FRANCE LECTURE ésotérisme spiritualité voyance
FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil

 

 

 

            Courrier 4
  
         

  courrier ésotérisme voyance spiritualité
 
   

                  

 

Pages

1
2 3 4 5
6 7 8 9 10
11 12 13 14
15 16 17 18
19 20 21 22
23 24 25 26
27 28 29 30
31 32 33 34
35 36 37 38
39 40 41 42
43 44
45 46
47 48 49 50
51 52 53 54
55 56 57 58
59

Page suivante

  Francine B - 52 - CANADA
 

 

 

  Un jour, alors que je me promenais sur Ste Catherine, je passe devant un commerce et je m’arrête subitement devant la porte. Une vision vient de s’emparer de moi… Je suis habillée d’un chapeau, d’une robe longue et je porte un petit sac à main avec des cordons reliés à mon poignet. Je décide alors d’entrer dans cette bâtisse. C’est un ancien bureau de poste qui sent le vieux bois et avec des barreaux qui séparent les clients de la postière. Je me rappelle subitement avoir vécu dans un temps ancien et je me souviens même être morte à 22 ans dans un fossé suite à un accident avec des chevaux.
Que veut dire tout ça ? Je ne rêvais pourtant pas. Cela s’est passé il y a 30 ans.

 
 
 
Bonjour Francine,

Vous avez très probablement fait une régression. Peut-être étiez-vous dans un état suffisamment réceptif ce jour-là ou peut-être une autre cause a-t-elle servi de déclencheur à ce retour vers le passé. En tout cas, cela vous a peut-être permis de revoir et de revivre en un éclair une scène marquante d’une incarnation précédente. Ce sont souvent des scènes de ce type (accident, décès violent etc.) que l’on revoit en premier lieu car ces séquences ont été plus fortement marquées que d’autres dans notre mémoire subconsciente par leur intensité émotionnelle. Comme souvent aussi dans le cas d’une régression, une époque, un âge, un lieu précis viennent s’affirmer à nous avec une grande force persuasive. Ce n’était donc pas un rêve mais une vision fugitive qui devrait vous faire réfléchir, si ce n’est déjà fait, sur le sens de toutes ces vies qui nous concernent et s'enchaînent l'une après l'autre afin de nous procurer des expériences diverses et faire progresser notre âme.

Amicalement,
F*

 
     
   
    Sylviane S - 51 - FRANCE
 
    Je viens de perdre un être très cher. Comment pourrais-je tenter d'entrer en contact avec lui ? Est-ce possible ? Merci de votre aide.
 
 
   
Chère Sylviane,

Laissez-moi d’abord partager un peu de votre tristesse. Je sais à quel point la perte d’un être cher peut nous affecter en profondeur, et qu’une disparition peut laisser en nous de profondes cicatrices. Heureusement, le temps, le réconfort de certains de nos proches, et surtout notre courage sont là pour nous aider à surmonter notre chagrin.

Il n’est pas facile de rentrer en contact objectif avec une personne disparue et il n’est pas toujours indiqué de le faire ou en tout cas de le faire à n’importe quel moment. Si on est médium et que l'on a accès au plan sur lequel évolue à présent l'âme de la personne, les choses sont un peu plus simples. Si ce n’est pas le cas, il reste malgré tout quelques solutions. On peut avoir recours à un médium qui tentera de se mettre en contact avec la personne dont on souhaite avoir des nouvelles. Mais ce monde médiumnique est plein de pièges et d’embûches et beaucoup de médiums peuvent nous sur de fausses pistes, même involontairement. Et si vous ne connaissez personnellement aucun médium réputé crédible, un médium qui a fait ses preuves, ce n’est pas si simple à trouver, croyez-moi.

En dehors de cette solution, il y a toute la panoplie des moyens spirites classiques dont le planchette oui-ja et l’écriture automatique que n’importe qui finalement peut tenter. Mais là, on s’aventure dans un domaine nébuleux que je ne recommande pas personnellement car soit on n'obtient aucun résultat par ces moyens, soit on peut finir par avoir divers problèmes avec des entités indésirables dont il est difficile parfois de se débarrasser.

Un moyen tout aussi aléatoire - sinon plus - est de demander à la personne de venir visiter vos rêves si elle en a la possibilité. Peut-être garderez-vous parfois le souvenir d’une rencontre significative par ce moyen.

Vous pouvez aussi lui demander de vous faire un petit signe quelconque de son choix, en dehors des rêves. Soyez alors vigilante pour le reconnaître.

Quoi qu’il en soit, soyez assurée qu’un jour vous retrouverez ce parent, cet ami ou cet amour qui vous manque tant pour l’instant. Le temps ne désuni pas les êtres qui s’aiment, au contraire. Par la pensée douce et aimante, leurs liens se resserrent et c’est la meilleure garantie de retrouvailles futures dans l'autre monde.

Bien amicalement,
F*

   
         
       
    Yan O - 50 - BELGIQUE
   
    Je suis intéressé par la magie blanche et l’ésotérisme. Comment puis-je savoir si je peux devenir un bon sorcier? Un copain m’a dit qu’il était sorcier et qu’il voulait bien m’initier. Mais j’ai un doute, parce qu’il voudrait signer un pacte et il m'a dit que s’il faisait de la magie noire il pourrait me détruire. Je suis arrivé à la conclusion que s’il me disait ça, c’est parce qu’il a vu que je serai plus puissant que lui et qu’il ne l’accepte pas. J’aimerais savoir si j’ai raison ou pas.
 
   
   
Bonjour Yan,

Votre histoire est un peu ambiguë mais j’y réponds bien volontiers. D'abord, si vous voulez faire de la magie blanche, c’est tout à fait en opposition avec la signature d’un pacte quelconque avec qui ou quoi que ce soit. Les signatures de pacte concernent plutôt l’autre magie, la « noire » et n’ont donc rien avoir avec vos ambitions de sorcier blanc.
Ensuite, je vous conseillerais, avant de vous lancer corps et âme dans votre projet de magie, d'approfondir un peu le sujet. Il existe des livres, de la documentation qui vous apporteront des réponses instructives et intéressantes.

En attendant, vous pouvez toujours faire appel à un ange ou à une entité positive pour vous protéger d’un mauvais sort éventuel lancé contre vous. Vous pouvez aussi porter sur vous un talisman de protection tels ceux proposés sur notre site ou opter pour une autre protection spirituelle de votre choix. La protection d'un talisman bénéfique peut être effective, réelle ou uniquement psychologique, mais même dans ce cas son rôle n'est pas à négliger.

Quoi qu’il en soit, si votre copain fait de la magie noire et vous de la magie blanche, vous allez emprunter deux chemins différents et je crains que vous ne finissiez par ne plus très bien vous comprendre. Ne vous occupez donc pas des pouvoirs éventuels de votre copain.  Poursuivez votre propre route dans la sérénité, avec la lumière pour compagne et le bien pour objectif, et non secondé par les forces de la nuit. Ainsi, vous ne regretterez jamais votre choix.

En réponse à votre question, tout le monde peut - en principe - acquérir certains pouvoirs, donc vous aussi. Il suffit pour cela d'y croire et de pratiquer les exercices adéquats.  Certaines personnes auront cependant des résultats fort mitigés. En outre, il n'est pas toujours bon de disposer de pouvoirs, car cela entraîne une responsabilité et quiconque en fait mauvais usage, même involontairement, se prépare parfois à de graves conséquences karmiques.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Alexandre L - 49 - FRANCE
   
    Pour moi les anges et les archanges n'existent pas, il n'existe que des esprits guides. Personne ne s'appelle Michaël, Vehuël ou Sitaël. Ce ne sont que des noms d'emprunts, j'insiste bien là-dessus, des noms empruntés par nos guides, par vos guides, et ne croyez pas que ce sont ces " saints " qui vous répondent. C'est encore et toujours vos guides. Merci de votre écoute qui est si précieuse.
 
   
   
Bonjour cher ami,

Vous pouvez bien sûr associer les anges à des esprits guides. Le fait d’utiliser l’un ou l’autre terme n’a pas une réelle importance. Certaines personnes préfèrent utiliser les termes ange ou ange gardien et d’autres personnes - comme vous préfèrent utiliser le mot esprit ou esprit guide.
Une fois accepté ces choix terminologiques, il est évident que les anges existent bel et bien et qu'ils ont une vie bien distincte en tant que conscience individuelle. Leur vie, leur être, leur réalité sont simplement fort différentes de ce que la plupart des gens imaginent.

Le nom d'Archange est associé à une vibration personnelle hautement spirituelle ainsi qu'à l’égrégore formé par les pensées des milliers de personnes qui se sont adressés à eux au cours des siècles. L’Archange (ou l’esprit) Michaël est totalement distinct de l’Archange (ou esprit) Sitaël, en tout cas si on les prend en tant qu’être séparé de l’unité divine. Certains esprits occupent des positions supérieures à d’autres, certains sont plus purs, ont plus d’expérience, ont certaines particularités que d'autres ont moins etc. C’est le cas de tous ceux que l’on nomme Archanges. Leurs caractéristiques kabbalistiques sont bien entendu lacunaires et sont bien trop étroites. Elles ne représentent qu'une idée souvent déformée ou même carrément fausse des spécificités de ces êtres.

Comment pourrait-on s’adresser au pouvoir spécifique d’une entité ou d’un esprit sans évoquer son nom, ne fût-ce que mentalement? Si vous voulez vous mettre en communication avec la vibration, la pensée ou la personne de votre arrière-grand-père qui s’appelle Raoul ( par exemple), le plus simple n’est-il pas de faire appel à lui en citant son nom? Il en va de même pour les Archanges. Comment pourrions-nous attirer la force spécifique d’un Archange, d'une entité spirituelle spécifique sans penser presque automatiquement au nom qui lui est associé ?

Et en ce qui concerne les saints - ces âmes ou ces esprits auxquels on accorde une certaine pureté - pourquoi seraient-ils exclus des appels lancés vers l'au-delà?
En tant qu’esprits ils ont bien sûr - parfois, pas toujours - la possibilité de répondre ou d’apporter leur aide comme le ferait n’importe quelle entité. C’est d’ailleurs ce qu’ils font à certaines occasions pour nous aider.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Mortissia C  - 48 - BELGIQUE
   
    ll m'arrive pendant mon sommeil de me rendre dans des endroits que je ne connais pas. Quelques mois plus tard je me retrouve effectivement dans ces endroits, un détail me le confirme. Comment cela peut-il se produire ?
 
   
   
Bonjour Mortissia,

Nous n'utilisons d'habitude qu'une infime partie de nos pouvoirs latents mais les possibilités d'extension de la conscience humaine et de l'esprit sont énormes, que ce soit à l'état de veille ou pendant le sommeil.

Nous voyageons tous d’une façon ou d’une autre pendant notre sommeil. Même si très souvent nous faisons des rêves peu cohérents et peu significatifs produits par notre subconscient, il arrive cependant que nos rêves soient plus logiques, plus rationnels, plus vivants et qu'ils nous révèlent des choses intéressantes.

Certains rêves nous transportent ainsi dans notre corps astral dans des lieux réels que nous reconnaîtrons plus tard. Ces rêves sont identiques à une sortie consciente hors du corps. Quelques rares personnes arrivent à provoquer volontairement ces sorties hors du corps (OBE en anglais). Pour être certaines qu'il ne s'agit pas d'un rêve classique, d'une hallucination, d'un jeu de leur imagination ces personnes recueilleront des détails, des signes particuliers de certains lieux et pourront vérifier ensuite - si elles en ont la possibilité - que les particularités entrevues dans leur sorties hors du corps sont bien présentes sur ces lieux.

Il arrive également que nos rêves nous transportent sur d’autres plans de conscience comme le plan astral qui est ce monde qui nous accueille directement après notre mort, tout comme il arrive que l’on fasse des rêves prémonitoires annonçant des événements futurs. Même si tout n'est pas écrit de A à Z dans notre destinée, certains événements futurs de notre vie sont probables ou même quasi certains car inscrits dans notre karma depuis notre naissance.

Le plus souvent un rêve prémonitoire nous annoncera cependant un événement imminent déjà inscrit dans la mémoire du temps, même s'il ne s'est pas encore produit "physiquement". Dans ce cas, cet événement est inéluctable, certain, sa réalisation ne peut plus être différée ou modifiée car en quelque sorte il a déjà eu lieu.

Notre subconscient peut donc en certaines occasions aller dénicher des informations qui échappent totalement à notre intelligence consciente. Cette intelligence, ce savoir subconscient est un tiroir d’une immense richesse qui peut nous livrer une petite part de ses secrets de temps à autre. Il est probable que l’être humain continuera de développer ces facultés subtiles au cours des millénaires futurs, facultés qui lui permettront de devenir au fil du temps de plus en plus maître de sa destinée.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Daphné D  - 47 - BELGIQUE
   
    Une amie à moi fait de la magie noire (moi je fais de la magie blanche) et elle a fait une incantation pour que son "démon" soit dans son collier. Son collier représente le signe de la magie noire. Comme ça il pourra rester avec elle tout le temps. J'aimerais bien savoir si on peut faire la même chose avec son ange gardien et si oui, comment?
 
   
   
Bonjour Daphné,

Votre amie est parfaitement libre de faire ce qu’elle veut, je n’interviendrai donc pas dans ses choix. Il y a bien sûr des différences profondes entre magie blanche et magie noire. La magie noire est d’ordre matériel et elle est faite de vibrations lentes. Les énergies « noires » se stabilisent donc assez facilement dans les objets. Certaines de ces forces sont d’ailleurs difficiles à déloger lorsqu’elles se sont bien installées car elles aiment s’accrocher ferme à un support permanent qui les met en contact avec la matière dense.

Il n’en est pas tout à fait de même avec les forces de la magie blanche. Un objet de magie blanche peut également être imprégné et posséder un grand rayonnement. Ce rayonnement sera neutre ou positif mais jamais négatif comme le rayonnement « noir » qui ne peut avoir le bien pour finalité. Il peut procurer, c’est vrai, dit-on, des satisfactions personnelles passagères, mais à la longue il fera certainement plus de mal que de bien. Je parle ici des actes réels de magie noir, pas de la magie noire de pacotille pratiquée par des apprentis sorciers d'opérette.

Vous pouvez bien sûr porter sur vous une image, un
pentacle, une médaille ou un autre objet sacré ou positif pour vous rassurer. Une protection positive, même peu efficace orientent au moins nos pensées vers le bien et la lumière.

Si vous gardez une protection longtemps sur vous, elle finira par faire corps avec vous, à répondre à vos propres vibrations et pourra même vous protéger parfois à certaines occasions. Vous pouvez dessiner vous-même ou fabriquer votre pentacle en y apposant le nom d’un Archange par exemple et en y reproduisant les lettres hébraïques. Il existe toujours un lien entre la forme des objets et leur réponse vibratoire. Chaque Archange est associé à ces lettres depuis longtemps et cela renforce le pouvoir de son égrégore. Vous attirerez de la sorte plus facilement la vibration de l’Archange désigné.

Bien à vous,
F*

   
         
       
    Marie hélène G  - 46 - FRANCE
   
    J'ai perdu ma maman l'année dernière après une longue maladie. J'aimerais savoir si elle est toujours avec moi et comment rentrer en contact avec elle. Merci.
 
   
   
Bonjour Marie-Hélène,

Les personnes qui nous ont quitté sont toujours avec nous en pensée, surtout lorsque les liens affectifs entre elles et nous étaient serrés, mais elles poursuivent également leur propre destinée dans l’au-delà sous une forme de vie bien différente de ce qu'elle était de notre vivant sur terre. Elles ne sont donc pas continuellement à nos côtés, même si elles captent d'habitude nos pensées et nos émotions les plus fortes. Le monde qui nous accueillent après la mort physique de notre corps est en effet un monde essentiellement composé de sensations, d'émotions et de pensées.

Il y a différents moyens pour entrer en contact avec les âmes de l'au-delà. Le seul qui ne présente aucun danger est d’obtenir de leurs "nouvelles" par un être spirituel ou un guide de l’au-delà capté de préférence télépathiquement par un médium valable, sincère et crédible. La médiumnité classique et les moyens spirites présentant toujours des risques d’interférence ou de nuisance avec des entités errantes.

Comme je l’ai répété à maintes reprises, envoyez de temps en temps à votre maman un joli bouquet de fleurs en pensée ou parlez-lui en mentalement gentiment sans trop l’importuner avec vos soucis si vous en avez. Confiez plutôt ceux-ci à un être spirituel de votre choix qui pourra mieux vous aider ou vous inspirer.

Tous les êtres qui se sont appréciés et se sont aimés se retrouvent aisément après cette vie, car le chemin de l’amour est un chemin sans limite et sans frontière qui transcende la vie purement terrestre.

Amicalement ,
F*

   
         
       
    Samuelle R - 45 - FRANCE
   
    J'ai 22 ans et depuis que je suis enfant, j'ai toujours eu cette conviction que quelqu'un me protégeait et m'aimait. Plus grande, j'ai mis un nom sur "çà": un ange gardien. A partir de ce moment mes intuitions se développèrent sans vraiment que je ne les contrôle: normal, l'adolescence... A l'entrée de l'âge adulte, j'ai connu beaucoup de déceptions et encore actuellement. Ce qui m'a conduit à laisser de côté ma foi et Lui. Moi qui n'avais jamais connu le doute, j'étais pleine de colère.
Or il y a 2 semaines, un matin, j'ai entendu une voix, mais j'étais trop distraite pour comprendre. Quand j'ai réalisé que j'entendais, la voix a disparu. Et depuis, je suis ébranlée. Mes questions sont les suivantes: pensez vous que j'ai réellement eu contact avec mon ange depuis l'enfance ou est ce mon imagination? Si oui, cherche-t-il à prendre contact ? Que cela signifie-t-il ?

 
   
   
Bonjour Samuelle,

Un ange ou n’importe quel être spirituel ne règleront jamais tous les problèmes de notre vie car nous sommes avant tout sur cette terre pour faire nos classes, apprendre parfois par les erreurs et la souffrance, et si on admet le principe de la réincarnation et du karma, nous sommes ici aussi pour réparer nos fautes passées.
 
Le Ciel peut à certains moments nous éviter un accident, une maladie ou une situation désastreuse. Mais il ne lui est pas permis d’en faire trop. Ce serait trop simple et cela fausserait notre destinée dont la plupart des fils, des tenants et des aboutissants, nous échappent.

Beaucoup de personnes s’imaginent à tort que parce qu’elles croient en Dieu, en leur ange ou en qui que ce soit, il ne leur arrivera jamais rien. Il n’en est pas ainsi, c'est bien évident. Nithaël, dans l’un de ses messages, a rappelé à tous qu’il peut intervenir dans le destin de chacun mais il a dit aussi que c’était lui qui choisissait les grâces éventuelles à dispenser, leur ampleur, leur durée et qu'il n’était pas là pour obéir de facto à toutes les demandes formulées. Il faut donc apprendre à garder sa foi, même lorsque la tempête fait rage, que nos champs ou nos chemins sont dévastés ou inondés et que le ciel semble se désintéresser totalement de notre sort.

Vous avez peut-être eu un rappel de votre ange qui vous a signalé discrètement qu’il était toujours présent à vos côtés. Mais un ange ne forcera jamais la porte de notre cœur. C’est à nous de l’entrouvrir à nouveau si nous l'avons fermé un jour par lassitude, désintérêt ou désobligeance. Laissez-le donc se réinstaller en vous. Vous ne pourrez qu’en être bénéficiaire d’une façon ou d’une autre. Restez à son écoute et confiez-vous mentalement à lui si vous en ressentez le besoin. Il vous entendra. Vous pouvez même lui dire ce que vous lui reprochez. Il vous comprendra, parce que c’est un être d’amour, de pardon et de compassion. Mais rappelez-vous toujours qu’il ne peut tout résoudre. Il n’en a pas le droit. Votre vie vous appartient. Il vous aime mais ne peut éviter tous les écueils. Notre petite vie qui a tant d'importance pour nous en a beaucoup moins au regard des valeurs spirituelles éternelles. Reprenez donc confiance et faites la moitié du chemin vers votre ange, il fera vers vous l’autre moitié. Et ainsi vous vous rencontrerez à nouveau plus unis que jamais.

Que votre ange vous accompagne,
F*

   
         
       
    Victoria L - 44 - ARGENTINE
   
    Voici mon rêve:
Je suis dans un monastère, il y a des cours internes, très calmes. J'aperçois une âme qui se promène par les couloirs, près d'elle l'air est gelé. Les moines décident d'utiliser le son pour la faire partir et ils chantent de mélodieuses chansons. Leurs voix sont très belles.
Ils boivent du vin que je vois rouge rubis et lumineux. La musique et la force des lettres des chansons ont fait partir l'âme. Le lieu est accueillant, je souhaiterais y rester mais
je dois partir. Je pense qu'il s'agit bien de ma mère car elle est partie le 26 Mars et aujourd'hui (21) était l'anniversaire de son mariage.

 
   
   
Bonjour Victoria,

Votre rêve vous a porté une nouvelle fois dans une sphère astrale céleste. Votre foi et vos propres croyances vous transportant dans ce lieu monastique particulier. L’âme de la personne entrevue pouvait être celle de votre maman, toujours un peu perdue dans son propre labyrinthe représenté par des couloirs. Son aura n’étant pas encore adaptée à la douceur de ces lieux éthérés, l’air ambiant semblait gelé autour d’elle. Les moines, réunis pour chanter et célébrer leur culte, n'acceptant dans leur enceinte que les personnes ayant atteint un certain développement spirituel ont donc utilisé les pouvoirs spécifiques de l’au-delà pour éloigner votre maman attirée en ce lieu par votre présence. D’autres vibrations, ne fût-ce que celles provenant d'âmes perturbées, peuvent en effet déranger leurs cérémonies.
Personnellement, vous vous sentiez bien en ce lieu et auriez voulu y rester, mais la présence de votre maman ou le rappel à votre corps physique vous ont empêché de prolonger votre séjour dans ce monastère que vous avez quitté à regret.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Daphné D - 43 - BELGIQUE
   
    Mon ange gardien est Mebahël. J'aimerais bien qu'il reste avec moi tout le temps. Pourriez-vous me dire comment faire? Merci.
 
   
   
Bonjour daphné,

Si votre ange gardien ou votre Archange de naissance est Mebahël, et que vous entretenez une relation suivie avec lui au cours de votre vie, il restera toujours à vos côtés. Les Archanges, comme les grands Etres spirituels de l’au-delà ont la faculté de capter nos pensées et nos souhaits les plus intimes. Envoyez-lui simplement de temps en temps une pensée d’amour et remerciez-le quand vous pensez qu’Il vous a aidée. Ne Lui en voulez pas trop non plus si votre demande n’a pas été exaucée! Cela signifie parfois qu’il vous fallait faire cette expérience pour une raison ou pour une autre ou qu'il ne pouvait intervenir pour d'autres raisons.

Le pouvoir reconnu de Mebahël est surtout orienté vers la justice. Il aide aussi dit-on à faciliter le contact avec les mondes invisibles et les êtres de Lumière. En ce sens, il éclaire notre route et nous porte vers la spiritualité et la Réalisation de l’être.

Que votre ange vous bénisse,
F*

   
         
       
    Nicola V - 42 - BELGIQUE
   
    Ayant perdu ma mère il y a maintenant 48 ans - j’avais 1 an à son décès et elle en avait 26 - comment puis-je savoir si elle est encore parmi les esprits ou si elle est réincarnée?
Et puis est-il vrai que si on fait appel au mort cela lui cause des problèmes et qu’il nous est défendu de faire appel à leur aide ?

 
   
 
Bonjour Nicola,

Il n’est en tout cas défendu à personne d'avoir des pensées de tendresse et d’affection envers une personne disparue. Vous pouvez aussi faire appel de temps en temps à un être désincarné pour qu’il inspire un peu votre vie. Mais le mieux est encore de recourir à l’assistance d’un être spirituel comme un guide de Lumière, un ange ou un saint reconnu. Ces êtres pourront certainement vous aider avec plus d’efficacité qu’un parent de l’au-delà, même si cette personne est de bonne volonté. Il serait par contre déconseillé de demander sans cesse l’aide d’un parent défunt car il vaut mieux que celui-ci poursuive sa route céleste dans la sérénité.

Beaucoup de personnes ressentent la douce protection de leur mère ou d'un autre parent à leurs côtés. Nos disparus, s’ils ont un réel lien affectif avec nous, ressentent nos émotions, nos joies mais aussi notre tristesse ou notre désarroi. Ils s'efforcent alors souvent de trouver un moyen de nous aider, de nous soutenir, parfois en faisant appel à des êtres spirituels pour nous aider. A un certain moment de leur évolution céleste, les âmes ne sont plus en mesure de recevoir des vibrations de détresse car le milieu très léger dans lequel elles évoluent ne laissent plus passer ces ondes ou ces vibrations. Ces âmes ne captent plus alors sous forme de vibrations colorées nos émotions et nos pensées les plus pures et les plus sereines. Que signifierait d'ailleurs un paradis où les âmes qui y évoluent seraient importunées sans cesse par des pensées de souffrance émanant du plan terrestre?

Evitons donc d'ennuyer nos défunts outre mesure avec nos misères.

Quoi qu’il en soit, une mère ou un père aimant resteront toujours en liaison mentale bénéfique avec l'âme de leur
s enfants vivant sur terre, même lorsque ceux-ci ont atteint l’âge adulte. Quelquefois, des âmes descendent de leur niveau éthéré, accompagnées ou non par des êtres spirituels évolués qui les guident jusqu'à des points de rencontre avec leurs proches. Ils peuvent alors se manifester de bien des façons possibles : par les rêves, par un ressenti particulier, par des événements de synchronicité ou par l'intermédiaire d'un médium. Mais ce n’est pas toujours simple pour nous de les capter, de nous rendre compte de leur présence, car le voile est là qui nous sépare et les empêche de communiquer comme ils le voudraient avec nous.

Pour terminer, nous ne pensons pas que votre chère maman soit actuellement réincarnée.

Amicalement,
F*

 


 

  Marie-Françoise L - 41 - FRANCE
 
  En 1998, ne travaillant plus, je découvris la peinture. J'adore MODIGLIANI, sa façon de peindre très moderne et ses belles femmes aux cous très longs. Bref, je m'essaye à peindre Jeanne Ebuterne. Un tableau réussi, que j'ai offert à maman, et qu'elle garde précieusement. A l'arrière du tableau, on voit très bien un chirurgien opérant, penché sur un malade avec son masque d'asepsie, son bras gauche travaillant, et un galon sur l'épaule gauche. Je n'ai remarqué ce personnage que lorsque le tableau était fini.
En 1999, le 13 septembre exactement, mon frère m'annonce qu'il a un cancer du rein droit et qu'il doit être opéré immédiatement. Deux jours après, verdict médical : opération réussie. Après un mois de repos obligatoire, il vient me voir et me raconte son opération et surtout, l'histoire de ce chirurgien qui est gaucher et qui après l'opération de mon frère est passé professeur. Lorsque je regarde mon tableau, je suis émue. Maintenant, je ne peins plus, de peur de voir apparaître des choses qui pourraient me faire souffrir. Que me conseillez-vous de faire? Dois-je continuer ou abandonner totalement? J'adore peindre!
 
 
 
Chère Marie-Françoise,

Je vous encourage bien sûr de continuer à peindre car c’est pour vous une merveilleuse façon de vous exprimer.
Si j’ai bien compris votre récit, votre main, à un certain moment, a peint sans votre intervention et en arrière fond, une scène et un personnage inattendu. Vous avez donc réalisé, du moins en partie, une œuvre en « peinture automatique ».

Un artiste céleste - accompagné peut-être par un guide de Lumière - a probablement utilisé votre main pour vous annoncer un événement futur. Cette entité du monde invisible avait certainement remarqué la formation du cancer de votre frère peu après son apparition. Elle a donc voulu le prévenir par votre intermédiaire de la nécessité d’une opération. Malheureusement, ce n’est qu’après coup que vous avez pu faire la relation entre votre peinture et la maladie de votre frère.

Cet avertissement n'avait aucun caractère négatif, bien au contraire. C’était une simple tentative de faire passer un message pour aider votre frère plus tôt qu’il ne l’a fait. La médium Priya a relaté dans ses expériences des cas semblables où un intervenant astral a modifié sa peinture de façon assez incompréhensible, mais sans conséquence désagréable. Cela arrive à certains peintres doués d'une sensibilité médiumnique.

Beaucoup de personnes vous envieraient d’avoir fait cette expérience peu banale de communication avec l’au-delà. Il se peut qu’elle se reproduise un jour, vous donnant par exemple un autre avertissement à propos d’une situation vous concernant vous ou vos proches ou pour une autre raison. Il se peut également que cette expérience reste unique. Seul l'avenir le dira.

Actuellement, il n’y a rien à craindre d’une telle intervention paranormale si elle devait encore se produire. Laissez donc venir à vous les énergies qui vous environnent, et si vraiment vous ne voulez pas qu’on intervienne dans vos peintures, vous pouvez toujours demander mentalement qu’on vous laisse peindre tranquillement. Cette pourrait suffire à éloigner de vous toute intrusion paranormale.

Amicalement,
F*

 


 

  Marie A B - 40 - CANADA
 
  Mon gendre s'est suicidé il y a 2 ans et durant qu'il était exposé, j'ai senti pendant quelques jours des pas qui glissaient dans ma chambre. Croyez-vous qu'il avait un message pour moi? J'étais très proche de lui car je n'ai pas de fils. Merci pour la réponse.
 
 
 
Bonjour Marie,

Votre gendre s’est manifesté à vous, cela ne semble faire aucun doute, surtout si après analyse on ne pourrait expliquer cet étrange bruit de pas d'une façon plus rationnelle.

Lorsqu’une personne s'est suicidée, et surtout si elle était relativement jeune et en bonne santé, son détachement de la matière est beaucoup plus difficile qu’une personne qui s’en va de vieillesse ou suite à une longue maladie. Dans le cas du suicidé, c’est un peu comme s'il devait détacher le noyau d’un fruit pas assez mûr. Son désir et sa force sont plus forts pour s'agripper à la matière et il peut se manifester à nous beaucoup plus facilement qu'un autre. Tous les témoignages de manifestations post-mortem d'un défunt vont dans ce sens.

S’il est venu chez vous, c’est sûrement grâce aux liens affectifs qui vous unissaient et/ou peut-être aussi parce que vous étiez la personne la plus sensitive à ce moment-là pour capter sa présence. D’habitude, après un décès, l’énergie éthérique s’épuise après  quelques jours, ce qui permet au défunt de s’éloigner progressivement vers son nouveau monde. C’est d'ailleurs ce qui a dû se passer pour lui par la suite.

Juste après son geste décisif il s’est retrouvé prisonnier des conséquences de son acte, comme coincé entre deux mondes. Il est alors venu chez vous probablement assez désorienté pour vous signaler cette situation désagréable, espérant peut-être une aide ou un pardon. Et si en plus il ne croyait pas à la survie, il n'a pas dû très bien comprendre ce qui lui arrivait, ce qui arrive très souvent aux personnes qui ne croyaient pas à la survie de la conscience individuelle après la mort.

Quoi qu’il en soit, si cela s’est passé il y a deux ans, il est maintenant très certainement dégagé de la matière. Il devra cependant probablement revenir en incarnation un jour pour achever le terme prévu de son ancienne existence passée. C’est en tout cas ce que l'enseignement ésotérique nous explique en pareil cas.

Amicalement,
F*

 


 

  Papyrus  - 39 - FRANCE
 
  Je voudrais avoir des nouvelles de ma mère décédée. Comment faut-il faire? Est-elle en harmonie et heureuse où elle est? Je me suis souvent intéressé à la médiumnité. Hélas, sans en avoir le don. Je crois fermement à l'au-delà, à cette vie après la mort, et je souhaiterais que ma mère puisse se manifester, qu'elle me dise qu'elle est bien, qu'elle est heureuse. C'est mon souhait le plus cher.
 
 
 
Cher ami,

Il n’est pas toujours simple d’avoir des nouvelles crédibles et convaincantes d’une personne ayant pris son envol pour l’au-delà, même pour un médium.
Les médiums spirites sont en effet souvent sujets à des interférences diverses et les médiums spirituels n’ont pas toujours accès aux couches astrales où résident la plupart de nos disparus. Certaines personnes sensitives obtiennent cependant parfois des preuves quasi irréfutables de survie d'êtres désincarnés. Cela peut naturellement initier ou renforcer notre foi dans une autre vie après la mort. Cependant, tenter de faire revenir à nous par des moyens artificiels des personnes passées sur l’autre rive n'est pas toujours souhaitable. Les défunts ayant pour tâches de s’habituer progressivement à leur nouveau monde vibratoire, les rappeler à notre terre faite de vibrations denses peut les perturber et ralentir leur progression dans les sphères subtiles.

La meilleure façon de rester en contact avec eux est de le faire par la pensée aimante et la prière. Cela ne présente aucun risque pour personne et ils capteront toujours nos bonnes intentions.

Je ne connais pas la personnalité de votre chère maman mais si c’était une personne de cœur et de qualité, il n’y a aucun doute qu’elle poursuive actuellement sa route dans les meilleures conditions. Et même si elle a fait quelques erreurs dans sa vie, ce qui est bien humain, on lui expliquera comment réparer ses fautes de la meilleure façon possible tout en l’entourant de compassion. Nos propres guides de l'au-delà sont au courant des messages qu’on nous envoie par l'intermédiaire de ce site. Soyez donc assuré qu’ils iront jeter un petit coup d’œil du côté de votre maman et que si par hasard elle avait besoin d’assistance dans l’au-delà, ils veilleront à ce qu’on lui apporte toute l’aide dont elle a besoin. Continuez donc de penser à elle avec amour, envoyez-lui de temps en temps en pensée un beau bouquet de ses fleurs préférées et vos liens affectifs ne feront que se resserrer. Et surtout croyez-moi, un jour vous la retrouverez dans son corps de lumière plus resplendissante et plus heureuse que jamais.

Amicalement,
F*

 


 

  Fabienne D - 38 - BELGIQUE
 
  Peut-il y avoir danger quand vous avez affaire à un esprit malfaisant même si vous restez les pieds bien sur terre et que vous analysez bien le tout ? Peut-il vous faire agir contre votre propre volonté ?
 
 
 
Chère fabienne,

Il y a toujours un risque d’être mis en contact avec une entité malfaisante lorsqu'on pratique la communication avec l'au-delà. Certaines de ces entités n’ont heureusement que peu de pouvoirs mais d’autres en ont beaucoup. Une entité peut donc poursuivre une personne et s’acharner sur elle jusqu’à ce que cette dernière trouve l’antidote spirituel adéquat pour la faire s’éloigner. Encore une fois, un appel médiumnique lancé à la cantonade, si je puis m’exprimer ainsi, peut faire venir à vous une cohorte d’entités les plus diverses, de la plus généreuse à la plus pernicieuse.

Je rappelle donc mes conseils précédents: protégez-vous d’une manière ou d’une autre. Pour éviter des intrusions éventuelles chez soi on utilise des systèmes de protection efficaces. Il vaut mieux faire de même en ce qui concerne les communications avec l’au-delà.

La plupart du temps, heureusement, une entité néfaste ne peut faire agir une personne contre sa volonté, à moins que cette entité n'ait pris totalement possession de la volonté et même du corps physique d'une personne. Mais les personnes faibles, influençables ou de piètre moralité seront certainement les plus vulnérables.

Amicalement,
F*

 


 

   

 

   
       
   

courrier lecteurs - ésotérisme spiritualité voyance

   
   

 

   
         
   

FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil