 688 - FRANCE
 
  Depuis que je suis petite je sens à différents endroits des présences d'esprits qui m'ont toujours fait très peur. J’entends des bruits, je vois des lumières. Parfois la télévision et la chaîne hifi s'éteignent ou s'allument, et même une fois une musique de mon CD s’est enclenchée toute seule! J'ai aussi entendu une voix très douce de femme m'appeler alors qu’il n'y avait personne. Tout ceci a cessé le jour où j'ai prié très fort pour que ça s'arrête. J'ai reçu quelques petits signes qui m'ont rendue très croyante depuis mon enfance. J'ai eu aussi quelques graves problèmes, comme des mauvais sorts qui me sont tombés dessus alors que j'ai toujours été très pieuse. J'avais sans doute baissé les bras face à la vie. Il est vrai que j'ai déjà prié pour mourir. Je me suis détruite la santé et j’ai fait un coma durant trois jours à cause des mauvaises choses de la vie que je n'acceptais pas étant plus jeune. Je ne voulais peut-être pas comprendre les messages qu'on me donnait. Après ces trois jours où j’étais endormie profondément, j'ai complètement changé d'opinions et je me suis battue pour être forte. J'avais repris ma vie en mains à fond!

Adolescente encore, lorsque je me reposais, j’ai vécu une drôle d'expérience non voulue lorsque mon esprit a essayé avec force de quitter mon corps. Il m’était presque impossible de le contrôler. C’est comme s’il partait, mais de toutes mes forces j'ai réussi à le retenir! Cela m'a fait horriblement peur!

Je fais le pendule depuis des années même si au début j'en avais peur car je ne voulais pas voir l’inacceptable. Le pendule me donne des réponses pour les autres, mais j'ai beaucoup de difficultés à connaître des choses quand il s'agit de moi. Il me donne des réponses sous formes de mouvements et j'entends souvent une voix masculine grave et très profonde qui parle très lentement. Après avoir vu un guérisseur, j'ai fait une expérience avec mon frère qui s’était blessé à sa cheville. Je lui ai envoyé des ondes magnétiques et il a guéri! J'ai réussi à prédire l'avenir de ma mère avec le pendule et des années après elle m’a rappelé que j'avais vu tout juste! Pouvez-vous m'aider à comprendre ce qui se passe chez moi? Que dois-je faire? Je n'ai jamais essayé de m'y intéresser de près. Dois-je ignorer et repousser tout cela ?

 
 
Bonjour Caroline,

Certaines personnes, surtout parmi les jeunes filles et les femmes, sont plus sensitives que d’autres. C’est la raison pour laquelle ces personnes-là peuvent à certains moments de leur vie entendre, voir, ressentir ou capter des choses qui échappent au « commun des mortels ». Vous faites apparemment partie de ces personnes sensitives. Il est possible qu’à certains moments des « esprits » utilisent une part de votre énergie éthérique pour créer les actions paranormales dont vous parlez : bruits inexplicables, phénomènes lumineux ou électriques...

Tous ces phénomènes ne sont pas bien graves, mais ils peuvent finir par agacer la personne qui en est victime, surtout si cela se répète souvent.

Le fait de prier a pu être entendu par l’un ou l’autre de vos protecteurs célestes qui s’est dès lors évertué à faire fuir les esprits inopportuns qui vous dérangeaient.

L’expérience que vous avez vécue adolescente, lorsque vous dites que votre esprit a essayé de quitter votre corps est certainement à mettre en rapport avec le début d’une sortie astrale ou décorporation. Un état de paralysie, de léthargie désagréable, précède presque toujours une sortie astrale. On ressent aussi souvent des tremblements dans tout le corps.

Peu de personnes arrivent ou acceptent de vivre consciemment cette expérience jusqu’au bout, notamment à cause de la peur qu’elle peut engendrer. Si vous n’y aviez pas opposé votre résistance, peut-être auriez-vous pu vivre une sortie du corps de façon consciente.
En tout cas, cette expérience n’est pas dangereuse en soi. Après un temps plus ou moins long, quelques minutes ou quelques heures suivant les cas, on finit toujours par réintégrer son corps physique sans aucune séquelle.

Le pendule est un instrument divinatoire intéressant pour les personnes qui obtiennent des réponses valables. Si vous ne voulez pas être déçue par certaines réponses, le mieux serait peut-être d’éviter les sujets trop sensibles. Un pendule ne peut apporter le bonheur dans une vie. Dans le meilleur des cas, si ses réponses sont correctes, s’il est fiable, il ne pourra que nous donner des réponses justes à nos questions. S’il ne réagit pas correctement par rapport à vous, et si pour cette raison vous décidez de ne pas l’utiliser pour vous, prenez-le peut-être comme une chance. Cela vous évitera d’anticiper de mauvaises nouvelles éventuelles vous concernant.

Si vous entendez une voix masculine vous parler lorsque vous manipulez ou non votre pendule, il devrait s’agir dans ce cas d’une perception médiumnique. Il est difficile de dire si cette entité est positive ou non. Le meilleur moyen de le savoir est de vous fier à vos impressions et à votre intuition. Vous ne dites pas ce que cette voix vous dit, mais le contenu de son discours est un élément important d’appréciation de sa valeur. Si la voix que vous percevez est bien paranormale, il peut s’agir d’une entité astrale courante, connue ou non de vous, ou bien d’un protecteur, d’un guide de Lumière, qui essaie d’entrer en contact avec vous pour vous parler de l’une ou l’autre chose.

En résumé, le fait d’avoir vécu et de vivre encore parfois toutes ces expériences indique que vous êtes une personne sensitive, douée pour entrer en résonance avec les mondes invisibles. Pour autant que cela ne vous perturbe pas, ne gêne pas ou ne contredit pas vos croyances religieuses ou philosophiques, il n’y a aucune raison de vous inquiéter.

En ce qui concerne la radiesthésie, il vous appartient de décider si vous voulez poursuivre à faire de la divination, à utiliser un pendule ou à ne pas le faire. Si cela vous inquiète, le mieux est bien sûr d’arrêter d’utiliser un pendule. Mais si cela vous intéresse et ne vous fait pas trop peur, pourquoi ne pas continuer ? En restant prudente malgré tout par rapport à ce que votre pendule vous dit. Avec l’expérience, vous verrez par vous-même si vous pouvez lui faire confiance et jusqu’à quel point.
L’art du pendule est délicat. Il suffit parfois d’un rien, d’une question mal posée ou de l’influence du subconscient à notre insu pour qu’il soit influencé et donne une réponse erronée. En tout cas, si vous persévérez, le mieux serait de vous documenter sur la meilleure façon d’utiliser votre pendule. Il existe de nombreux livres intéressants à ce sujet qui vous aideront sûrement à l’utiliser avec un maximum d’efficacité.

Amicalement,
Dominique

 
 

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 
  René V - 687 - SUISSE
 
  Je recours à nouveau à votre éclairage pour une question de fond sur l'âme. Après le décès, dans quelle dimension se retrouve l'âme : est-ce une dimension physique, géographique, éthérique...) ? Et dans cette dimension, si l'on sait que l'âme prend conscience de son parcours terrestre, et de ce qui reste à accomplir, est-ce que l'âme parvient à voir quelle est sa finalité ? Et cette finalité est-elle amour absolu ? Est-elle accomplissement ? Réalisation ? Est-ce que l'âme parvient à voir le Divin dans cette dimension ? Et si la personne s'est déjà réincarnée, le médium a-t-il encore la possibilité d'établir un contact avec cette âme ou alors un suppléant ?
Avec mes meilleures pensées.
 
 
Bonjour René,

Après le décès, juste après le dernier souffle, l’âme se sépare ou commence à se séparer du corps physique avec lequel elle était liée jusque là. Le corps éthérique se sépare également du corps physique ainsi que notre corps astral. Cette séparation peut-être instantanée, durer plusieurs heures ou plusieurs jours.
Un disciple avancé, un être éveillé, dépouillé d’attachements matériels et de désirs futiles, est propulsé instantanément après sa mort à des niveaux de conscience élevés. Il traverse les plans subtils inférieurs sans en être conscient. Le « commun des mortels » devra quant à lui passer par toutes les étapes successives de dissolution et réorganisation de ses corps avant d’accéder à des niveaux de conscience plus élevés et plus épurés.

Une âme humaine peut dans certains cas retarder l’avancement naturel du processus de séparation des corps, rester volontairement comme partagée entre deux mondes, le terrestre et le monde de lumière des âmes ou des esprits. Il n’empêche qu’elle finira toujours par être aspirée elle aussi et qu’elle rompra à un moment tout lien direct avec la matière.

Après cette première étape, notre second corps, le corps astral, se réorganise petit à petit afin d’offrir à notre âme un véhicule de conscience adéquat, et, en fonction de notre avancée personnelle, c’est-à-dire de celle de notre ego, nous nous stabilisons ensuite progressivement au niveau astral qui nous correspond le mieux.

Après un temps de réflexion sur notre vie passée, s’ensuit une période de repos pendant laquelle nous bénéficierons de tous les avantages, des joies et des facettes innombrables que nous offre la vie dans les mondes de lumière.

La dissolution du corps éthérique se fait à proximité géographique du corps physique, le plus souvent de façon inconsciente. D’habitude, après quelques jours, le lien éthérique est définitivement rompu avec notre corps de matière. Mais une part des énergies éthériques peut s’agglutiner à notre corps astral ou corps de l’esprit. C’est la raison pour laquelle les apparitions de personnes récemment décédées sont beaucoup plus fréquentes dans les jours ou les semaines qui suivent la mort physique car cette énergie liée au corps astral facilite les contacts avec le monde matériel.

La crémation modifie un peu le processus naturel de la séparation des énergies, l’inhumation permettant de garder un support physique pendant plus longtemps. Une personne décédée et enterrée gardera si elle désire comme un port d’attache provisoire avec sa dépouille et pourra éventuellement rayonner à partir de là (pour un temps) vers les lieux et les personnes qu’elle fréquentait de son vivant. Les cimetières ne sont donc pas des lieux complètement morts comme certains le prétendent…

Le plan astral peut être lié ou non à un endroit géographique terrestre précis. Ce plan contient en effet de très nombreux niveaux et sous niveaux vibratoires très différents en densité et en qualité les uns des autres. Certains niveaux sont des copies quasi conformes des paysages terrestres, reliés directement ou indirectement à lui. D’autres sont le produit de la création mentale de ses habitants ou d’autres entités (célestes notamment). Le plan astral contient également des niveaux issus des souvenirs akashiques de la planète et des êtres vivants qui l’ont habitées, animaux préhistoriques, premières formes de vie, anciennes civilisations... Tous ces mondes sont aussi réels (ou aussi illusoires !) que le nôtre.

L’âme individuelle non réalisée ne devient pas ipso facto omnisciente après la mort physique, même si son champ de perception et de possibilité de savoir s’élargit considérablement. Elle peut cependant par elle-même ou avec l’aide d’un tiers (un être spirituel ou plus avancé qu'elle) comprendre une grande part de sa véritable nature et avoir une idée assez précise du chemin qu’il lui reste à parcourir. Cette compréhension est fonction du degré d’avancement de l’ego. Elle résulte aussi d’un désir profond de l’âme humaine de connaître son essence profonde. Il n'empêche qu'elle n'a plus la possibilité de s'incarner par elle-même car le lien qu'elle avait avec ses corps inférieurs a été rompu.

Pour un être en quête de sens, la finalité de l’âme peut être perçue globalement ici-bas ou dans l’autre monde, mais cette finalité ne sera comprise dans toute son ampleur qu’au prix d’une élévation de l’esprit et d’une purification personnelle significative.

Au plus haut niveau se réalise la fusion totale de l’âme individuelle avec l’unité divine. A ce stade, l’âme séparée du Tout revient à la source, elle redevient Lumière et Amour absolus et toutes les illusions (terrestres, astrales, mentales) sont perçues comme un mirage éphémère. Ce stade est celui de l’aboutissement du pèlerinage de l’âme, c’est la Réalisation ultime. A ce stade l’âme ne voit pas le divin. Elle EST le Divin. Cette perception est ressentie dans toute sa plénitude comme la seule réalité universelle éternelle, et rien ne peut plus désormais et à jamais l’influencer ou l’amoindrir.
L’âme ayant atteint ce but ultime garde cependant la possibilité de réduire à son gré et aussi longtemps qu’elle le désire le champ de ses perceptions et de sa luminosité, car elle est totalement libre.

A ma connaissance, un médium classique ne peut avoir un contact direct avec l’âme intime d’une personne, que cette personne soit incarnée ou non sur terre. Elle peut cependant entrer en résonance avec son mental, ses souvenirs, ses émotions. Le médium pourra aussi avoir parfois un aperçu des incarnations, du présent, du passé ou du futur de cette âme ou recueillir d’autres éléments la concernant, directement ou indirectement.

Amicalement,
Dominique

 
 

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 
  René V - 686 - SUISSE
 
    Partant du principe que chaque âme est une et unique, et qu'elle cherche à redevenir Amour et Lumière, à Etre le Divin, cela signifie alors qu'il n'y a pas de divin en soi ? Mais qu'il y a un plan général (guides, archanges) qui permet à l'âme suite à la décorporation, de comprendre quel est son chemin. Et si il n'y a pas de Divin, mais des morceaux de Divin à travers les âmes en devenir, qu'y avait-il avant le Big-Bang ? Qui à créé l'Univers ?Si il n'y a pas de Divin, pourquoi les personnes qui ont la foi et / ou qui prient parviennent-elles à des expériences mystiques si profondes (Padre Pio et tant d'autres êtres psi ou religieux) capables de guérir des foules entières, de miracles, alors que le patient, lui, n'y croit pas forcément, de lévitation, etc. La vie, le hasard, savent où l'on doit arriver et nous envoient sans cesse personnes, situations, contextes, signes pour nous y aider. Vie et hasard font alors aussi partie du plan général ?
Avec mes amitiés, bien à vous.
   
 
Bonjour René,

L’Ame divine est Une. Les âmes individuelles dont font partie les âmes humaines sont innombrables. Elles peuvent être plus ou moins séparées et éloignées du divin, de façon temporaire ou de façon plus durable si l’on tient compte de la situation globale de l’âme séparée du divin depuis qu’elle a été créée dans cet univers.

Si l’on admet que Dieu ou le divin existe, qu’Il est Un, parfait, éternel et infini, cela signifie aussi que rien ne peut exister en dehors de Lui. Tout ce qui fait partie de l’univers se trouve donc en Lui : l’univers physique ainsi que tous les univers parallèles invisibles et nous-mêmes.

Une âme individuelle est créée au sein de Dieu ou du divin et elle vit toutes ses vies en Lui. Puis elle retourne finalement à sa non différentiation après un parcours plus ou moins long vécu dans le dédale et l’immensité des mondes créés, ceux de la forme et ceux de la non forme.

Personne ne dit dans cette optique que le divin en soi n’existe pas. C’est même tout le contraire, puisqu’il est suggéré que rien n’existe en dehors de Lui.

Il y a effectivement, d’après ce qu’on suppose, un plan général évolutif qui ressemble fort à un jeu de l’existence d’un point de vue cosmique.

Notre univers n’est qu’un univers parmi d’autres à tout point de vue. Chaque univers a un début et une fin. Après la disparition d’un univers et après une période de repos considérable émerge du « néant » un autre univers. Cet univers est d’abord abstrait, puis il s’organise, devient un univers mental concret, puis (éventuellement) et en fin de compte un univers physique. Les cycles qui ont précédé notre univers actuel n’ayant pas toujours abouti à un univers matériel qui ne se déploie éventuellement qu’après des temps incalculables de descente vers des densités matérielles de plus en plus fortes. Le prochain univers ne sera donc pas forcément physique. Il pourrait très bien se limiter à des plans moins denses, plan astral par exemple.

Une âme humaine peut saisir parfois l’idée du plan général. Elle peut aussi lors d’une expérience mystique entrer de plein fouet dans la Connaissance, saisir sous forme de synthèse et en dehors du mental discursif la signification profonde du divin.

Les anges, les guides, les archanges sont des entités spirituelles évoluées. Certaines d’entre elles ont vécu physiquement sur cette terre dans un lointain passé. D’autres n’ont jamais connu notre planète ou n’ont jamais eu de corps physique. Certains ne se soucient pas de l’existence de notre système solaire qui est certainement pour eux d’un niveau trop dense et trop peu évolué pour retenir leur attention.
Seuls certains êtres spirituels sont en rapport et en contact d’une façon ou d’une autre avec l’humanité et les autres formes de vie matérielle.

Un Big-Bang ne surgit pas de rien ni de nulle part. Il répond toujours à une volonté ou un désir cosmique de création. Avant le Big-Bang de notre univers actuel existait un univers latent fait d’énergies subtiles non matérielles. On peut nommer cette énergie le Souffle divin permanent. Durant l’expiration de ce souffle un univers est créé, lors de l’inspiration l’univers se résorbe en lui-même. Entre la respiration et l’expiration, l’univers reste latent. L’alternance des cycles est probablement éternelle.

On ne peut dire « qui » a créé l’univers. On pourrait dire « Cela » a créé l’univers. Ce « Cela » ne peut être expliqué par des mots. Jusqu’à un certain point un être spirituel peut percer le mystère de ce « Cela ». En revanche, un être humain encombré d’un mental perfectible ne peut certainement le saisir dans son intégralité.
En termes simples, le divin est le Tout ou la somme des parties. Il est aussi le Rien. On pourrait ajouter qu’il n’a pas ni début ni fin, et que son existence est certainement aussi réelle que relative. C’est dire à quel point ce « Cela » est mystérieux et paradoxal.

Les expériences mystiques nécessitent souvent (pas toujours) l’existence d’un certain terrain propice pour se développer. Le jeûne, les macérations, la méditation, la prière peuvent créer ce terrain favorable. Ces expériences sont le plus souvent colorées par la croyance du mystique. Un mystique hindou ne verra pas Jésus-Christ. Un chrétien ne rejoindra pas Krishna ou Shiva. Les croyances personnelles créent donc un fil conducteur vers le divin, grâce à l’épuration de l’âme individuelle et de la personnalité, mais ce fil est aussi réducteur de la Réalité.

Certains mystiques, certains êtres purs, incarnés ou non, peuvent servir de pont, « d’interface » entre le divin et le plan matériel. Une part infime de l’énergie divine, de guérison par exemple, peut passer à travers les mains de certains d’entre eux afin de guérir ou de soigner des malades.
Un médium ou un magnétiseur doué, sans aucune vocation mystique, peut également réaliser parfois de telles « prouesses ». La plupart du temps, c’est un guide de Lumière qui passera dans ses mains pour envoyer les énergies subtiles qui aideront - parfois un peu, parfois de façon spectaculaire - une personne malade.

Une foi inébranlable n’est pas absolument indispensable pour obtenir des guérisons. Certains guérisseurs sont peu évolués spirituellement, à peine croyants ou même pas du tout. Il n’empêche que certains obtiennent de très bons résultats, simplement parce qu’ils ont un don naturel de magnétisme.
Un patient ne doit pas être croyant non plus pour obtenir une guérison considérée comme miraculeuse. Une guérison peut toucher n’importe qui, même le plus grand des criminels, pour des raisons qui nous échappent le plus souvent.

La Vie est un tout cohérent dans l’ensemble. Il n’empêche que le hasard semble aussi faire partie de l’existence. Un archange, un guide de Lumière ne peut tout anticiper ni tout maîtriser. Ces êtres ont simplement à leur disposition des « outils », des énergies qui leur permettent d’intervenir d’une façon ou d’une autre dans l’existence de certains d’entre-nous pour alléger le poids de leurs souffrances.

Peut-être n’existe-t-il aucun hasard au niveau divin le plus haut, c'est-à-dire dans le « cœur de Dieu ». Il est difficile, voire impossible, pour les êtres humains limités que nous sommes, de répondre de façon définitive à ce genre de questions métaphysiques.

Amicalement,
Dominique

 
   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

   
    Chantal C - 685 - FRANCE
   
    Il y a plusieurs années (10 ans), le soir, en me couchant, derrière mes paupières closes, j'ai vu trois chevaux blancs dressés bien droits. Il y avait devant eux un char argenté, un ciel très bleu sans aucun nuage. Ce n'était pas la première manifestation de ce genre. Des années auparavant j'avais vu un matin à 6 heures une lumière bleu vert or devant moi à 50 cm du sol et elle avait disparu aussi rapidement. Merci de m'indiquer ce que cela voudrait dire. Je prie beaucoup en m'adressant à Dieu, Jésus, Marie et mes anges gardiens.
Merci encore pour votre site.
   
 
Bonjour Chantal,

Une vision peut avoir plusieurs origines et plusieurs explications. Il peut s’agir d’une simple hallucination (psychosensorielle ou psychique), d’un rêve éveillé, d’un flash médiumnique. L’hallucination est définie scientifiquement comme une "perception sans objet", c’est-à-dire une stimulation visuelle qui n’a pas de rapport avec un élément réel. Le rêve éveillé n’a pas forcément un rapport direct avec un élément concret non plus, mais la différence avec l’hallucination est que le rêve éveillé est en principe produit lors d’une grande relaxation. Le flash médiumnique quant à lui peut survenir à tout moment, de façon involontaire ou volontaire, les vrais médiums volontaires pouvant créer un climat propice pour recevoir un flash médiumnique en rapport avec leurs interrogations.

Si vos paupières étaient closes mais que vous ne dormiez pas, que vous n’étiez sous l’effet d’aucun médicament et que vous étiez dans un état nerveux et psychique normal, il ne devait pas s’agir d’une hallucination classique. Si vous n’êtes pas médium, il ne s’agissait probablement pas d’un flash médiumnique non plus. Il s’agissait peut-être alors d’une vision mystique proche du rêve éveillé propre à votre état de relaxation et à vos pensées. Vous deviez être alors en ondes alpha et ces ondes sont propices à la vision d’images.
Des techniques de rêves éveillés sont utilisées en psychologie notamment pour découvrir ou dénouer certains traumatismes. Les images qui surviennent spontanément aux personnes soumises à ce test peuvent être de différentes natures, et dans certains cas, les visions obtenues sont symboliques.

Selon moi, les trois chevaux blancs sont des images représentatives et symboliques dans lesquelles on peut relever trois symboles associés : les chevaux en eux-mêmes, leur couleur et le nombre trois.

Un cheval, vu dans la lumière et revêtu d’une robe blanche majestueuse est un cheval solaire et possède une connotation spirituelle. Un cheval blanc céleste est un coursier solaire donc divin. Il peut représenter le destin spirituel d’une personne et mettre en relief sa quête spirituelle. Il est aussi une symbolique associée au désir humain, il peut s’agir d’un désir spirituel et non d’un désir matériel.
Le cheval est également l’attribut d’Apollon, en sa qualité de conducteur du char solaire, et dans la Bible on fait allusion au char du soleil (II Rois, 23, 11).
Dans les textes bouddhiques, aussi bien que dans ceux de l’Inde et de la Grèce de Platon, les chevaux sont surtout les symboles des sens attelés au char de l’esprit, l’entraînant ici et là, s’ils ne sont pas guidés par le Soi, qui est le maître du char.

Le cheval associé à la couleur blanche représentait donc selon l’échantillon de ces explications symboliques à la foi votre désir conscient ou inconscient d’une élévation spirituelle et la vision du monde divin splendide qui est là en permanence en vous et dans les Cieux. Ces chevaux représentant aussi le chemin lumineux tracé droit devant vous qui mène aux cimes de l’âme humaine et à sa réalisation.

Le chiffre 3 quant à lui, dans sa relation avec l’explication précédente, représente la symbolique de la Trinité. Il sera associé dans ce cas précis et selon l’enseignement de votre religion à Dieu, au Christ et au Saint-Esprit.
Le ciel très bleu sans nuage indique la pureté de ce monde divin sans taches auquel vous aspirez dans votre for intérieur. Vous avez donc peut-être eu lors de cette vision une représentation symbolique à la fois de vos aspirations spirituelles, de la bienveillance de la Trinité divine à votre égard et aussi de la pureté originelle du monde de l’Esprit. On peut donc qualifier votre vision comme une vision symbolique transcendantale et mystique.

La lumière bleue aperçue des années auparavant pouvait être une première tentative imparfaite de vous connecter avec le monde de l’Esprit.

Bien à vous,
Dominique

 
   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

   
       
  Brigitte D - 684 - FRANCE
 
  Depuis un certain temps, je croise beaucoup de chats noirs, que ce soit le matin en partant à mon travail, pendant la journée ou le soir. Je suis depuis 3 ans environ "en plein mouvement" au niveau énergétique. Je ne comprends pas la signification de cela et je ne sais d’ailleurs pas si je dois comprendre quelque chose ou si ce ne sont que des coïncidences. Qu'en pensez-vous ?  
 
Bonjour Brigitte,

Les chats noirs sont entourés de réputations contradictoires, selon les pays et les époques. Jadis, on faisait souvent un rapprochement (imaginaire) entre la couleur noire du chat et les couleurs sombres représentant les forces des ténèbres et les chats noirs étaient associés à la vie et aux pratiques des sorcières. On disait même que ces dames de réputation sulfureuse avaient la faculté de se réincarner en chat noir afin de poursuivre leurs maléfices après leur mort…

La mauvaise réputation du chat noir remonte donc au Moyen Age et même au-delà de cette époque. Encore fallait-il faire alors la différence entre un chat totalement noir et un autre de même pelage mais ayant quelques touffes de poils blancs au cou. Ces derniers n’étant pas reconnus comme animaux maléfiques…

Dans certaines occasions, lors des enterrements par exemple, il était de très mauvais augure de croiser un chat noir. Cela signifiait – pour ceux qui y croyaient - de fortes malédictions futures et même la mort imminente pour l’un ou l’autre assistant aux funérailles ! Rencontrer un chat noir la nuit, surtout vers minuit, était également mauvais signe.

Mais le chat n’a pas toujours été considéré comme un animal diabolique. Chez les anciens Egyptiens où il était représenté par la déesse Bastet, sa présence était ressentie comme un grand bienfait et une protection.

Quoi qu’il en soit, la bonne ou mauvaise réputation du chat noir appartient à la superstition et aux légendes des contes populaires d’un temps révolu. Aucune signification particulière n’est donc à retenir si des chats noirs ont croisé votre chemin plusieurs fois de suite. Il doit certainement s’agir d’une simple coïncidence, comme vous l’avez suggéré.
Certains endroits, certains quartiers dans les villes ou les villages sont plus fréquentés par des chats au pelage particulier, noir, tigré, blanc, gris etc. Certaines périodes de l’année, notamment celles concernant la reproduction de nos amis les chats sont plus susceptibles aussi de les voir apparaître plus que de coutume.

Amicalement,
Dominique

 

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

  Andrea F - 683 - SUISSE
 
  Je viens de commencer une correspondance avec un homme qui a été condamné à mort aux Etats-Unis. J'ai pu le voir par le biais d'une photo, j'essaye de lui envoyer mentalement un maximum d'amour et d'énergie en pensant fort a lui, afin qu'il se sentent mieux, moins seul. Ma question est de savoir si je m'y prends de la bonne manière? Sinon avez-vous des moyens plus efficaces à me conseiller? Puis-je faire appel à un ange pour lui venir en aide? Si oui quel ange me conseillez-vous?
Merci pour votre lumière!
 
 
Bonjour Andreia,

Votre intention d’envoyer de l’amour à cet homme est très honorable. Il en bénéficie certainement d’une façon ou d’une autre et le fait de lui écrire le réconforte sans doute déjà. Recevoir vos lettres doit certainement le distraire d’une situation qui je l’imagine doit être pénible. Le mieux est donc de continuer à lui écrire et l’aider dans vos prières comme vous le faites.

Vous ne pourrez certainement pas influencer les décisions de justice qui ont été prises à son égard. La condamnation à mort est une peine très lourde et les juges américains sont sévères. Il arrive cependant que des peines soient commuées en années de prison. Je suppose que ce serait déjà une victoire de savoir qu’il en a bénéficié.

Continuez à prier pour lui, tout en acceptant la volonté du ciel. Vous pouvez vous adresser à l’Archange Michel ou saint-Michel. C’est le plus apte à intervenir dans les situations désespérées. Peut-être interviendra-t-il, peut-être pas. C’est du ressort de sa volonté. Il connaît le passé de ce homme, la gravité de ses actes. Il se peut qu’il préfère ne pas intervenir dans la justice humaine.
Si la condamnation était totalement injuste, si par exemple elle résultait d’une erreur judiciaire, ce serait certainement plus facile d’espérer un dénouement positif au sort de ce prisonnier.

En résumé, oui, vous pouvez bien sûr faire appel à un ange pour l’aider. Mettez-y tout votre cœur, en sachant que quelque soit la suite, cet homme rejoindra de toute façon le ciel un jour ou l’autre, comme chaque être humain en ce bas monde. L’important est de savoir que la vie ne s’arrête pas au tombeau, qu’elle se poursuit après la mort dans un monde bien meilleur et plus juste que celui-ci pour les âmes de bonne volonté. Quoi qu’ait fait cet homme, s’il en éprouve des remords sincères, il lui sera offert un jour de racheter ses fautes.

Amicalement,
Dominique
 

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

  Déborah S682 - FRANCE
 
  Vers l'âge de 15 ans ; j'ai eu des "flashs" (clairvoyance). Ce n'était que de simples images, mais les voyances se réalisaient. Je n'en ai eu que très peu mais maintenant cela ne m'arrive plus. Dernièrement, ma mère est allée consulter une voyante qui lui a dit que j'avais ce don. Mais le problème c'est que je ne sais pas comment faire pour le développer. Je ne sais d’ailleurs pas si j'ai vraiment un don! Pourriez-vous m'aider pour me dire ce qu'il faut faire pour développer ce don ?
Je vous remercie.
 
 
Bonjour Déborah,

Beaucoup de filles ont eu des expériences médiumniques à l’époque de leur adolescence, c’est-à-dire grosso modo entre 13 et 17 ans, car c’est à cet âge où leur corps se transforme qu’elles sont le plus réceptives. Elles peuvent faire alors des expériences de diverses natures, notamment avoir, comme vous, des flashs médiumniques prémonitoires qui s’avèrent exacts par la suite.

Souvent, ce don disparaît à la fin de l’adolescence et ne réapparaît pas, ou alors très rarement, par exemple lors du décès d’un proche.
Ce que vous avez vécu à l’âge de 15 ans est donc relativement courant. Et le fait de « perdre » votre don une fois atteinte votre majorité l’est aussi.

Les voyantes disent régulièrement à leur consultants qu’ils ou elles ont un don. Parfois, c’est exact, parfois c’est faux. Ce que je constate au fil des courriers reçus c’est que ces voyantes n’approfondissent jamais la question. Elles disent simplement à la personne qu’elle a un don - ce qui fait toujours plaisir à entendre, même si ce n’est pas vrai – mais sans en dire davantage. Probablement ces voyantes ignorent-elles comment développer un don médiumnique…

Ce qui semble certain en ce qui vous concerne, c’est que vous avez présenté des facultés médiumniques à une certaine époque de votre vie. Cela ne signifie que vous auriez la possibilité de développer ce don. Il peut très bien s’être refermé pour le restant de votre vie. En tout cas, si vous n’avez plus jamais eu de flashs depuis des années, il est possible que ce soit le cas.

Ensuite, il n’est pas dit que vous pourriez supporter de vivre avec un don ouvert en permanence. Capter les esprits, les voir, les entendre, entretenir des rapports avec l’invisible n’est pas de tout repos, je le sais par expérience. Il se pourrait aussi que, comme la majorité des médiums, vous ne ressentiez que des événements négatifs, des accidents, des décès, des catastrophes etc. Ce n’est pas toujours facile de gérer tout ça.
On ne voit souvent que le côté positif d’un don médiumnique. On oublie les à-côtés négatifs, et notamment l’énergie importante que cela demande.
En plus, une fois qu’un canal est ouvert, il est difficile de le refermer. Si un médium est par exemple assailli par de mauvais esprits, il aura parfois du mal de s’en débarrasser, d’où conséquence néfaste pour sa santé et son psychisme.

Personnellement, je n’encourage personne à « devenir » médium. Normalement, le don doit apparaître de lui-même, sans effort. Si on force ce don, il peut y avoir un risque. Il vaut mieux le savoir.

Actuellement, selon moi, votre don est redevenu latent, c’est-à-dire qu’il s’est refermé. Si vous désirez malgré tout lui donner une chance de se rouvrir, faites de la méditation spirituelle. Apprenez à vous relaxez d’abord. Ensuite à calmer les vagues de votre mental. Vous pouvez faire des petites séances de méditations lorsque vous en avez le temps, consacrez vingt minutes à vous détendre, à chasser toutes les pensées de votre mental et ensuite à vous mettre dans un état de réceptivité médiumnique. Vous devriez au moins développer de la sorte votre sensibilité. Et peut-être alors aurez-vous la chance de faire revenir à la surface le don qui s’est manifesté jadis. Ne forcez pas. Laissez-vous simplement aller. Vous pouvez méditer devant une petite bougie ou la photo d’un saint, d’un ange ou d’un guide spirituel de votre choix. Cela vous aidera dans votre concentration et vous mettra en connexion mentale avec cet être spirituel.

Vous pouvez aussi apprendre à utiliser un pendule ou le Tarot. Le Tarot aide énormément à développer la sensibilité, l’intuition et à se mettre en relation avec les forces invisibles. Naturellement, cela ne se fait pas en un jour. Il faut pratiquer régulièrement. Vous pouvez également essayer l’écriture automatique. Vous vous installez devant une feuille blanche et vous faites un appel mental pour qu’on s’empare de votre main afin de vous dicter un message. Répétez cette opération 2 fois par semaine pendant trois mois. Si vous n’avez obtenu aucun résultat après ce temps, laissez tomber. Cela signifie que cette technique n’est pas pour vous. L’écriture automatique n’est pas sans risque non plus. Et même quand cela fonctionne, il faut encore voir si les messages reçus présentent un quelconque intérêt. En tout cas, si vous sentez que cela vous perturbe, arrêtez, et revenez à la méditation ou une autre technique de divination.
J’espère que ces conseils vous seront utiles.

Amicalement,
Dominique

 

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

  Jennifer DC - 681 - FRANCE
 
  Depuis mon enfance, je ressens la présence d'esprits autour de moi. J'ai pu sentir à plusieurs reprises quelqu'un me caresser le front. Pendant mon adolescence, tout s'est arrêté mais depuis la mort de ma grand-mère il y a 5 ans, ces phénomènes sont réapparus et se font de plus en plus présents. En ce moment, j'entends tous les soirs des bruits de chaînes ou de clochettes (en tous les cas, des bruits de métaux). Je me demande ce que cela pourrait être et ce que je dois faire. Certaines présences me font peur et d'autres m'apaisent. A plusieurs reprises, j'ai pu pressentir la mort ou la maladie de personnes proches grâce à ces présences. De plus, j'ai vu à plusieurs reprises des personnes qui étaient décédées mais que je ne connais pas et ceci me donne des crises de panique. Que pensez-vous que ce soit ? Et est-ce que vous pensez que j'ai une sorte de 'don' ? Merci beaucoup.  
 
Bonjour Jennifer,

Il me semble évident que vous possédez un don médiumnique. Si ce n’était pas le cas comment pourrait-on expliquer ces phénomènes dont vous parlez ?
Qu’est-ce qui me fait dire que vous êtes médium ?
D’abord, vos perceptions des esprits ont commencé dès l’enfance, ce qui est très souvent le cas pour les médiums. Ensuite, les sensations de caresses ou de mouvements dans les cheveux. C’est très souvent comme ça que les esprits indiquent leur présence à une personne sensitive.

La plupart de ces esprits ne sont que des êtres qui évoluent maintenant dans l’au-delà et qui sont suffisamment proches des vibrations terrestres pour pouvoir se manifester. Certains de ces esprits sont d’anciens médiums. Ces derniers ont souvent plus facile de contacter les vivants. Quand ces esprits trouvent un canal médiumnique, ils essaient de se manifester par son intermédiaire d’une façon ou d’une autre. La plupart sont inoffensifs, et leur but est parfois de nous aider et de nous conseiller si nous leur demandons.


Certains médiums clairaudients les entendent très bien et peuvent entretenir des conversations normales et positives avec eux.
Il y a aussi des esprits plus farceurs. Un médium se rend normalement assez vite compte du genre d’esprits qu’il capte. Ils peuvent naturellement être plusieurs à se manifester mais normalement un médium n’en captera qu’un à la fois. Le niveau d’ouverture du canal du médium est responsable aussi du genre d’entités qui se manifestent à lui. Si le canal est ouvert dans le haut, il pourra capter les êtres de lumière. Si son canal est ouvert plutôt au milieu il captera les esprits communs, c’est-à-dire des personnes de sa famille décédées ou d’autres esprits inconnus de lui. Si son canal est ouvert dans le bas, il captera plutôt des esprits farceurs ou dérangeants.

En ce qui vous concerne, il y a des chances que ce soit votre grand-mère qui se manifeste à vous, puisque les manifestations ont repris depuis sa mort. Il est possible qu’elle avait elle-même un don de médium qu’elle vous aurait transmis par l’hérédité. Il se peut cependant qu’elle ne soit pas en mesure de vous parler distinctement. Le problème peut aussi venir de vous. Votre canal n’est peut-être pas suffisamment ouvert pour que vous puissiez l’entendre distinctement. Les bruits de métaux indiquent selon moi que vous n’êtes pas accordée sur la bonne fréquence, ce qui entraîne des bruits parasites. Dans certains cas ce genre de bruits est lié à un lieu ou à une situation vécue dans le passé par l’entité mais je ne crois pas que ce soit le cas ici.
La méditation pourrait peut-être vous aider à nettoyer et ouvrir votre canal un peu plus. Une petite séance hebdomadaire d’un quart d’heure devrait suffire au début.


Beaucoup de médiums pressentent la mort de quelqu’un ou sont avertis d’accidents graves.
C’est une raison de plus qui indique que vous avez bien un don médiumnique.

Le mieux pour vous est d’apprendre à rester calme, à ne pas paniquer lorsque des entités se manifestent à vous. Elles ne peuvent rien contre vous, pas plus que les gens que vous voyez et que vous côtoyez dans la rue. Essayez de leur envoyer des pensées d’amour quand elles se manifestent et si elles vous perturbent demandez-leur de vous laisser tranquille. La plupart respecteront votre souhait. Si certains esprits refusent de partir, appelez mentalement à vous une entité spirituelle de votre choix, saint Michel, un autre saint, un ange, un guide lumière, peu importe. Répétez votre appel trois fois de suite mentalement en restant le plus calme possible. On viendra vous aider. Les entités ne peuvent résister au rayonnement d’une forte entité spirituelle, elles seront donc éloignées de vous très rapidement.

Amicalement,
Dominique

 

   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 

   
       
   

courrier lecteurs - ésotérisme spiritualité voyance

   
   

 

   
         

FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil