FRANCE LECTURE ésotérisme spiritualité voyance
FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil

 

 

 

            Courrier 58
  
         

  courrier ésotérisme voyance spiritualité
 
   

                   Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 

Pages

1
2 3 4 5
6 7 8 9 10
11 12 13 14
15 16 17 18
19 20 21 22
23 24 25 26
27 28 29 30
31 32 33 34
35 36 37 38
39 40 41 42
43 44
45 46
47 48 49 50
51 52 53 54
55 56 57 58

Page suivante

  Nadine R - 680 - FRANCE
 

  Très heureuse d'avoir découvert ce site.
Depuis plusieurs années je pressens quand les événements ne vont pas se dérouler comme prévu. J'ai une douleur plus ou moins vive dans le majeur de la main droite et la douleur descend le long de la ligne de chance. Parfois, je sais ce dont il s'agit et je préviens mes proches, parfois je l'ignore. J'essaie donc de me concentrer sur divers événements ou personnes mais je ne trouve pas. Plusieurs personnes que j'ai prévenues m'ont remerciée mais l'événement s'était déroulé. Mon époux au début avait du mal à me croire, maintenant il m’écoute quand je lui dis de faire attention à lui. Il sait que quand j'ai mal au doigt quelque chose va aller de travers. J'ai pressenti les inondations à mon domicile. J'ai vu en un éclair mon salon vide, mon mari me demandait alors comment nous allions fêter Noël à la maison, je ne voyais qu'un salon vide. Je n'ai pu l'expliquer mais après j'ai compris. Je lui ai évité plusieurs accidents sur la route. Enfin plein de petites choses comme celle-là...
Je voudrais savoir ce que cela signifie, si cela peut s'apparenter au don de médium ou tout autre chose. Je n'ai jamais voulu me tourner vers un médium ou autre pour en parler, mais je me tourne vers vous. Je pense avoir un "don" mais je ne sais comment le canaliser. Une voyante m'avait prédit un don, je pense qu'elle parlait de cela. Qu'en pensez-vous ? Pouvez-vous me conseiller, me dire ce qu'il signifie. Merci.
 
 
 
Bonjour Nadine,

Vous possédez un don médiumnique de prémonition, cela ne fait aucun doute. Lorsqu'il se manifeste, ce genre de don nous avertit d’événements qui concernent souvent notre famille ou des personnes de nos connaissances. A peu d’exceptions près, les avertissements concernent plutôt des événements négatifs. Il est en effet beaucoup plus rare pour un médium ou toute autre personne sujette aux prémonitions d’être averti d’un événement heureux.

Je ne pense pas que beaucoup de médiums anticipent les événements par l’intermédiaire d’un de leurs doigts. En tout cas parmi les nombreux médiums avec lesquels nous sommes en relation, vous êtes la seule (ou une des seules) qui capte des événements de la sorte. Les personnes sensitives reçoivent plutôt des avertissements de façon auditive, par flashs visuels ou par l’entremise de rêves. Il serait difficile de dire pourquoi vous captez les choses par l’entremise de votre doigt, mais il est probable que c’est parce que votre main droite possède une forte sensibilité. Vos prémonitions utilisent donc ce canal plutôt qu’un autre.

La grande majorité des médiums auditifs captent par l’oreille droite. Le côté droit du corps semble donc plus sensitif et réceptif que le côté gauche.
Je ne pense pas que la ligne de chance soit spécialement concernée par vos prémonitions, mais comme elle se situe au centre de la main, c’est naturellement à cet endroit-là que vous ressentez la douleur se prolonger à partir de votre majeur.

Si vous n’avez jamais testé un pendule radiesthésique, vous pourriez peut-être le faire afin de voir si vous obtenez des résultats intéressants par ce moyen. Je pense cependant que votre don principal le plus sûr et le plus fiable restera celui que vous possédez actuellement car ce don est totalement naturel.

Un événement entrevu dans un flash ou perçu de toute autre façon médiumnique par un médium sérieux et compétent se réalise 9 fois sur 10. L’utilisation du pendule, de tarots ou d’autres moyens de divination est plus aléatoire, ce qui n’empêche que certains pratiquants obtiennent de bons résultats de cette façon. Puisque votre main droite est très réceptive, vous pourriez aussi essayer de la poser sur des objets ou des photos de personnes afin de voir si vous ressentez quelque chose de particulier de cette façon.

Comme la plupart des médiums, vous ne pouvez toujours connaître la signification exacte de ce que vous ressentez, et les dons prémonitoires ont cette particularité qu’ils manquent souvent de détails et de précisions. On peut par exemple avoir le flash d'un accident mais ignorer qui il concernera, ou quand il devrait se produire. Et ce n'est parfois qu'après coup qu'on se rendra compte que la prémonition était exacte.

En résumé, vous possédez bien un don médiumnique involontaire, c’est-à-dire un don qui se manifeste à l’improviste sans que vous le décidiez. Ce don est différent de celui d’un médium volontaire qui arrive à voir, à pressentir, à entendre, à capter différentes choses en se concentrant simplement sur telle ou telle question ou telle ou telle personne.

Un don de prémonition comme le vôtre présente un aspect positif et un aspect négatif en ce sens qu’il peut vous permettre d’éviter certains désagréments, certains accidents, mais d’un autre côté, il peut vous faire connaître et endurer à l’avance des malheurs que vous ne pourrez toujours éviter. J’ajouterai encore qu’il est très difficile de se défaire d’un don médiumnique, quel qu’il soit. On doit donc apprendre à l’accepter et à le gérer le mieux possible.

Le plus difficile pour les personnes qui possèdent un don prémonitoire est de savoir s’il faut avertir une personne de ce qu’on a ressenti à leur propos ou s’il faut s’abstenir de le faire. Le mieux est d’agir au cas par cas. Prévenir une personne d’un accident, d’une maladie, d’un décès peut être extrêmement mal perçu. Mais si une personne nous fait confiance et croit en notre don, il est plus facile de la mettre au courant de certains événements qui risquent de la concerner dans un futur assez proche. Il faut donc à chaque fois user de psychologie et de tact avant de révéler la possibilité d’un événement futur désagréable entrevu de façon prémonitoire.

Amicalement,
Dominique

 

 
 


Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 
  Mourad G - 679 - AFRIQUE DU NORD
 
  Dans une quête spirituelle, que j'ai entamé un peu tard à l'âge de 36 ans, j'ai fini par adopter la méditation et de la connaissance de soi comme meilleure voie de spiritualité. Je sentais que les vibrations de mon corps s'intensifiaient et qu'une légère pression sur mon front (entre les sourcils) m'accompagnait après les séances de méditation, et quelquefois, quand la vibration de mon corps augmentait, un léger brouillard se faisait dans mes yeux avec une vision de couleurs variant entre le violet, le bleu et le vert. Cela me faisait du bien et je ne sentais aucun danger, mais un jour j'ai senti un pincement au niveau du thorax (côté coeur) et j'ai eu le vertige. J'ai consulté un médecin et fait des analyses, mais rien d'anormal. Alors j'ai consulté un psychiatre qui m'a prescrit des médicaments pour l'anxiété. J'ai suivi mon traitement mais certains problèmes ont persisté, comme la vibration intense, la pression sur le front, la lourdeur de la tête et surtout l'engourdissement de mon corps en état de repos ou de relaxation, signalant que l'engourdissement se faisait intense dans mes mains et mes pieds avec une sensation comme si je tenais des boules dans les mains. Plus tard, commencèrent à apparaître des picotements, des pincements et des palpitations dans différentes parties du corps.

Il m'est arrivé aussi trois fois pendant le sommeil de sentir quelque chose s'approcher de moi. J'ouvre les yeux et tout de suite je suis pris par une sorte de courant comme électrifié qui me faisait bousculer du sommet de la tête aux plantes des pieds sans que je puisse bouger ou crier pour chercher secours. Deux autres fois, le même sentiment m'est parvenu, mais en ouvrant les yeux, j'ai senti comme une énergie vibrant intensément me pénétrer par la nuque et faire un va et vient en oscillant dans la partie postérieure de mon corps. Actuellement le sentiment de peur a régressé grâce à l'observation de mes pensées, mais je vis toujours avec mes douleurs physiques et psychiques et je ne sais pas comment les arrêter ou les comprendre.

Je voudrais savoir si je souffre d'un blocage psychique ou spirituel ? Ou suis-je confronté à des esprits malfaisants ? Veuillez m'éclairer et me conseiller quoi faire. Grand merci d'avance. N.B : il n'y a pas de guérisseurs ni de mediums sur qui je peux compter dans mon pays.
 

 
 
Bonjour Mourad,

Il n’est jamais trop tard pour entamer une quête spirituelle. La méditation est une approche très intéressante qui peut nous faire découvrir des horizons nouveaux et nous relier à des vibrations élevées. Certaines personnes, plus sensibles ou plus réceptives que d’autres, peuvent expérimenter diverses sensations au cours de leurs méditations. Le but de la méditation n’est pas d’expérimenter des sensations particulières mais il faut pouvoir les accepter lorsqu’elles se manifestent. Le but réel étant de s’affranchir de tout ce qui peut avoir un rapport avec la forme et le mental. Les sensations visuelles, auditives ou tactiles sont en rapport avec le plan éthérique, le plan astral et le plan mental et ces trois plans appartiennent aux mondes des formes.

Les visions de couleur sont assez fréquentes et a priori ne présentent aucun danger pour la santé mentale ou physique. Le mieux est d’observer les expériences qui se présentent spontanément à nous lors des méditations, de les accueillir naturellement et de les considérer ensuite avec un certain recul. A moins que vous n’ayez abusé de pratiques particulières comme le jeûne, il n’y a pas de raison pour qu’une méditation bien menée provoque des problèmes cardiaques. Un pincement au niveau du thorax peut avoir de multiples origines dont les névralgies ne sont qu’un exemple. Si vous faites des exercices de yoga ou adoptez des postures particulières lors de vos méditations, il se pourrait que le problème vienne de là. Dans le cas d’une aggravation ou de la persistance des symptômes il va de soi qu’un nouvel avis médical pourrait s’avérer utile. Les autres sensations endurées lors de vos méditations (sensation de vibration, pression sur le front, lourdeur de la tête…) sont fréquentes chez les personnes sensibles et réceptives. Des conditions mentales inhabituelles peuvent provoquer ce genre de sensations lorsque notre conscience est soumise à certaines tensions. Les picotements et les engourdissements indiquent souvent le passage du cerveau en ondes alpha et peuvent précéder ou indiquer un état proche de la décorporation physique.

Normalement, une méditation doit provoquer un état de relaxation et de bien-être, et non l’inverse. Si vous avez l’impression que le fait de méditer nuit à votre organisme, le mieux me semble-t-il serait de réduire voire de supprimer au moins pour un temps vos séances de méditation. Les autres sensations décrites lorsque vous êtes dans un état proche du sommeil (courant électrique, impossibilité de bouger, de crier) sont également typiques d’un état proche de la décorporation. Ces effets sont mal vécus par la majorité des personnes qui les expérimentent mais ne représentent pas de danger particulier pour la santé physique pour une personne normalement constituée et en bonne santé. Certaines personnes parviennent à contrôler plus ou moins ces effets désagréables et à entrer dans des états de conscience modifiés. C’est alors que l’on peut faire des expériences de dédoublement comme certaines personnes en font dans d’autres circonstances lors d’une NDE. Chaque expérience de dédoublement, désirée ou non, est unique. On constate simplement qu’il y a certains aspects communs entre une expérience et une autre.

En résumé, tout ce que vous ressentez est probablement lié à votre réceptivité, à votre sensibilité nerveuse et au fait que vous entraînez votre esprit vers des zones de déconnexion de votre état de conscience diurne habituel.

Il n’y a rien de particulier à comprendre lorsqu’on passe par ses sensations, elles indiquent simplement une modification d’un état de conscience tout comme un engourdissement naturel se produit lorsque nous sommes proches de l’endormissement. La différence étant que le passage de l’état de veille au sommeil se fait de façon progressive et plutôt imperceptible alors qu’une expérience volontaire ou involontaire de dédoublement nous fait vivre consciemment des sensations de paralysies, auxquelles s’ajoutent souvent tremblements et/ou sensations électriques.

Une bonne relaxation naturelle, aidée peut-être par des exercices physiques, devrait vous aider à éloigner ces sensations désagréables. En tout cas, elles n’indiquent aucunement un blocage psychique ou spirituel. Il n’y a pas de raisons non plus pour que vous soyez perturbé par des esprits malfaisants. Tout ce que vous avez décrit est d’ordre physique ou psychique interne. Aucune « entité » n’en est responsable. Vous avez simplement déclenché des ouvertures de conscience par vos pratiques méditatives. Il s’ensuit que vous vivez des sensations en rapport avec les limites situées entre différents états de conscience.

Amicalement,
Dominique
 

 
 

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 
  Oliveira V - 678 - BELGIQUE
 
  Voici mon rêve. Je suis en famille dans une maison. Je regarde à l'extérieur de la maison et là, descendant du ciel, j'aperçois des anges magnifiques. Leurs vêtements étaient de couleurs or et bordeaux. Un ange entre dans la maison, me regarde et me dit « je suis JEAN ». Sans savoir la signification de ce qu'il me dit je sors avec lui et retrouve tous les autres anges et tous ensemble nous commençons à courir pour nous envoler dans le ciel. Je sentais en moi ce plaisir de les accompagner mais au moment de s'envoler moi je suis restée en bas dans un pré les regardant avec toute leur beauté si belle que je me suis réveillée. Quel est le sens de ce rêve ?
 
 
 
Bonjour Vicky,

Votre rêve peut avoir de nombreuses explications. Il pourrait s’agir d’un rêve produit par votre subconscient, surtout si vous êtes intéressée ou passionnée par la vie des anges. Il pourrait aussi s’agir de souvenirs plus ou moins nets d’une expérience astrale effectuée au cours de votre sommeil.

Il s’agit en tout cas d’une expérience émotionnelle et sensorielle. Les anges, ainsi que tous les êtres spirituels, peuvent se révéler et se montrer à travers nos rêves. La façon dont nous les verrons vêtus peut résulter d’une volonté de leur part de se montrer ainsi à nous, provenir de notre imagination ou être un mélange d’imaginaire et de réalité. Les êtres spirituels peuvent avoir ou non des préférences vestimentaires. Les plus élevés d’entre eux, ceux qui ont dépassé la forme, ne possèdent plus de corps ni de forme concrète visible et sont d’habitude perçus comme de magnifiques auras lumineuses, sauf s’ils décident d’emprunter pour un temps une forme particulière.

L’ange qui dit s’appeler « Jean » s’appelle-t-il vraiment ainsi? Toutes les suppositions sont possibles. Certains penseront qu’il s’agissait peut-être du Jean des évangiles, mais il pourrait s’agir aussi d’un autre Jean ou simplement d’un nom sans signification particulière produit par votre rêve. Peut-être quelques anges, quelques êtres spirituels sont-ils venus à vous pour vous rendre visite et tenter de vous emmener quelque temps avec eux afin que vous partagiez leur ronde céleste ? Peut-être n’étiez-vous pas en mesure d’être suffisamment libérée de votre enveloppe physique pour pouvoir les suivre ? Cela expliquerait que vous soyez restée en bas dans ce pré où vous étiez.

L’explication la plus intéressante de ce rêve serait que des êtres célestes se soient manifestés à vous au cours de votre sommeil afin de vous révéler leur réalité et leur présence réconfortante auprès de vous. Les personnes qui parlent à leur ange se mettent plus que d’autres en liaison mentale avec eux. Dès lors, ces derniers peuvent décider de se manifester dans certaines circonstances et les rêves sont certainement le vecteur le plus courant à travers lequel ils se manifestent.

Amicalement,
Dominique
 

 
 

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 
  Polluxi C - 677 - FRANCE
 
    Tout d'abord merci beaucoup pour la qualité du site. D'esprit plutôt rationnel, il faut admettre que certaines choses échappent à l'unique rationalité et que la science n'explique pas tout. Il y a des choses que je ressens comme étant vraies, par intuition. Je vous écris pour plusieurs questions :

1/ La première est pour avoir une explication concernant un phénomène qui m'arrivait souvent lorsque j'étais plus jeune, dans les 13-16 ans, (je ne me rappelle plus très bien), une fois couchée dans mon lit, au moment du coucher ou du réveil, j'avais une sensation de pression sur les épaules, de ne plus pouvoir bouger. J'avais aussi l'impression d'être pénétrée physiquement, la sensation en elle-même étant plutôt agréable, mais assez neutre. Cela fait très longtemps que cela ne m'est pas arrivé. Je ressentais mentalement la volonté de bouger, pour m'extirper de la pression physique ressentie, mais sans y parvenir, comme si mes muscles étaient paralysés. Il y avait comme une dissociation entre ce que je voulais faire et mon immobilisme. Je pensais que j'étais peut-être dans un état de mi-sommeil, mi-veille ou le locus coerelus était encore activé ? Mais je me dis que peut être d'autres explications sont possibles car je n'ai pas le souvenir d'avoir été dans un autre état que l'état conscient.

2/ Comment faire pour envoyer de l'amour aux personnes sur terre et partout qui sont en souffrance? Comment faire pour limiter au maximum la souffrance des personnes et de tous les êtres ? C'est une préoccupation qui est quotidienne au fond de mon coeur, mais je n'arrive pas à la traduire dans des actes quotidiens, si ce n'est donner de l'argent à des associations ou ONG, en étant charitables avec des gens que je rencontre et en faisant preuve au maximum d'empathie et de compassion. J'aimerais faire plus.

3/ D'autre part, lorsque j'étais plus jeune je faisais très souvent des rêves lucides où je pouvais diriger par la volonté, non seulement mes actions mais également le cours du rêve. Pourquoi est-ce que je n'en fais plus aujourd'hui ?

Je vous remercie par avance des réponses que vous pourriez m'apporter. Je suis sûre que vous me donnerez un éclairage utile.
 

   
 
Bonjour chère lectrice,

Ce que vous avez ressenti lorsque vous étiez adolescente était cette sensation particulière qui précède parfois l’endormissement et que beaucoup de personnes ont expérimenté à un moment de leur vie. La plupart du temps, nous basculons dans le sommeil de façon imperceptible. Notre corps se détend, nos pensées se diluent, et après un moment dont la durée varie, nous nous endormons. Il arrive cependant que nous restions éveillés et que nous assistions consciemment à des modifications physiologiques et psychiques qui se passent entre la veille et le sommeil. Dans ce cas, nous ressentirons parfois une sensation de lourdeur intense et inhabituelle s’emparer de nous (comme si notre corps s’enfonçait dans le matelas) et/ou une sensation de paralysie de notre corps difficile à contrer. Il peut s’ajouter ou s’ensuivre d’autres manifestions comme de légers tremblements des membres et des sensations auditives comme des bourdonnements ou des sensations électriques. Ces sensations indiquent le début du processus d’une décorporation consciente volontaire ou involontaire. Une fois ce palier franchi, on peut soit entrer dans le sommeil et l’inconscience (ce qui a lieu la plupart du temps), soit entrer dans un état de conscience modifié différent du rêve qu’on appelle en ésotérisme le voyage astral.

Le rêve lucide quant à lui est une sorte d’état intermédiaire entre le rêve classique et le voyage astral. Il semble possible mais peu fréquent de pouvoir passer volontairement de l’un à l’autre de ces états de conscience modifiés, la plupart du temps le rêve lucide comme l’expérience du voyage astral se déclenchant de façon spontanée. Ce type d’expérience entre veille et sommeil est vécu surtout au cours de l’adolescence et tout particulièrement chez les filles. C’est à cet âge que certaines jeunes filles font également des expériences médiumniques diverses. A l’âge adulte, à partir de 18, 20 ans toutes ces expériences en rapport avec la sensibilité féminine, le psychisme, l’action des hormones et certaines glandes disparaissent la plupart du temps. Seule une minorité de personnes auront encore l’occasion de connaître plus tard de telles manifestations de la conscience. Ceci explique en grande partie la raison pour laquelle vous ne faites actuellement d’expérience de rêve lucide ou des prémices à la décorporation.

La meilleure façon d’envoyer de l’amour est de l’envoyer mentalement, en nous concentrant et en dirigeant nos pensées vers la ou les personnes de notre choix. Cette action est comparable à celle de la prière. Elle est efficace mais n’apporte pas automatiquement de résultats concrets sur le plan physique car les pensées dirigées vers l’extérieur agissent principalement sur la matière mentale et non sur la matière. Il y a bien sûr des exceptions. La méthode Coué en est un exemple. On dit aussi que la foi peut soulever des montagnes, et des guérisons spectaculaires sont parfois obtenues par l’amour et la force des pensées. Il faut cependant considérer ce genre de résultats comme des exceptions. En outre les guérisons spectaculaires sont dues en grande partie à l’intervention d’êtres spirituels qui concrétisent nos souhaits compassionnels pour des raisons qui leur sont propres. Un être spirituel, un ange, un guide de lumière peut lire nos pensées comme dans un livre ouvert. Il sera donc parfaitement conscient de notre désir d’aider telle ou telle personne. S’il le désire (et s’il en a l’autorisation), il pourra intervenir selon ses possibilités.

Le pouvoir des égrégores, c’est-à-dire la concentration de centaines ou de milliers de pensées similaires représente également une force mentale indépendante dans laquelle un protecteur céleste peut puiser pour diriger un rayon de bienfaisance vers une personne ou un groupe de personnes.

Concernant votre seconde question, il est toujours possible d’en faire plus, de donner plus de soi-même aux autres, en veillant toutefois de garder un équilibre entre nos aspirations altruistes et notre vie familiale et affective. Il existe de nombreuses façons d’aider l’humanité - ou les animaux ou la nature - qui ont tout autant droit à notre respect. On peut par exemple rendre visite à des personnes dans des hôpitaux ou des maisons de repos, s’occuper plus particulièrement de personnes âgées, d’enfants ou de personnes atteintes de telle ou telle maladie. Consacrer quelques heures de votre temps libre à ce genre de bénévolat pourrait peut-être vous donner le sentiment d’être plus utile encore si tel est votre souhait.

Amicalement,
Dominique
 

 
   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

   
    Berthille B - 676 - FRANCE
   
    Chaque jour depuis 4 à 5 semaines, lorsque je regarde l'heure, ce sont des chiffres répétitifs que je vois, j'entends par là 12h12, 16H16 0h00… et cela une à cinq ou six fois par jour. Pour moi, ça signifie quelque chose de positif, mais je ne sais pas quoi. Aujourd'hui encore : 16h16, 19h19 et 20h20! C'est lorsque je prends mon portable que je vois ceci. Pourtant je n'ai pas pour habitude de regarder l'heure souvent ni d'attendre cela. Qu'est-ce que cela signifie?

Je ne sais pas s'il y a un rapport avec le fait que ma grand-mère maternelle Orina soit décédée le 30 juillet dernier, si c'est un signe. J'avais un lien exceptionnel avec elle, autant dire plus qu'avec ma mère. Elle vivait avec mes parents et moi, et lorsqu'elle est morte 4 jours après une hospitalisation, au salon funéraire je l'ai maquillée, parfumée, coiffée, lui ai verni les ongles, repassé ses vêtements, "câlinée"...
A partir du moment où j'étais seule avec elle pour faire cela, un instant j'ai eu peur et j’étais paniquée, puis en peignant ses ongles, j'ai ressenti une grande force en moi et j'ai accepté
complètement son décès,comme si elle me transmettait sa force et son courage. C'était un être exceptionnel dotée d'un caractère précieux.
Pouvez-vous me renseigner sur ce fait ? Merci beaucoup.
 
   
 
Bonjour Berthille,

Il existe parfois des événements étranges, paranormaux, reliés aux chiffres et tout spécialement aux heures. Quelquefois ces « coïncidences », mais on devrait plutôt les appeler dans ce cas des synchronicités, sont ou sembleraient être en relation avec des personnes décédées. Il se pourrait aussi que dans certains cas le subconscient soit simplement à l’origine du phénomène que vous évoquez.

Tout le monde possède jusqu’à un certain point une horloge biologique, mais chez certaines personnes le sens aigu de la connaissance intuitive de l’heure exacte est très développé. Ainsi, des personnes peuvent se réveiller la nuit à n’importe quel moment et pouvoir dire l’heure qu’il est de façon assez précise, parfois à la minute près. Il s’agit en quelque sorte d’un don un peu comparable à celui de l’oreille absolue où l'on peut reconnaître, même si on n'est pas musicien, une note de musique entendue ici ou là et dire si c’est un Do, un Sol, un Fa dièse etc.

Par rapport à vous, puisque ce phénomène est récent, il pourrait éventuellement avoir été déclenché par une volonté extérieure, et pourquoi pas par la volonté de votre grand-mère maternelle décédée voulant peut-être vous faire un signe de sa survie et de sa tendresse pour vous. De nombreux cas de phénomènes concernant les manifestations de personnes décédées par l’intermédiaire de musiques, de sons, d’horloges arrêtées ou remises en route de façon inexplicable sont là pour le suggérer. Nous avons repris quelques-uns de ces témoignages étranges dans notre site : www.francelecture.net/article_39_fantomes_francelecture_esoterisme_spiritualite_voyance.htm

www.francelecture.net/article_40_fantomes_2_francelecture_esoterisme_spiritualite_voyance.htm

D’habitude les manifestations spirites de ce type sont spontanées, parfois uniques et prennent fin assez rapidement. On peut supposer, si l’on prend en compte l’hypothèse spirite de ces phénomènes, que l’esprit de la personne décédée perd peu à peu de son pouvoir de se manifester aux vivants de façon concrète. On a en tout cas constaté que la majorité des phénomènes spirites en rapport avec des personnes décédées étaient provoqués soit au moment même de leur décès soit peu de temps après. Il arrive malgré tout, d’après les témoignages recueillis, et bien que ce soit peu courant, que des phénomènes particuliers se répètent chaque année à la date d’anniversaire d’une personne disparue.

Il serait difficile de retenir une explication par rapport à une autre mais l’influence du subconscient ou celle d’une volonté extérieure d’attirer votre attention sur ce phénomène étrange d’heures et de minutes correspondantes me paraissent être les explications les plus plausibles.

Amicalement,
Dominique
 

 
   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

   
       
  Katia V - 675 - FRANCE
 
  Il y a 3-4 ans, j'ai vécu un phénomène paranormal. J'ai été contactée par une entité alors que j'étais assoupie sur mon canapé. Cela m'a beaucoup perturbée et je me suis mise à m'intéresser à l'au-delà et aux anges. Mon ange gardien est Cahetel. Je l'appelle presque tous les soirs en disant son nom 3 fois. Je pense qu'il m'entend, car une fois j'ai rencontré ma grand-mère en rêve et cela était un voeu que je lui avais demandé. Mais de nouveau, récemment, cette entité a réessayé de prendre le contrôle de mon corps alors que j'étais dans mon lit et que je ne dormais pas. J'ai lutté de toutes mes forces et elle a fini par partir après avoir entendu deux petits craquements.

J'ai connu d'autres faits troublants, mais qui n'avaient rien de désagréables. Pour dire, je pensais même qu'il pouvait s'agir de mon ange gardien. Mais comment le savoir ? (alliance retrouvée, baiser sur ma joue gauche un matin alors qu'il n'y avait personne dans la pièce...)

J'ai demandé à une cartomancienne si elle pouvait m'aider. Elle m'a conseillé de contacter sans tarder un prêtre qui s'occupe de ce genre de choses pour faire partir cette entité de ma maison. Par contre elle m'a fortement déconseillé d'appeler mon ange gardien ou tout autre ange. Me disant de laisser en paix ceux qui sont dans l'au-delà. Et c'est là que je ne comprends pas pourquoi. Y a-t-il des risques à vouloir les appeler ? Car je ne contacte pas ma grand-mère, je ne veux pas retarder son avancement spirituel. Un médium m'a dit qu'elle me protégeait, alors est-ce elle mon ange gardien et non Cahetel ? C'est vrai que j'entends pour ainsi dire tous les soirs ces craquements et maintenant cela me stresse car je ne sais pas s'il s'agit d'un ange ou de cette entité. Est-ce qu'en appelant CAHETEL je m'expose à ce que se soit cette entité qui arrive ? Bref, je ne sais plus quoi faire, ni quoi penser. J'aurais du mal à faire machine arrière et à ne plus penser à demander de l'aide à Cahetel quand j'en ai besoin ou quand je demande de l'aide pour un de mes proches.

Que pensez-vous de tout ça ? Est-ce que tous les faits que j'ai vécus proviennent uniquement de cette entité ? Que me veut-elle ? Et dois-je arrêter d'appeler Cahetel ou tout autre ange ? Est-ce mal de les solliciter ? Merci d'avance pour vos réponses.
 

 
 
Bonjour katia,

Il se peut que vous possédiez les facultés nécessaires pour accueillir en vous une entité. Ce don médiumnique particulier, lorsqu’il va jusqu’à la possibilité d’une incorporation d’une personne par une entité n’est pas forcément néfaste, pour autant que l’entité qui décide ou accepte de prendre possession d’un véhicule humain soit une entité faisant preuve de respect à l’égard de la personne qui l’accueille et non une entité nuisible d’un niveau astral inférieur tentant de s’imposer à tout prix.

La première entité qui a essayé de prendre contact avec pouvait être votre protecteur, votre ange céleste, votre guide invisible. C’est tout à fait possible. Il pouvait aussi s’agir d’une autre entité spirituelle dont vous ignorez le nom mais qui vous est proche sans que vous le sachiez. Il pouvait s’agir aussi d’une entité de passage.

Le fait de capter des messages provenant d’une entité n’a rien de condamnable, pour autant que les messages reçus s’avèrent respectueux, positifs et sereins. Si vous êtes en relation mentale régulière avec un ange, il est normal que celui-ci se manifeste de temps en temps d’une façon ou d’une autre. Un ange peut par exemple se servir des rêves d’une personne pour lui parler, pour l’inspirer, pour lui donner les réponses qu’elle attend. Si la personne est médium auditive et que son canal est suffisamment dégagé et protégé des interférences, il enverra de préférence ses messages par ce moyen de perception beaucoup plus fiable. Un bon médium auditif peut ainsi dialoguer facilement avec son protecteur ou avec l’un de ses guides. Si le médium s’avère être un bon channel pratiquant l’incorporation, une personne de confiance pourra recueillir par écrit ou par enregistrement les messages que cette entité livre par la bouche du médium. Cela peut se faire sans aucun dommage psychologique pour un médium équilibré. Il y a bien sûr des cas où une incorporation est déconseillée, par exemple si le médium n’est pas suffisamment équilibré, s’il est en mauvaise santé physique ou mentale, trop sensible, pas assez confiant, pas assez orienté vers les valeurs spirituelles ou sujet à des influences astrales pernicieuses qu’il ne peut contrôler.

Des phénomènes paranormaux divers peuvent se produire lorsqu’une entité se trouve à proximité d’une personne réceptive. Des craquements inhabituels peuvent se faire entendre. D’autres personnes sentiront des souffles passer sur leur visage, dans leur cou ou leurs cheveux; des lumières s’éteindront ou se rallumeront parfois de façon inexplicable, des ordinateurs ou des appareils électriques tomberont mystérieusement en panne. Certains de ces phénomènes peuvent être voulus par une entité, que celle-ci soit une simple entité astrale ou une entité spirituelle comme un ange, par exemple pour indiquer sa présence, mais certains phénomènes peuvent être déclenchés à son insu, par le simple fait qu’une entité spirituelle dégage un rayonnement électromagnétique puissant et qu’elle ne peut toujours contrôler toutes les interactions de ce rayonnement avec l’environnement matériel d’un médium. Bien que cela ne vous concerne pas, il existe aussi des phénomènes paranormaux plus gênants apparentés au poltergeist : coups violents répétés et entendus par plusieurs témoins, chutes d’objets, de pierres, voix et phénomènes sonores très désagréables, sensations de froid intense etc. Mais là on entre dans une autre catégorie de phénomènes issus du bas astral. Lorsque c’est le cas, et si d’autres méthodes d’éloignement n’ont eu aucun effet sur les entités nuisibles, un exorcisme conduit par un prêtre compétent peut s’avérer utile.
Dans votre cas, les phénomènes n’avaient aucun caractère alarmant. Il n’y a donc pas de raison de recourir à un exorcisme.

Il n’est nullement déconseillé d’appeler son ange lorsqu’on en a le désir, ni déconseillé d’entretenir une bonne relation mentale avec lui faite d’amour et de respect, pas plus qu’il n’est déconseillé de prier, de faire appel à un saint ou à n’importe quelle aide spirituelle.
Entretenir une relation mentale occasionnelle d’amour avec des parents ou des amis défunts n’est pas interdit non plus. Avoir une pensée aimante pour une personne décédée ne peut entraver sa progression spirituelle. Vous pouvez donc continuer d’entretenir une bonne relation mentale avec votre grand-mère en pensant à elle de façon positive, en lui envoyant par exemple de temps à autre des fleurs en pensée. Les personnes vivant dans l’autre monde perçoivent ce genre d’intention et cela leur fait très plaisir de savoir que quelqu’un pense ainsi à eux avec amour.

Il est tout à fait possible que votre grand-mère essaie de vous protéger comme elle le peut, en vous entourant d’une aura d’amour protectrice. La protection d’un parent décédé est bien entendu nettement moins forte que celle d’un ange, d’un guide lumière ou d’un maître karmique.

Les êtres spirituels nous incitent parfois à les appeler et à requérir leur aide et leurs conseils plus souvent, car ils ne peuvent toujours nous aider sans notre consentement et notre souhait. Je peux donc vous rassurer et vous répéter qu’il n’y a absolument aucun risque d’appeler un ange lorsqu’on en ressent le besoin ou l’envie à condition de ne pas exagérer et ne pas souhaiter qu’il focalise en permanence toute son attention sur nous, car il a probablement d’autres missions qui lui incombent.

Les craquements que vous entendez ne semblent pas provenir d’entités malsaines. Il n’y a donc aucune raison de vous inquiéter.
Le fait de faire un appel mental peut cependant amener parfois autour de nous des entités astrales non désirées, surtout si la personne possède une ouverture médiumnique car la plupart des médiums ne possèdent pas un canal suffisamment étanche. Cela peut provoquer des interférences et des manifestions astrales diverses. Le mieux est de s’entourer de protections spirituelles pour éloigner les entités inopportunes, une petite bougie, un peu d’encens, le port d’une petite médaille bénie, la proximité d’un petit objet spirituel consacré, d’un talisman protecteur comme le pentacle du Triangle divin de l’abbé Julio suffiront la plupart du temps à éloigner les entités indésirables.

Les manifestations qui se produisent chez vous peuvent donc tout aussi bien provenir de votre ange comme d’une autre entité mais si vous prenez quelques précautions spirituelles comme celles énumérées plus haut il n’y a pas de raison qu’une petite manifestation sonore paranormale vous nuise ou vous inquiète.

Amicalement,
Dominique
 

 

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

  François D - 674 - BELGIQUE
 
  Pourriez-vous me dire si j’ai un don de voyance ? car à 3 ans j’ai vu que ma soeur allait mourir et que je perdrais mon doigt majeur droit, et en effet tout s’est passé comme je l’avais vu. A 13 ou 14 ans, j’ai vu un soir des images où je travaillerais plus tard. J’ai vu les visages de mes patrons et je savais que l’on m’apprendrait le décès de ma maman sur mon lieu de travail. Je ne savais pas où et quand cela arriverait, mais chaque fois que le téléphone retentissait j’avais toujours peur et un beau matin j’ai pensé très fort à ma mère et ce jour-là on m’a téléphoné à mon travail pour me l’annoncer. C’est alors que j’ai revu les flashs que j’avais eu à ce sujet.

Aujourd’hui, j’entends des voix me parler au fond de moi comme si on me parlait dans ma tête. Franchement ça fait bizarre, car je pense parfois que c’est moi qui me parle, mais en fait, ce serait impossible car ce sont de longues phrases, comme une discussion à laquelle je réponds, et c’est instantané. Cela peut durer 10 minutes. Une voyante m’a dit (et même plusieurs) que je devais développer ce don, déjà pour ma propre vie car celle-ci n’est pas très joyeuse, mais aussi pour aider des gens qui en ont grand besoin. Mais comment faire pour les développer ? Ma vie serait trop longue à expliquer, mais par message écrit j’ai déjà vu et ressenti des mauvais endroits, des "fantômes" etc. et j’ai eu de mauvais retours. On s’attaquait à moi par des effets néfastes. Que dois-je faire pour me protéger de ces ondes négatives ? Merci de votre réponse.
 
 
 
Bonjour François,

D’après ce que vous dites, et sans vous connaître, il me semble évident que vous avez, ou en tout cas que vous avez eu, des moments de clairvoyance au cours de votre enfance et de votre adolescence. Il faut dire que l’enfance et l’adolescence sont particulièrement propices aux manifestations médiumniques comme celles que vous avez vécues.

Tout le monde ne peut anticiper des visions des événements futurs. Dans ces moments particuliers, on peut donc dire que le don de voyance ou de prémonition s’est donc bien manifesté chez vous. Mais il existe différents niveaux et degrés dans la médiumnité et la clairvoyance. En ce qui vous concerne, exception faite des voix que vous entendez actuellement, votre don semble se manifester surtout ou même uniquement à certaines occasions. Si c’est bien le cas, votre don n’est donc ni permanent ni volontaire.

Beaucoup de personnes possèdent un don similaire au vôtre, c’est-à-dire un don médiumnique qui ne se manifeste que de temps à autre et presque toujours pour annoncer des accidents, des décès ou d’autres malheurs...

J’ignore quel genre de voix vous entendez actuellement, et quel genre de messages vous recevez de façon auditive, mais à votre place je resterais prudent. Je sais par expérience qu’il est beaucoup plus facile et courant de recevoir des messages sans grande valeur ou même trompeurs de la part d’entités astrales, que des messages constructifs et spirituels, et votre canal médiumnique ne me semble pas à l’abri des interférences astrales. Il se pourrait bien sûr que vous soyez en communication avec des êtres spirituels sans reproche qui tenteraient de vous guider, de vous conseiller, mais sans connaître la teneur des dialogues, le ton utilisé et le sentiment général qui s’en dégage, je me garderais bien d’être affirmatif à ce sujet. Je n’irais donc pas totalement dans le sens de cette voyante qui vous a conseillé de développer vos facultés, car vous ignorez, tout comme elle probablement, ce que cela pourrait engendrer. Manipuler des forces psychiques que l’on
ne maîtrise pas et ouvrir des portes sur le monde invisible peut s’avérer dangereux. Je vous conseillerais simplement pour l’instant de prendre note des messages que vous recevez, d’en faire une synthèse à tête reposée et de les analyser avec objectivité.
Normalement, ceux qui communiquent avec vous devraient vous révéler qui ils sont, ou du moins qui ils prétendent être…

Certains voyants ou médiums entretiennent d’excellentes relations mentales avec leurs guides, mais d’autres médiums sont aussi mal conseillés, abusés, voire importunés ou harcelés par des entités peu crédibles et peu respectueuses. Il faut donc rester prudent, circonspect en ce qui concerne les relations médiumniques avec des entités astrales.

Avant de pouvoir aider des gens, je pense qu’il serait primordial pour vous d’avoir la certitude que les voix que vous percevez sont bien intentionnées. Le fait d’avoir de « mauvais retours » indique peut-être que vous n’êtes pas ou pas assez protégé contre les mauvaises ondes, ce qui pourrait se répercuter et nuire d’une façon ou d’une autre aux personnes que vous voudriez aider.

Il existe de multiples façons pour se protéger des mauvaises ondes. La première chose à faire est de s’efforcer de garder une ligne de conduite sereine orientée vers les valeurs positives de la vie. En cas de perturbation astrale réelle la prière, la demande d’une assistance spirituelle, l’utilisation modérée d’encens ou de petites protections spirituelles (objets consacrés, talismans protecteurs actifs) peuvent aider à nous redonner une force suffisante qui tiendront à l’écart les forces négatives qui nous environnent ou nous perturbent.

Amicalement,
Dominique
 

 

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

  Margot R 673 - FRANCE
 
  Ma fille de 13 ans voit et parle depuis toujours avec les esprits. Jusqu'à présent tout se passait bien, mais maintenant elle est dérangée dans son sommeil par un esprit qui tente de l'étrangler. Que faire? Doit-elle en avoir vraiment peur ? Je lui ai dit d'appeler des protections et que de toute façon elle doit surtout ne pas l'écouter, qu'il veut juste lui faire peur. J'ai malgré tout décider de purifier la maison avec des sels et je lui fait porter une pierre de protection. J'attends avec impatience votre avis.
 
 
 
Bonjour Margot,

Votre fille a atteint un âge de forte sensibilité. La période de l’adolescence chez une jeune fille est en effet la plus forte par rapport à son psychisme, et de nombreuses jeunes filles, même sans don médiumnique particulier, captent ou ressentent des choses à ce moment-là.

Si votre fille parle depuis toujours avec les esprits, qu’elle les entend, qu’elle peut dialoguer avec eux, il est indéniable qu’elle possède un don médiumnique et il est normal que ses contacts avec les esprits se soient accentués depuis son entrée dans l’adolescence. Sa sensibilité et sa réceptivité étant plus fortes, on peut supposer que les esprits ont maintenant plus facile encore qu’auparavant d’entrer en relation mentale avec elle .

La majorité des personnes qui possèdent ce don de communiquer avec l’autre monde, par exemple avec le monde astral des esprits, sont des médiums de type spirite. Ce genre de médium peut entrer en contact (volontairement ou involontairement) et de façons diverses avec des esprits communs de l’astral. Parmi ceux-ci certains sont tout à fait sérieux et respectables, mais il en existe également qui appartiennent aux couches inférieures du plan astral. Ces esprits-là peuvent être mal intentionnés et dérangeants. Ils peuvent importuner, harceler, obséder une personne capable de les ressentir ou de communiquer avec eux.

Votre fille ne « doit » pas avoir peur de l’entité qui la harcèle. Si elle peut garder son sang-froid cela l’aidera déjà beaucoup à contrer les mauvaises intentions de cette entité.
Sauf si cette entité pouvait véritablement prendre possession des gestes et de la personnalité de votre fille, ce qui n’est pas le cas je suppose, votre fille ne risque pas de subir de dommages physiques, un esprit n’ayant pas la possibilité d’étrangler une personne. A ma connaissance, cela ne s'est jamais produit. Ce ne sont que des menaces lancées dans le but unique de la terroriser. Mais ce genre de propos peut agir négativement sur sa résistance nerveuse et son équilibre psychique.

Demander une protection spirituelle est une excellente initiative. Votre fille devrait s’efforcer de faire un appel de ce type à chaque fois que cette entité nuisible vient la harceler. Elle peut pour cela s’adresser à une entité spirituelle de son choix : un saint, un ange, un être spirituel vivant ou décédé réputé pour avoir le don de chasser les mauvais esprits.

Purifier votre maison avec du sel et lui demander de porter sur elle une protection spirituelle est une bonne démarche également. Dans un premier temps on ne peut faire beaucoup plus.
Votre fille peut également utiliser le petit talisman protecteur du Triangle divin de l’abbé Julio. Vous pouvez le télécharger sur cette page de notre site. Votre fille peut le porter directement sur elle ou le garder dans sa chambre si c’est là que l’entité vient la harceler d’habitude.

www.francelecture.net/espacepriya/protections_et_talismans.htm

Cette entité finira par disparaître comme elle est arrivée. Naturellement, le plus tôt possible serait le mieux. Les esprits inopportuns finissent toujours par abandonner la partie mais il faut parfois s’armer d’un peu de patience, de courage et d’une forte détermination.

Si votre fille devait encore être fortement perturbée par cette entité dans les deux, trois mois qui suivent, vous pourriez demander l’aide d’un exorciste chrétien officiel. Il en existe dans tous les diocèses, il suffit de se renseigner chez l’un ou l’autre prêtre pour obtenir ses coordonnées. Ce sont d’habitude des personnes compétentes en la matière qui savent comment il faut opérer pour se débarrasser d’entités gênantes lorsque celles-ci sont bien réelles. Mais j’espère que les choses s’arrangeront d’ici peu pour votre fille, grâce aux moyens de protection astrale évoqués, et qu’elle pourra poursuivre son adolescence en toute sérénité.

Amicalement,
Dominique

 

 

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

  Kina G - 672 - FRANCE
 
  Je viens de lire avec grand intérêt le récit d'une personne ayant perdu son chat. Une réponse lui a été apportée lui proposant en fin de courrier de contacter une médium spécialisée sur les âmes des animaux. Le coeur déchiré, j'ai dû faire euthanasier mon chien en août dernier, nous nous aimions profondément, même si cela peut faire sourire certaines personnes. Il me manque terriblement et j’aimerais plus que tout en avoir des "nouvelles". J'ai peur de lui manquer aussi. Je ne me considère pas comme médium, loin de là, mais je sais que je suis une personne réceptive. Mon histoire serait trop longue et hors sujet à expliquer ici comme la communion depuis 1994 avec mon grand-père décédé il y a bientôt trente ans. Je crois donc en certaines choses pour ce qui concerne les humains et il m'est arrivé à plusieurs reprises de ressentir profondément les émotions et le chagrin de certaines personnes sans les connaître, au point d'avoir les larmes qui montent aux yeux.
Juste pour me présenter un peu à travers ces quelques lignes. Pour finir, je tiens à vous préciser que j'ai toujours aimé la nature. Je m'en sens proche et m'y ressource mentalement et physiquement lorsque je suis fatiguée. Je serai très heureuse si un médium de votre site voulait m'offrir un peu de son temps et me parler de mon chien, m'apporter le réconfort auquel j'aspire plus que tout, c'est-à-dire nous savoir toujours liés par le coeur et la pensée, comme je le suis avec mon grand-père. J'espère avoir une réponse à cette bouteille jetée à la mer. Je veux y croire car je ne crois pas au hasard. Pour moi le hasard n'existe pas et comme disait Einstein "le Hasard, c'est Dieu qui se promène incognito" ! Belle définition...
Bien sincèrement.
 
 
 
Bonjour Kina,

Le site de la médium dont il était question dans le courrier concernant les contacts médiumniques avec les animaux a malheureusement été supprimé. Je ne pourrai donc vous mettre en contact avec elle car son adresse email était liée à son site, et les autres médiums que nous connaissons n’ont pas de contact direct avec les animaux partis pour l’autre monde. Je peux cependant vous faire part de mon expérience personnelle concernant la disparition d’un animal qui m’était très cher. Peut-être cela pourra-t-il vous réconforter un peu…

Il y a quelques années j’ai perdu une petite chienne dans des circonstances pénibles, et cela m’a attristé à un point que vous ne pouvez imaginer. Cette petite chienne (un bichon nommé Marilyn) était adorable, très affectueuse, patiente, intelligente. Un jour, à cause d'une négligence de ma part et de celle d’une autre personne, cette petite chienne a perdu la vie. Mon chagrin fut alors à son comble. Ajoutez à cela les profonds remords de n’avoir pu protéger cet animal que j’aimais tant et qui me le rendait si bien. Il m’a fallu des mois pour m’en remettre et apprendre à me pardonner d’avoir commis cette faute irréparable envers elle. Encore maintenant, je ne peux m’empêcher de penser à elle avec un sentiment de triste nostalgie…

Votre décision d’abréger la vie de votre chienne était certainement la meilleure à prendre. Il s’agissait je suppose de l’empêcher de souffrir inutilement. C’était donc un acte d’amour envers elle. L’euthanasie est une décision lourde à prendre lorsqu’on aime son petit animal de compagnie et qui laisse souvent des traces dans le cœur et l’esprit des maîtres sensibles. Mais la vie est ainsi faite, pour eux comme pour nous, et un jour il nous faut tous quitter cette vie pour celle qui nous attend de l’autre côté du voile.

Je reviens à mon histoire. J’ai la chance d’être en communication médiumnique avec ceux que l’on appelle des guides de lumière. Dans les bas fonds psychologiques où je me trouvais alors, lorsque le cœur de Marilyn s’arrêta de battre, eux seuls furent capables de m’apporter un peu de réconfort. Ils savaient bien entendu ce qui s’était passé et déploraient cet incident tout comme moi. Je n’eus cependant droit à aucun reproche de leur part, uniquement de la compassion et du réconfort...

Dans les jours qui suivirent, le guide avec lequel je suis le plus souvent en relation, me rassura sur la survie de mon petit animal adoré. Comme tout être humain, dès après son dernier souffle, Marilyn se retrouva à proximité de sa dépouille physique dans ce deuxième corps que l’on appelle le corps astral, étonnée certainement de disposer à
nouveau d’une clarté de vue et d’une mobilité qu’elle avait un peu perdues au fil du temps, car elle n’était plus toute jeune lorsque ce malencontreux incident arriva.

Aux premiers instants qui succèdent à la mort, il arrive souvent que des animaux ou des personnes ne réalisent pas qu’ils viennent de "perdre la vie", par le simple fait qu’ils sont toujours vivants et que l’environnement à ce moment-là est parfois presque conforme au monde qu’ils viennent de quitter. C’est une des raisons pour laquelle des proches viennent assister à nos derniers moments, pour nous aider à passer le cap, à comprendre, accepter ce qu’il vient de nous arriver et pour nous réconforter par leur présence chaleureuse.

Il en fut ainsi pour ma petite chienne. Ma mère, décédée quelques années auparavant et qui adorait Marilyn fut avertie de son décès et elle vint la chercher pour l’entourer de son amour. Comme cela arrive souvent, il fallut quelques temps, quelques jours, quelques semaines pour que Marilyn apprenne à vivre dans cet autre espace, dans cet univers parallèle, dans cette autre dimension de la vie. Une amie, excellente médium parfaitement crédible, la vit quelques fois le soir dans la maison où je vivais alors. Elle sautait allègrement avec joie et enthousiasme autour de moi, comme si rien de grave ne s’était passé, heureuse de continuer à vagabonder dans les lieux qu’elle connaissait bien et auprès des personnes qu’elle aimait. Puis, après un certain temps, ses visites s’espacèrent et elle prit « de la hauteur » par rapport à ce monde matériel, accompagnée de ma maman si heureuse de la retrouver en pleine forme et d’en prendre soin. De là où elle se trouve maintenant, Marilyn continue cependant de percevoir mes sentiments envers elle.

La mort d’un être cher, qu’il s’agisse d’une personne ou d’un animal, peut s’avérer très accablante pour ceux qui demeurent ici-bas. Elle l’est beaucoup moins, ou même pas du tout, pour ceux qui sont passés dans l’autre monde. La vie ne s’arrête jamais. Elle ne prend que des formes vibratoires différentes pour s’exprimer. Il en est ainsi pour toutes les formes de vie : végétales, animales, humaines ou célestes. Je peux donc vous rassurer et vous dire que votre chien continue d’exister dans l’autre monde, que sa destinée actuelle est certainement entre de bonnes mains, et que si il vous aimait comme vous l’aimiez, ce dont je ne doute pas, vous le retrouverez un jour, que ce soit ici-bas ou de « l’autre côté ». L’amour ne sépare jamais les êtres qui s’aiment, c’est une loi universelle qui a un fondement réel.

Certains de nos guides sont très proches de la nature et des animaux. Je pense particulièrement à Kheeb, dont vous trouverez quelques messages sur notre site
www.francelecture.net/espacepriya/anges_esoterisme_k1.htm

Ce guide affectionne particulièrement les oiseaux, et lorsqu’il descend vers nous afin de nous livrer l’un ou l’autre message, sa présence subtile et invisible pour la plupart des gens est souvent précédée ou accompagnée d’oiseaux que n’importe qui peut voir.

Si vous le désirez, vous pouvez vous adresser à ce guide en pensée, afin qu’il veille particulièrement à la destinée de votre chien, il se fera un plaisir de combler ce souhait.

Le Ciel comprend votre détresse actuelle, comme il a compris la mienne en d’autres temps, mais, même si cela peut s’avérer difficile, efforcez-vous de penser à votre chien avec affection, avec tendresse. Evacuez peu à peu vos sentiments de tristesse, peut-être de remords d’avoir décidé vous-même de la fin de vie de votre compagnon sur terre. Il ne vous en veut certainement pas d’avoir abréger son existence, et il a toujours les mêmes sentiments d’affection envers vous, soyez-en assurée. Trop de chagrin de la part d’un maître peut attrister inutilement un animal parti pour l’autre monde. Le mieux est donc de s’efforcer de penser à votre chien en toute sérénité et de lui envoyer de joyeuses pensées, car il continue de percevoir l’essence de vos belles émotions, et cela l’enchante, croyez-le bien.

Amicalement,
Dominique
 

 

   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 

   
       
   

courrier lecteurs - ésotérisme spiritualité voyance

   
   

 

   
         

FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil