FRANCE LECTURE ésotérisme spiritualité voyance
FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil

 

 

 

            Courrier 51
  
         

  courrier ésotérisme voyance spiritualité
 
   

                   Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 

Pages

1
2 3 4 5
6 7 8 9 10
11 12 13 14
15 16 17 18
19 20 21 22
23 24 25 26
27 28 29 30
31 32 33 34
35 36 37 38
39 40 41 42
43 44
45 46
47 48 49 50
51 52 53 54
55 56 57 58
59

Page suivante

  Maria S - 617 - FRANCE
 

  Depuis pas mal de temps je fais des rêves prémonitoires. Par exemple, je rêve qu’une de mes copines va arriver en retard en cours et le lendemain elle arrive en retard. Une autre fois j'ai rêvé d'une fille qui n'avait pas de doigts à la main et le lendemain le professeur nous a raconté qu'il avait vu aux informations une petite fille qui était née sans doigts à sa main. Ou encore j'ai rêvé qu’une autre copine traversait une période difficile. Deux jours après elle m'annonce au téléphone qu'elle s'est séparée de son petit ami. Encore une autre fois, j'ai rêvé que je voyais des têtes décapitées à côté de moi et le lendemain ma mère m'offre un DVD qui s'intitule "La légende du cavalier sans tête".

Un jour je me suis inscrite sur un forum et j'espérais avoir des réponses mais personne ne me parlait. J'ai donc attendu plusieurs jours mais il n'y avait toujours rien. Et une nuit j'ai rêvé d'une personne qui me disait qu'elle allait me répondre sur le forum et le lendemain matin effectivement on m'avait répondu. J'en ai fait encore pleins d'autres dans le genre mais ça serait trop long à les expliquer.

J'ai aussi parfois des flashs. Par exemple, un jour, j'étais dans le bus pour aller au lycée quand tout à coup une image m'est apparue dans la tête : je voyais une fille de ma classe qui serait absente au cours ce jour-là. Je n'y ai pas prêté attention, mais quand je suis arrivée au cours, la fille en question était absente. Et quand quelqu'un pose une question parfois je vais savoir d'avance la réponse. Ou bien quand je discute avec une personne, des fois je sais d'avance ce qu'elle va dire. Et aussi à la télévision il y a un jeu qui consiste à éliminer des joueurs et plusieurs fois de suite je savais d'avance qui allait être éliminé alors que pourtant c'est le hasard. En fait je prévois des choses qui sont sans importance. Je voudrais prévoir des accidents ou des choses plus importantes. Ce serait plus utile. Voilà, j'espère que vous pourrez m'aider à en savoir un peu plus sur ce qui m'arrive. Et j'aimerais savoir aussi si ces rêves vont continuer. Merci d'avance pour votre aide.
 

 
 
Bonjour Maria,

Vous êtes à un âge où l’on est très réceptif, les jeunes filles principalement. D’après ce que vos rêves prémonitoires vous fournissent comme renseignements, vous êtes cependant nettement au-dessus de la moyenne des jeunes filles de votre âge.

Le fait d’avoir des flashes est une autre faculté mais ces deux aspects réunis, celui de faire des rêves prémonitoires et celui d’avoir des flashes indiquent à coup sûr que vous possédez un don médiumnique. Vous avez la chance de ne prévoir jusqu’à présent que des choses sans importance. Il faudrait plutôt considérer cela comme une « bénédiction ». Certains médiums ne captent jamais que des événements dramatiques et pourraient certainement vous envier. Il est possible que vous puissiez prévoir des accidents. Il y a beaucoup de chances que vous en soyez capable, mais les accidents ou les événements dramatiques que vous capteriez concerneraient probablement vos proches, vos parents, vos amis. Mieux vaut donc ne pas souhaiter entrevoir ces événements, surtout que vous vous êtes rendue compte que vos prémonitions par les rêves ou par l’intermédiaire de flashs s’avéraient souvent exactes.

Le poids des prémonitions négatives peut être très lourd à porter et à assumer. En outre, tous les gens n’apprécient pas qu’on les prévienne d’un événement dramatique. On finit parfois par passer pour un oiseau de mauvais augure ! Il n’y a donc pas toujours d’utilité à anticiper un événement négatif comme un accident, surtout si on ne peut rien faire pour l’éviter. Il est bien sûr quelque fois possible d’éviter ce genre d’événement si on en a été informé, mais parfois l’événement est inscrit profondément dans la destinée du personne, pour des raisons karmiques par exemple, et il est inévitable. Dans ce cas, en être averti ou non ne change rien à la fatalité de l'événement.

Ce qui vous arrive n’a rien d’alarmant. Vous possédez simplement un don de perception que d’autres n’ont pas. Il se peut que votre don s’atténue et même disparaisse avec le temps. Il se peut aussi que vous continuiez à faire des rêves prémonitoires et à avoir des flashes. Seul l’avenir le dira. Normalement, si d’ici 5 ans à peu près, vous avez toujours des flashes et si vous êtes toujours sujette aux anticipations par les rêves de certains événements vous concernant directement ou indirectement, vous garderez certainement vos facultés pendant très longtemps.

Amicalement,
Dominique

 

 
 


Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 
  Murielle R - 616 - FRANCE
 
  Ma mère a été déclarée schizophrène l'année dernière, ce qui est particulièrement étrange que cela arrive si tard. Tout s'est déroulé très vite : un mois après son retour d'un voyage au Népal avec une amie, cette dernière est décédée dans un accident de la route. Peu après, ma mère est sortie de son corps lors d'une réunion avec des amis et ils ont eu du mal à le lui faire réintégrer. Ensuite elle a commencé à entendre des voix, de manière de plus en plus fréquente puis de manière continue. Au début, c'était des voix plutôt portées vers la religion qui lui demandaient de prier, mais ensuite les voix ont commencé à l'insulter et à la rabaisser. Maintenant, elle me dit être en contact avec des guides et avec son amie décédée, mais les méchantes voix sont toujours là et ma mère me dit qu'elles sont du bas astral. L'inconvénient, c'est que ma mère les écoute, et elles lui font faire n'importe quoi (beaucoup de rituels entre autres). Je ne sais plus quoi faire pour qu'elle sache faire le tri dans ce qu'elle entend.
 
 
 
Bonjour Murielle,

Votre mère semble fortement perturbée psychologiquement. D’où cela vient-il ? Certaines personnes partent un jour vers une dérive psychique sans qu’on s’explique exactement les raisons de ce changement. On peut supposer que certains sont plus fragiles mentalement que d’autres et ne peuvent toujours réagir sainement face aux diverses expériences de leur existence. Certaines personnes possèdent en outre des facultés que d’autres n’ont pas. Parmi elles, on rencontre notamment des personnes avec des facultés médiumniques.

En ce qui concerne votre mère, il serait intéressant de connaître son parcours psychologique des dernières années, ses intérêts, ses croyances. Peut-être passait-elle trop de temps à ses dévotions, aux rituels, à la méditation et aurait-elle perdu ainsi progressivement le contact avec la réalité du commun des mortels ? Peut-être a-t-elle pratiqué des exercices de yoga sans trop savoir dans quoi elle s’engageait ? Certains exercices respiratoires étant reconnus dangereux pour le psychisme. Quoi qu’il en soit, si elle a fini par entendre des voix lui parler, c’est qu’elle possédait probablement au départ des facultés médiumniques, même si ces dernières étaient restées latentes pendant des années. Des pratiques « spirituelles » (peut-être trop intensives) ont pu ouvrir son canal médiumnique alors qu’il aurait mieux valu pour elle, étant une personne mentalement sensible, que cela ne se produise jamais.

Les sorties hors du corps peuvent être volontaires, involontaires, avoir des conséquences positives ou négatives. Chaque personne vit cela différemment. Le fait d’entendre des voix subtiles de différents niveaux indique en tout cas que votre maman possède un canal médiumnique auditif de type spirite qu’elle ne dirige et ne gère absolument pas. C’est malheureusement le cas de nombreux médiums. La seule différence est que certains ont un psychisme suffisamment fort pour conserver un équilibre psychologique acceptable alors que d’autres finissent par perdre leurs repères et entrent progressivement dans un monde subjectif où plus personne n’arrive à les suivre.

Un canal médiumnique non étanche peut accueillir quantités de voix « paranormales » de provenances diverses. Cela semble être le cas pour votre maman. Elle a en tout cas raison de dire que des voix méchantes sont reconnues comme provenant du bas astral et il n’est pas toujours simple de s’en débarrasser un fois que celles-ci ont trouvé l’ouverture d’un canal qui leur permet de s’exprimer.

Faire des rituels positifs n’est pas malsain, à condition d’avoir des pratiques modérées qui n’altèrent pas notre sens des réalités courantes. La prière et les pratiques spirituelles ont bien sûr du bon et peuvent avoir des effets positifs mais il faut savoir raison garder, et des rituels même bien entrepris ne peuvent tout arranger.

Il est parfois difficile d’aider des personnes médiumniques piégées par des entités malsaines. Le mieux serait que votre maman essaie de repousser énergiquement ces voix qu’elle entend, au moins pour quelque temps. Mais en a-t-elle l’envie, la volonté, la possibilité ? Dans son état, je ne l’encouragerais de toute façon pas à poursuivre actuellement ses perceptions, si elle le peut. De votre côté, le mieux est d’essayer de l’aider à garder une certaine logique, à la tempérer, de discuter avec elle de façon posée, de lui exposer calmement les risques de ses pratiques, de la distraire de ses pratiques spirituelles ou magiques. J’espère en tout cas que son état actuel finira par s’améliorer et qu’elle retrouvera un meilleur équilibre mental très bientôt.

Amicalement,
Dominique

 
 

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 
  Nadine C - 615 - FRANCE
 
  Après avoir lu beaucoup vos courriers et vos réponses, je me décide moi aussi. Je tire les tarots depuis l'âge de 15 ans environ, je ne vois rien, je n'entends rien, je parle simplement (dans la vie je suis une grande bavarde) et les mots que je dis semble toucher les personnes qui sont face à moi. Parfois, je me demande pourquoi je leur dis cela, mais je me sens bien lorsque je le fais et je ressens physiquement la douleur des gens : s'ils sont malades ou leur joie lorsqu'ils sont amoureux par exemple...

Certaines circonstances me poussent à tirer les cartes à plus de 30 personnes dans la même journée sans les faire payer, juste pour le bien d'une association culturelle. Ces journées-là sont fatigantes mais tellement nourrissantes spirituellement pour moi.
Il m'est arrivé de voir des silhouettes blanches, une fillette de 4 ans est venue dans ma chambre - probablement pour y rencontrer quelqu'un d'autre - et elle est décédée le lendemain.

Mes questions sont les suivantes: lorsque certaines présences sont près de moi, j'ai peur, je les éloigne avec des prières en faisant appel à mon ange, mais je ressens comme une tristesse à les éloigner. Après tout, peut-être ont-elles envie de se servir de moi pour communiquer et ma peur les repousse. Comment distinguer le bon du mauvais dans ces cas-là?

On me demande souvent - et notamment mon compagnon depuis quelque temps ainsi que les gens que je rencontre au hasard - de m'installer comme tarologue (ou parapsy, peu importe le nom). Je suis tentée car je me sens bien lorsque je fais cela et aucun des métiers que j'ai pratiqué jusqu’ici ne m'a totalement satisfaite. Mais, d'un autre côté je trouve que c'est "grave" de faire ce métier là ! On peut traumatiser les personnes, on peut se tromper et puis c'est ma vie entière que je devrais y engager. J'y pense, je réfléchis, je pèse le pour et le contre, je n'ose pas, peut-être suis-je en train de passer à coté de ma voie, mais j'ai le don de dire aux autres les choses qu'ils ont besoin d'entendre. De ça au moins j’en suis sûre. Dois-je rester la bénévole que je suis ou faire payer des consultations ? Car il faut bien vivre? c'est un cas de conscience. Merci de m'aider à éclaircir ma réflexion.
 

 
 
Bonjour Nadine,

Vous me paraissez très équilibrée et très réfléchie. Ce sont des qualités essentielles pour pratiquer un métier en rapport avec la psychologie, le psychisme et l’interprétation des cartes. Avec les années, vous avez très certainement acquis beaucoup d’expérience dans la pratique du Tarot, ce qui vous a permis d’affirmer votre intuition et de capter à travers vos cartes des réponses satisfaisantes aux questions posées. Je ne vois donc aucune raison, après tant d’années d’étude et de pratique, de ne pas franchir le pas et de ne pas en faire votre métier ou du moins une occupation rentable si tel est votre désir. Je comprends cependant vos réticences car comme beaucoup de personnes sensitives honnêtes il vous arrive encore probablement de douter de votre don et de craindre de ne pouvoir apporter toujours les meilleures réponses à vos consultants. Mais si tant de personnes viennent vous voir, si certaines reviennent régulièrement vous demander conseil, cela signifie qu’elles sont satisfaites et prouve que votre capacité de les aider est réelle. Si vous avez la vocation innée d’écouter les gens, de les réconforter, de proposer des solutions valables à leurs problèmes, de ressentir et de bien interpréter les cartes, et qu’en plus vous considérez ce travail comme une sorte de vocation spirituelle, le choix vous appartient de passer à un stade de consultation plus professionnel. Chacun est libre de pratiquer les arts divinatoires comme il l’entend, et spirituellement parlant, rien ni personne n’interdit à un médium ou un tarologue de demander un prix raisonnable pour ses consultations.

Tirer les cartes pour 20 ou 30 personnes par jour me paraît excessif, mais si vous décidez de demander un prix de consultation, le nombre de vos consultants diminuera fortement automatiquement, ce qui serait finalement peut-être une bonne chose pour vous et votre santé. Vous dites que dans ce métier on peut se tromper, qu’on peut traumatiser des personnes. Bien sûr, si on annonce de but en blanc à une personne que le monde entier va s’effondrer autour d’elle dans la semaine qui vient, on risque effectivement de la traumatiser, mais, même en cas de perceptions ou de lecture prémonitoire d’événements malheureux, il y a d’abord parfois moyen de les contourner ou de les atténuer, ou, si cela n’est guère possible, de présenter les problèmes inéluctables avec beaucoup de psychologie. J’imagine d’ailleurs que vous avez parfaitement acquis avec le temps la meilleure façon d’annoncer des nouvelles déplaisantes à ceux qui viennent vous consulter. En plus, vous ne risquez pas de vous tromper davantage si vous acceptez une rémunération légitime pour votre travail de tarologue. Et si recevoir « trop » d’argent vous gêne vraiment, vous pouvez toujours vous limiter à demander un tout petit prix. Souvent, un prix, même minime, permet d’éviter les abus. Trop de gens s’imaginent que parce que c’est gratuit, ils ont le droit de profiter de la situation et parfois même de harceler la personne qui les conseille.

Vous dites que vous ne « voyez rien ». Vous avez pourtant aperçu des silhouettes blanches dans votre chambre à certains moments. Cela démontre que vous possédez un canal sensitif, même si celui-ci est peu développé. Mais la pratique assidue de votre Tarot peut très bien compenser le fait que vous ne soyez pas pure médium.
Les apparitions impromptues et inhabituelles concernent assez souvent des personnes, enfants ou adultes – proches de la mort ou venant juste de décéder. Cette apparition n’a donc rien de surprenant pour quelqu’un au courant de ces faits ou ayant expérimenté la réalité des phénomènes paranormaux de ce type.

Il est tout à fait normal de repousser des présences subtiles nuisibles et dans ce cas, il n’y a aucune raison d’en éprouver des regrets, mais les présences que vous ressentez sont peut-être celles de vos guides spirituels qui viennent à vous lors de vos consultations afin d’agir sur les tirages et sur votre intuition pour que vous puissiez apporter la meilleure aide possible. Les excellents clairvoyants spirituels sont accoutumés à ces présences et n’en ont absolument pas peur. Vous n’avez aucune raison non plus d’en avoir peur, surtout si vous demandez à votre ange de vous protéger. Comment distinguer le bon du mauvais ? Premièrement, vous pouvez vous-même interroger vos cartes sur la qualité des présences ressenties. Ensuite, laissez parler votre intuition et votre ressenti profond. Vous apprendrez très vite à faire la distinction entre entités spirituelles ou entités inopportunes.

Amicalement,
Dominique
 

 
 

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 
  Berthille B - 614 - FRANCE
 
    Ma chienne Galaxie s'est éteinte le 13 juin dernier, elle allait avoir 15 ans et j'ai pris la décision de la faire piquer car elle n'allait plus très bien. J'aimerais tellement qu'elle me pardonne car je trouve horrible d'avoir fait ça, je l'aimais tant. Pourrais-je la retrouver quand je mourrai?

D'autre part, lorsque j'étais petite, une nuit j'ai vu (je ne rêvais pas) le diable assis sur une chaise et quand je l'ai vu il s'est approché de moi en se penchant sur le lit, là j'ai allumé la lumière, appelé ma mère qui m'a mise dans la chambre de mon autre soeur, et j'ai vu avant de m'endormir la sainte vierge au milieu d'escaliers en pierre, elle s'est retournée pour me regarder puis a disparu. Je n'y comprends rien, si vous pouviez m'expliquer. ça me fascine et me terrorise à la fois car je ne me sens pas protégée dans la vie.
 

   
 
Bonjour Berthille,

Si vous avez demandé qu’on euthanasie votre chienne, c’est certainement parce que vous avez estimé que c’était la meilleure solution pour elle afin de lui éviter des souffrances inutiles. Dans ce cas, il n’y a aucune raison pour qu’elle vous en veuille, car au fond vous avez fait ce dernier geste par amour pour Galaxie.

La mort des êtres que nous aimons laisse souvent des regrets, qu’ils s’agissent de personnes ou d’un animal. Quelque fois la mort d’un animal nous touche même plus encore, car un animal familier ne peut toujours comprendre ce qui lui arrive quand il est blessé, malade ou que sa vie arrive à son terme, et nous ne pouvons toujours l’aider dans ces moments-là comme nous aimerions le faire.

J’ai vécu également un drame avec un chien que j’adorais et qui est mort suite à une négligence bien involontaire de ma part et je peux vous dire que j’en garde encore, après bien des années, des remords et de la tristesse chaque fois que j’y pense. Mais je sais aussi que les animaux que nous aimons et qui nous étaient fort attachés de leur vivant sont encore souvent à nos côtés dans leur corps astral après leur mort, tout comme les personnes que nous aimions. La seule différence est qu’ils restent invisibles pour la majorité d'entre-nous. Seul un bon médium est parfois capable de les voir courir encore dans la maison ou l’appartement qu’ils fréquentaient de leur vivant.

L’animal bien souvent ne sait pas qu’il est mort et trouve étrange que la ou les personnes qu’il aimait ne se rendent plus compte de sa présence car lui nous perçoit encore très bien, surtout dans les premiers temps qui suivent son décès. Après quelques temps, notre monde matériel devient plus flou pour lui, jusqu’à ce qu’il disparaisse tout à fait de sa vue. Il en est d’ailleurs de même pour les personnes. L’animal reste cependant lié à nous par les liens du cœur et si cet amour était partagé, comme ce l’était dans votre cas, soit nous pouvons le retrouver déjà dans cette vie dans le corps d’un autre animal, soit nous avons de fortes chances de le retrouver comme nous l’avons connu après notre vie sur terre. Je peux donc vous rassurer sur ce point. L’âme individualisée d’un chat m’est revenue ainsi très peu de temps après son décès dans le corps d’une petite chatte abandonnée.

L’être que vous avez vu étant petite n’était certainement pas le diable en personne, mais à cet âge vous l’avez interprété comme tel. Je ne sais à quoi cette entité ressemblait mais elle a pu prendre l’apparence d’un être diabolique afin peut-être de vous effrayer. L’autre entité n’était à mon avis pas la Sainte Vierge non plus. Il s’agissait peut-être d’un être protecteur ou de votre ange gardien qui a pu lui aussi prendre cette forme spirituelle afin de vous rassurer. En tout cas, cela signifie que vous étiez suffisamment réceptive à ce moment-là pour voir ces entités.
Les enfants et plus spécialement les jeunes filles, entre 5 et 15 ans à peu près, sont très sensitives et peuvent faire ce genre d’expérience de contact visuel ou auditif avec des entités invisibles, mais la plupart du temps, cette faculté disparaît à l’âge adulte, sauf dans le cas des vrais médiums qui gardent leurs facultés pendant toute leur vie.

Chaque être, à moins de la refuser volontairement, bénéficie d’une certaine protection pendant son existence, néanmoins certaines personnes sont mieux protégées que d’autres. Il n’est cependant possible pour personne sur cette terre d’éviter tous les problèmes et tous les malheurs de la vie. Lorsqu’un ennui sérieux leur arrive, certaines personnes imaginent souvent qu’elles ne sont pas protégées, ignorant combien de malheurs leur ont peut-être été évités grâce à leur protection céleste. Nos anges, nos guides de Lumière font ce qu’ils peuvent, mais ils ne peuvent tout éviter, leurs pouvoirs, bien que puissants, n’étant pas absolus. Le meilleur moyen d’attirer un peu plus l’attention de votre protecteur est de lui faire confiance, d’essayer de ressentir sa présence, de vous confier mentalement à lui et de lui demander de vous aider lorsque vous en ressentez la nécessité. Lorsqu’ils en ont la possibilité - et l’autorisation - nos protecteurs célestes nous aident mais il faut parfois attendre un certain temps avant que les choses ne se mettent en place et correspondent à nos attentes car tout ne peut être réglé dans notre vie d’un coup de baguette magique.

Il n’y a en tout cas aucune raison d’être terrorisée par les choses du monde invisible et la meilleure façon d’être protégé(e) des influences néfastes est premièrement de ne pas y penser et deuxièmement de se tourner régulièrement vers les valeurs positives et spirituelles de l’existence.

Amicalement,
Dominique
 

 
   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

   
       
    Agnes C - 613 - FRANCE
   
    Je viens à vous pour vous faire part d'un rêve très étrange et j'aimerais avoir votre avis à ce sujet.

Je me trouve dans une pièce où sont présents mes parents, ma fille et moi-même. Je suis assise dans un fauteuil en face de mon père. Dans ce rêve, il est question de l'arrivée de mes grands parents. Je sais qu'ils sont décédés et je me dis « OK » mais je ne veux pas que cela fasse peur à ma fille. A cet instant, je vois mon père devenir vert (ce n'est pas une expression) et je l'entends dire "je ne me sens pas bien". Immédiatement, il me saisit les mains et puis je vois mon grand-père qui, par l'intermédiaire de mon père, entre en moi par le sommet de mon crâne. Je ressens physiquement comme des sortes de décharges électriques non douloureuses et à ce moment-là, c'est un moment de pur bonheur. Mon grand-père me dit : « Je ne peux pas venir comme vous aimeriez que je vienne, mais je suis là et je t'aime. » Il n'y a pas eu d'autres paroles, mais un ressenti extraordinaire, de joie, de bonheur, de plénitude. A ces instants, j'ai perçu également la présence de ma grand-mère qui allait et venait de façon très sereine. Parallèlement et simultanément à ce ressenti, j'ai vu mon père se lever du fauteuil blanc sur lequel il était assis et partir. A mon réveil, je me suis surprise à avoir un large sourire.

Je vous précise que j'étais proche de mes grands parents de leur vivant. Ce rêve m'interpelle beaucoup sur sa signification, sur ce ressenti très physique ? Etait-ce uniquement mon imagination ? Y a t-il une annonce pour mon père ? Merci pour vos éclaircissements et vos explications et un grand bravo pour votre site.
 

   
 
Bonjour Agnès,

La pièce où vous vous trouviez au début de votre rêve pouvait être ou symboliser l’endroit astral où vous aviez décidé de vous réunir vous, votre fille et vos parents afin de rencontrer vos grands-parents décédés. Je pense en effet que votre rêve s’est transformé peu à peu en voyage astral et que vous avez pu rencontrer « réellement » vos grands-parents dans leur vie actuelle.

Pendant le sommeil notre conscience vagabonde facilement et recueille des expériences oniriques diverses et bien souvent le voyage astral se confond et se mélange avec les éléments hétéroclites d’un simple rêve. Peut-être vos parents vous accompagnaient-ils, mais il se peut aussi que ce soit votre désir inconscient de rencontrer vos grands-parents accompagnée de votre famille qui a créé leur présence illusoire autour de vous dans ce rêve. Il est d’ailleurs excessivement rare que plusieurs personnes fassent le même rêve ou une rencontre astrale spécifique au cours de la même nuit et en ramènent des souvenirs communs à leur réveil.

Je pense donc que votre esprit à imaginer certaines des situations vécues pendant ce rêve et que d’un autre côté vous avez pu vous retrouver en relation émotionnelle réelle avec vos grands-parents. Lorsque votre père devient vert, il y a fort à parier que c’est la peur que vous craigniez pour votre fille qui a pris cette couleur symbolique qui d’ailleurs n’est pas très éloignée de la vérité en cas de grande frayeur. Peut-être avez-vous également imaginé la peur de votre père dans cette situation, ou peut-être aurait-il réagi de cette façon s’il avait été confronté réellement à une situation aussi étrange ?

Quelqu’un, un être de l’au-delà peut-être, se confondant à votre père, vous prend alors les mains de façon à vous donner l’énergie suffisante pour que votre esprit puisse accéder à cette rencontre entre vous et vos grands-parents. L’entrée par le sommet du crâne est typique et très réelle en cas d’incorporation consciente ou inconsciente d’un médium par une entité, spirituelle ou non, mais votre grand-père n’avait selon moi aucune raison de vous incorporer. Peut-être une entité spirituelle s’est-elle présentée à vous et vous a-t-elle incorporé un moment pour vous aider à élever votre conscience jusqu’au niveau astral souhaité afin de vous mettre en contact mental avec vos grands-parents. C’est une possibilité. Même si vous n’êtes pas médium, peut-être possédez-vous néanmoins un canal médiumnique latent qui vous permet dans certaines circonstances, par exemple dans vos rêves, d’accéder à des perceptions subtiles inhabituelles. Les décharges électriques ressenties sont en tout cas souvent en relation avec des états médiumniques lorsqu’un médium entre en contact avec des entités.

Ce genre d’expérience a une certaine ressemblance avec les expériences mystiques d’élévation de la conscience. Peut-être étiez-vous alors dans ce « summerland » dont parlent les spirites, cette sorte de paradis, ce monde pur et merveilleux de grande sérénité qui accueillent beaucoup d’âmes après leur vie terrestre. Peut-être avez-vous donc pu goûter brièvement la joie qui imprègne en permanence ce monde-là. Et pour finir, le départ de votre père a pu vous indiquer qu’il était temps pour vous de mettre un terme à ce voyage astral.

Les voyages astraux ne sont pas faciles à distinguer des rêves classiques mais ils se différencient souvent par la beauté des paysages entrevus et par la profonde sérénité qui se dégage de ce genre d’expérience qui peut nous marquer profondément. Le fait d’avoir été très proche de certaines personnes de leur vivant est certainement un facteur favorisant les rencontres astrales car l’amour et l’amitié transcendent la frontière qui sépare la vie sur terre de la vie d’après.

Je pense donc que votre rêve contenait une part fictive mais aussi une part d’élévation de votre conscience astrale qui vous a permis de rejoindre pendant un court moment le monde dans lequel évolue actuellement vos grands-parents.
Je ne vois dans ce rêve aucune annonce particulière concernant votre père.

Amicalement,
Dominique

 

 
   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

   
       
    Isabelle M - 612 - FRANCE
   
  Je voudrais savoir si la relation que j'ai avec quelqu'un est une relation karmique ou pas. Je connais un homme depuis 11 ans. On s'aime, mais moi je suis prête à l'engagement et lui non. Il a peur de l'engagement suite à une séparation douloureuse. J'ai consulté récemment une voyante qui m'a dit que j'avais une relation karmique avec cette personne car malgré le temps et la distance, il n'arrive pas à m'oublier et ne veut pas que je coupe les ponts avec lui. Je sais que notre relation est très forte et intense mais je veux aussi connaître le bonheur. Je sais que c'est lui et pas un autre. Est-ce qu'une relation karmique peut exister entre deux êtres ?
 
 
 
Bonjour Isabelle,

Une relation karmique peut bien sûr exister entre deux êtres. Il est donc possible que vous ayez déjà connu votre ami auparavant dans une autre vie.

Je ne pense pas que cet homme que vous connaissez aura envie de modifier un jour ses intentions quant à son style de vie. Pourquoi le ferait-il? Puisqu’il semble heureux ainsi, que sa relation avec vous dure depuis 11 ans et qu’il n’en subit apparemment aucune conséquence fâcheuse pour lui. Peut-être son choix est-il dû en effet à une mauvaise expérience sentimentale dans le passé ou bien y a-t-il d’autres raisons. Par exemple, ce monsieur préfère peut-être garder sa liberté afin d’organiser sa vie comme il l’entend, plutôt que de faire les concessions qu’exige une vie de couple.

En fait, c’est à vous de décider si vous pouvez envisager de continuer à vivre éloignée de lui, peut-être pour longtemps encore, ou même pour toujours. Peut-être devriez-vous choisir la moins mauvaise des deux solutions pour vous ? : soit, quitter cet homme avec des regrets ou bien accepter définitivement le genre de vie qu’il vous propose. Le tout étant surtout de savoir ce que cette relation vous apporte en profondeur. Si cet homme a de réelles affinités avec vous, s’il vous respecte, s’il est gentil, prévenant, aimable ou possède d’autres belles qualités, s’il vous aime et qu’il vous est fidèle de surcroît, il est possible que vous ayez difficile de trouver mieux que lui. Dans ce cas, mieux vaut peut-être accepter votre part de solitude. Une vie en commun est bien différente d’une vie où chacun vit de son côté, et en ce sens, ce monsieur a peut-être raison, peut-être cela pourrait-il finir par gâcher votre belle amitié.

Quoi qu’il en soit, votre vie vous appartient et personne n’a le droit de décider à votre place de votre futur sentimental. Réfléchissez donc posément à votre situation présente et décidez alors en âme et conscience s’il serait préférable de quitter ce monsieur ou bien de rester avec lui, même s’il ne vous proposera probablement jamais une vie en commun.

Amicalement,
Dominique

 

 

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

  René V - 611 - SUISSE
 
  J'ai retenu que dans le programme d'évolution de l'âme, cette dernière va choisir de s'incarner dans telle famille, telle époque, telle culture en fonction du développement de ses facultés et du nettoyage de ses distorsions (principe de la kabbale). Comment comprendre qu'un enfant puisse arriver avec son bagage déjà pas facile à exploiter (dons, qualités, facultés) et à épurer (distorsions dans lesquelles on ne trouve pas forcément : conflit familial ou agressivité) et qu'il doive de surcroît subir la violence d'un père alcoolique, le mépris de son frère aîné, le viol d'un beau-père ? ... autant de cicatrices qui vont occasionner chez nombre d'entre eux, de profonds blocages, des mécanismes de défense, et cela souvent sa vie durant, ne permettant pas à la personne de devenir elle-même. Pourquoi l'enfant doit-il endosser de telles souffrances qui proviennent de personnes adultes qui ne parviennent pas à régler elles-mêmes leurs distorsions ?
 
 
 
 Bonjour René,

La plupart du temps, nous créons des liens relationnels, psychologiques et affectifs avec un certain nombre de personnes tout au long de nos incarnations, et ce sont ces liens qui créent automatiquement des champs de force attractifs entre nous et ces personnes-là.

Ces liens peuvent être positifs ou négatifs selon les cas. Si nous entretenons des sentiments négatifs comme la haine, la méchanceté ou la perversité envers quelqu’un, nous créons une énergie particulière qui conditionnera automatiquement notre vie future et nous remettra souvent en présence de cette âme ou cette personne lors d’une future incarnation, que nous le voulions ou non. Il en est de même en ce qui concerne les sentiments positifs comme l’affection et l’amour que nous entretenons envers telle ou telle personne.

Certaines âmes ont effectivement et dans une certaine mesure la possibilité de choisir leur future incarnation. Cela ne signifie pas qu’elles pourront choisir tous les paramètres de leur incarnation, car certains paramètres karmiques ne pourront être évités.

Pourquoi un enfant se retrouve-t-il avec un père alcoolique ? Très souvent, ces deux personnes ont déjà été en relation – familiale ou non - dans une vie précédente, et c’est l’énergie relationnelle ( positive ou négative) qu’elles ont accumulées qui les fait se retrouver à nouveau ensemble. Il en est de même concernant des frères, des sœurs ou d’autres parents ou « amis » qui nous créent ou nous ont créé de gros soucis.

Seule une lecture akashique objective de nos anciennes incarnations peut apporter une réponse claire et parfaitement exacte du pourquoi de telle situation familiale ou de telle rencontre déterminante dans notre vie. Malheureusement, l’immense majorité des gens n’a aucun accès à ces informations.

Quoi qu’il en soit, la meilleure façon d’échapper à ce type d’obligation karmique est de nous efforcer d’entretenir des relations dénuées de tout sentiment de revanche envers les personnes qui nous font du tort ou, si c’est possible, de nous en éloigner de façon radicale et de les chasser de notre mémoire. De la sorte, les liens psychiques négatifs qui nous reliaient fortement à ces personnes s’amenuiseront peu à peu et ne nous obligerons plus à renaître dans leur entourage.

Amicalement,
Dominique

 

 

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

  P M - 610 - FRANCE
 
  Je suis bulgare et j'habite en France depuis 4 ans. Je fais des études et en même temps je suis jeune fille au pair. Ma question concerne les âmes jumelles. J'ai toujours cru que j’allais rencontrer quelqu'un qui éclaircirait tout mon être et emplirait mon âme de joie et de bonheur en me donnant le sentiment d'être entière. Pendant des années, j'étais comme obsédée par cette idée et dans tous les êtres masculins rencontrés sur ma route terrestre je voyais potentiellement la personne recherchée. Aujourd'hui je peux dire que j'ai rencontré cette personne et la question "est-ce que c'est lui ? » ne se pose plus, mais il y a une autre question terrifiante qui me met dans des états d'angoisse et de tristesse insupportables: Est-ce que je vais être avec lui ? Est-ce qu'on va fusionner pour se retrouver entiers et vrais ? Il est marié! Je pensais que je ne peux rester avec cette personne toute ma vie dans le sens de l'homme et la femme, mais maintenant je ne sais plus quoi penser. Je préférerais que ce ne soit pas lui, mais j'ai eu les preuves... Je suis donc dans une situation où tous mes rêves s'écroulent. Est-il possible que les âmes jumelles résistent à leur élan naturel de fusionner? Quelles peuvent être les raisons de ma situation? Je me sens comme si je le méritais.

J'ai cru très profondément que je vais avoir la chance de rencontrer ma vrai moitié mais aujourd'hui je le vois comme une malédiction. S'il vous plaît, dites-moi plus sur les âmes jumelles et leurs rencontres. J'ai lu un peu à  ce sujet et je ressens au plus profond de mon coeur que c'est la seule et unique personne pour moi mais elle appartient à quelqu'un d'autre, même si je sais que personne ne peut être aussi proche de lui que moi. J'ai peur et j'ai des pensées noires de temps en temps qui me font encore plus peur. J'essaye de m'élever en dessus de tout ce qui se passe sur la terre, mais j'y suis et je ne peux nier ma blessure.

Merci, merci, merci. LUMIERE.
 

 
 
Bonjour chère lectrice,

Les vraies âmes jumelles se rencontrent rarement sur terre, mais cela arrive, bien entendu. J’ignore comment vous avez acquis la certitude d’avoir rencontré votre âme jumelle car recevoir ou détenir ce genre d’information n’est pas à la portée de tout le monde. Quoi qu’il en soit, il est bien sûr possible que cette personne soit votre âme jumelle. Cela ne signifie malheureusement pas que vous pourrez entamer une vie de couple normale avec cet homme. De nombreux éléments sont certainement à prendre en considération. Par exemple : Que pense votre amant de votre souhait de vivre et de faire votre vie avec lui ? En a-t-il vraiment envie de son côté, en a-t-il la possibilité et estime-t-il lui aussi que vous êtes la personne qu’il attendait depuis toujours ? Tellement de relations sentimentales  sont enflammées au début au point de nous aveugler entièrement.

Ceci dit, peut-être n’est-il pas inscrit dans votre destinée présente que vous fassiez votre vie avec cet homme pour des raisons karmiques ou d’autres raisons. Je pense en tout cas que vous n’avez moralement pas le droit de briser son mariage, surtout s’il n’a pas de raisons valables de s’en plaindre.

D’habitude, lorsque des âmes jumelles doivent se retrouver, elles sont mises en contact – souvent par des responsables du karma - dans des moments opportuns à un moment ou l’autre de leur vie. Un aide céleste peut donc créer des synchronicités pour que deux âmes se rencontrent, mais il n’aura certainement pas envie de le faire si cela devait créer un préjudice important pour une tierce personne, je pense ici à l’épouse de ce monsieur et peut-être aussi à ses enfants s’il en a. Toutes les âmes - y compris les âmes jumelles - sont libres de s’unir ou non. Vivre avec son âme jumelle n’est pas automatiquement plus facile ou plus simple que de vivre avec n’importe quelle âme. Les conflits entre âmes jumelles peuvent même être très violents et très destructeurs et il est parfois désastreux qu’elles se rencontrent et envisagent des relations affectives profondes avant qu’elles n’aient chacune atteint une maturité psychologique suffisante. Il arrive aussi que les débuts de la relation soient très difficiles puis qu’ensuite l’entente s’améliore. L’inverse est possible également. Au début la relation peut être sans nuage et se dégrader avec le temps, comme cela arrive trop souvent parmi les couples.

Certaines âmes jumelles ne peuvent arriver à se séparer, d’autres y arrivent avec difficulté, ou au contraire sans trop de problème. Tous les cas existent. Le temps apporte souvent des réponses quant à la valeur intrinsèque d’une relation. Il y a peut-être des raisons karmiques à votre situation actuelle que vous ignorez car je suppose que ni lui ni vous ne savez ce que vous avez vécu ensemble dans une autre vie. En fait, peut-être devez-vous apprendre quelque chose d’essentiel par l’entremise de vos difficultés actuelles. Méritez-vous ce que vous vivez actuellement ? Ce n’est pas dit, mais le mieux serait de toute façon de rester confiante en l’avenir. Si cet homme est fait pour vous, s’il est inscrit dans les étoiles que vous deviez poursuivre un jour votre vie avec lui, cela se fera certainement, et les choses finiront par se mettre en place d’elles-mêmes. En tout cas, seul le temps apportera les réponses définitives à ces questions.

Ecartez énergiquement les pensées noires qui vous viennent à l’esprit, restez confiante, demandez au ciel ou à votre ange gardien – que vous le connaissiez ou non - de vous guider, de vous inspirer. Peut-être votre destinée éclaircira-t-elle finalement le chemin qui mène à cet homme, ou peut-être un autre homme – plus disponible et même s'il n'est pas votre âme jumelle- sera-t-il placé sur votre route à un moment ou l’autre. En tout cas, je vous souhaite du fond du cœur d’accéder très prochainement au bonheur d’une relation amoureuse qui vous satisfasse pleinement.

Amicalement,
Dominique

 

 

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

  Nono G - 609 - FRANCE
 
  J'ai vu plusieurs fois dans ma vie des astrologues, cartomanciens, rebouteux, guérisseurs et magnétiseurs et on m'a souvent dit que j'avais un don. Certes, mon arrière grand-mère arrêtait le feu avec un succès fou, savait lire les cartes en amateur et je suis sûr que c'était une sainte. Ma mère à qui elle a "laissé" le don ne s'en est jamais servie, mais elle s'est intéressée à la voyance, à la cartomancie et à la numérologie. Mon frère a paraît-il des dons de médiumnité. Papa, rien, mais il est très intelligent et sait faire un thème astral. Moi, je ne sais pas si j'ai un don, mais comme tout le monde me le dit, je commence à avoir des doutes mais vers où me tourner pour savoir et surtout ne pas me tromper? Suis-je un peu rebouteux, radiesthésiste, sourcier ou sorcier, phytothérapeute, peut-être alchimiste, cartes du ciel ou à jouer? Bref, j'aimerais savoir si j'ai un don et si j'en ai un lequel et comment le développer?

Je ne fais pas de rêves éveillés, mais j’ai quelques bonnes prémonitions et intuitions.
On apprécie mes massages, mais je n’ai jamais guéri un torticolis ou un zona. J'ai la main verte et je regarde la lune mais sans mandragores et radis noirs dans mon jardin (pour l'instant). Je suis poisson ascendant balance, né le mois des fous (mars), le 11 mais je m'y connais peu en numérologie et astrologie. Bref, aidez-moi à savoir, merci!
 

 
 
Bonjour Nono,

Lorsqu’un don est évident, personne ne doit en principe le confirmer. Par exemple bon nombre de médiums le sont de naissance, par hérédité, et ce genre de don apparaît d’habitude assez tôt pendant leur enfance ou à l’adolescence. Mais chaque vrai médium possède un don particulier, personnel, et surtout d’amplitude et de qualité différentes. Certains médiums sont donc excessivement doués, d’autres moyennement et d’autres encore ne possèdent qu’un petit don qui ne se manifeste que sporadiquement. Certains médiums sont clairvoyants, d’autres sont clairaudients, certains affirment pouvoir capter les défunts, d’autres ne captent que des anges ou des Guides de lumière ou ont une médiumnité à effets physiques. Enfin, certains médiums ont une médiumnité volontaire, c’est-à-dire qu’ils peuvent capter (voir, ressentir, entendre…) des « esprits » ou des entités spirituelles quand bon leur semble alors que beaucoup de médiums ne possèdent qu’un don plutôt vague souvent involontaire, raison pour laquelle il faut pouvoir garder un certain recul par rapport à ce que disent certains voyants et médiums. De plus, personne n’est infaillible, un médium, même sincère et compétent, peut très bien se tromper dans son interprétation, même si cela arrive rarement avec les très bons médiums.

Si quelqu’un ou plusieurs personnes, médiums ou non, vous ont dit que vous aviez un don pourquoi ces personnes ne vous ont-elles pas dit de quelle nature était ce don ? N’en savaient-elles rien ? Et si elles n’en savaient rien qu’est-ce qui leur a fait dire que vous aviez un don ? Elles ont pu simplement supposer ou émettre l’hypothèse que vous en aviez un. Un vrai médium, sérieux et efficace, qui affirme qu’une personne a un don ne devrait pas laisser son consultant seul avec ses interrogations. C’est un peu comme si un médecin nous disait que nous avons une maladie sans nous préciser laquelle !

Il est possible que vous ayez hérité d’un don par hérédité mais si personne ne peut vous dire de quel don il s’agit et si ce don n’est pas suffisamment évident, il n’y a que par la pratique que vous pourrez vous rendre compte si oui ou non vous avez des facilités, des aptitudes ou un don réel pour un art divinatoire. Le don de radiesthésie peut être évalué facilement. Vous prenez un pendule, acheté dans le commerce ou confectionné par vous-même, et vous testez sa réaction pendant quelques jours ou quelques semaines. Si le pendule réagit par rapport à vos questions, c’est déjà bon signe, reste ensuite à voir s’il « voit » juste. Vous pouvez vous entraîner à deviner l’emplacement d’objets ou tenter par exemple de retrouver un verre rempli d’eau caché par une tierce personne. Ce test est excellent car le pendule et les baguettes de sourcier réagissent souvent très bien par rapport à l’eau. Si votre pendule reste totalement statique lorsque vous lui posez une question ou s’il répond n’importe quoi, il y a peu de chance que vous ayez un don radiesthésique. Dans ce cas, passez à la découverte d’un autre art divinatoire.

Les vrais dons médiumniques sont faciles à déterminer. Si vous n’avez jamais eu de flashs médiumniques, ça signifie que vous n’êtes pas clairvoyant. Si vous n’entendez pas clairement des entités vous parler, si vous n’êtes pas capable de converser intelligemment avec elles, cela signifie que vous n’êtes pas clairaudient.

La numérologie et l’astrologie ne sont pas des dons à proprement parler. Ce sont des méthodes, des techniques et des moyens aléatoires pour tenter d’obtenir des réponses à certaines questions. Ce n’est qu’en étudiant ces "sciences" divinatoires que chacun pourra se rendre compte s’il est capable d’en ressortir quelque chose de valable ou non.

Certaines médiums sont de très bonnes cartomanciennes, mais ces personnes, même si elles avaient un certain don au départ, ont dû étudier la signification des cartes, s’entraîner et les manipuler souvent pendant des années avant de devenir compétente en la matière. Si la cartomancie vous tente, apprenez la signification des lames et manipulez votre jeu de préférence tous les jours comme un musicien de haut niveau doit faire ses gammes ou ses exercices techniques quotidiennement pour garder sa dextérité.

Si votre pendule réagit bien, demandez-lui de vous dire si vous avez un don et de vous indiquer le pourcentage de votre don. Le pourcentage devrait être de 65 % minimum. Un très radiesthésiste aura un don évalué entre 90 et 100 %.

Votre don de magnétisme peut également être évalué par le pendule, par vous ou par une tierce personne qui a fait ses preuves en radiesthésie.

En résumé, tachez d’abord de savoir si vous avez un don. Si la réponse est positive, faites confirmer vos conclusions par au moins 3 personnes sans leur dire au départ ce que vous ou d’autres personnes ont évalué. Si vous consultez un médium, demandez-lui d’être le plus précis possible et en fin de compte s’il s’avère que vous ayez un don particulier, approfondissez-le, entraînez-vous, informez-vous, lisez des livres à ce sujet. En dehors de la médiumnité pure, l’étude et la pratique sont capitales pour devenir expert dans un art divinatoire.

Amicalement,
Dominique

 

 

   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 

   
       
   

courrier lecteurs - ésotérisme spiritualité voyance

   
   

 

   
         

FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil