FRANCE LECTURE ésotérisme spiritualité voyance
FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil

 

 

 

            Courrier 38
  
         

  courrier ésotérisme voyance spiritualité
 
   

                   Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 

Pages

1
2 3 4 5
6 7 8 9 10
11 12 13 14
15 16 17 18
19 20 21 22
23 24 25 26
27 28 29 30
31 32 33 34
35 36 37 38
39 40 41 42
43 44
45 46
47 48 49 50
51 52 53 54
55 56 57 58
59

Page suivante

  Laetitia P - 486 - FRANCE
 

 

 

 

Je rêve souvent. Parfois je ne m'en souviens pas en me réveillant, et puis tout à coup, une ambiance, et tout me revient en tête, La plupart du temps, c'est surtout le contexte de mes rêves que je ressens. Il m'est arrivé de rêver d'une chose, d'un endroit et la signification me vient seulement des mois, voire des années plus tard. Il y a quelques années, j'étais avec une personne pour qui je n'avais pas de sentiments particuliers, et un soir je rêve que son père décède, je l'avais rencontré quelques temps auparavant, et je l'avais trouvé usé, malade, donc, j'interprète mon rêve de la façon suivante, cela m'avait un peu serré le coeur quand j'avais vu cet homme sans force et son regard si triste. Le deuxième rêve en relation me laisse quand même un goût amer. J'arrive dans un bar, et là, je perds une dent, deux dents, (les molaires en premiers) puis toutes, et là, je pense déjà à la signification, bref, j'arrive à changer l'ambiance de mon rêve, me force à me réveiller. Troisième rêve. Ma tante assassine ma mère dans des grands escaliers blancs, en lui cognant la tête contre les murs (je ne vois pourquoi pas puisque elles s'entendent bien) et là, ma mère m'apparaît et à ses côtés un bel homme habillé tout en blanc, c'est rassurant. Il me dit : "ne t'inquiètes pas, tout ira bien, elle est avec moi…

Cela fait quand même 3 rêves en rapport avec la mort... Je me demande toujours qui va mourir ? C'est clair. Nous sommes mi-avril. Le temps passe. Je pense à mes rêves, n'en ayant pas refait d'aussi « réels ». Quelques mois plus tard, je vais dans les Vosges, en août je crois, et là, je revois la mère d'un de mes anciens petits amis, (mon premier grand amour), je lui demande des nouvelles de son mari (qui est en prison pour braquage...) et là elle me dit : "tu n'es pas au courant? Mon F... est mort en prison, rupture d'anévrisme" ! Et là je lui demande quand ?(il faut savoir que j’étais très proche de cette famille). Elle me dit le 20 avril, en milieu d'après midi. Je n'ai pas tout de suite fait le rapprochement avec mes rêves, mais je suis née le 21 avril 1973 et il est décédé la veille, juste après que j'ai fait ces 3 rêves. Est-il possible, comme je le pense, que cela ait un rapport ? Merci pour votre réponse.
 

 
 
Bonjour Laetitia,

Tout est possible. Mais vos trois rêves sont vraiment très différents les uns des autres.
 
Commençons par le premier.

Vous avez rêvé de la mort du père d’une personne que vous connaissez. Mais vous ne dites pas si ce monsieur est effectivement décédé dans les temps qui ont suivi. Mais même si c’est le cas, vous saviez que ce monsieur était effectivement très malade et votre inconscient a pu très facilement anticiper la mort prochaine de cet homme. Dans ce cas-ci on ne peut parler d’un véritable rêve prémonitoire. La mort d’un homme malade et très fatigué étant presque une suite logique d’un état de santé déficient.

Deuxième rêve.

Vous rêvez que vous perdez vos dents. Ce rêve vous concerne donc, et non quelqu’un d’autre. Ce rêve peut avoir de multiples explications. Par exemple si votre sommeil était agité, vous avez pu serrer ou grincer des dents pendant votre sommeil et votre mental a construit un rêve en fonction de cette gêne ressentie. Il peut y avoir d’autres explications également mais en tout cas il n’apparaît pas ici que ce rêve soit en rapport avec le décès de cet homme qui était en prison.

Perdre ses dents signifie symboliquement une perte de force et de vitalité. Les molaires symbolisent la protection et sont signe d’endurance et de persévérance. La perte de dents dans un rêve peut donc signifier éventuellement le mort de quelqu’un. Là, je suis d’accord avec vous.

Troisième rêve.

Il y a peu de chances que ce rêve soit prémonitoire. Il n’y a probablement aucune raison pour que votre tante assassine votre mère.
Dans ce cas-ci il devrait donc s’agir selon moi d’un rêve purement imaginaire produit par votre subconscient.

La mort de ce monsieur qui était en prison ne me semble pas être concernée par vos rêves. Des gens de notre entourage directe ou indirecte meurent régulièrement.
S’il s’avérait qu’un de vos rêves corresponde vraiment à la mort d’un de vos proches, et dans des temps rapprochés de votre rêve, ce serait différent. Mais ici le décalage temporel entre vos rêves et le décès de l’une ou l’autre personne de vos connaissances indirectes ne me semble pas significatif.

Je pense également que les dates du 20 et du 21 avril sont une pure coïncidence, car vous n’aviez aucun lien direct si je ne me trompe avec ce monsieur. Il s’agit du mari de la mère d’un de vos anciens petits amis. C’est dire si la relation entre cet homme et vous est lointaine. Donc il n’y a pas de raison que sa mort soit en relation numérique avec votre date de naissance.

Je pense en conséquence que jusqu’à preuve du contraire, vous n’avez pas à vous tracasser à propos de ces trois rêves spécifiques. Vous rêvez de la mort mais de bien d’autres choses aussi. La différence c’est que la mort ou tout ce qui la concerne nous marque plus que d’autres rêves. C’est  une des raisons pour laquelle on les remarque plus facilement et qu’on y attachera souvent plus d’importance.

Amicalement,
F*

 
 

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

   
     
    Elise G  - 485 - FRANCE
   
    Ma mère entend régulièrement des voix et souvent elles lui annoncent de très mauvaises nouvelles : décès dans la famille, accidents, bref rien de rassurant... Etant une scientifique, je ne la croyais pas (même si je faisais des rapprochements entre ce qu'elle prédisait et ce qui arrivait effectivement ! En fait, je crois que j'en avais très peur) Seulement voilà, une nuit je me suis réveillée en sueur et je tremblais de tous mes membres. Il gelait littéralement dans ma chambre, et il y a eu une drôle d'odeur comme dans une morgue (je le sais puisque j'ai travaillé dedans lors d'un stage pour la fac) ! Le lendemain , ma mère m'apprend que mon oncle est décédé! Depuis, les lampes de ma chambre clignotent et je ressens souvent comme une présence, et je prédis moi aussi certaines choses... Je ne sais que penser ! Que se passe-t-il ? Que m'arrive-t-il ? Et que dois-je faire? Qu'est ce don que possède ma mère?
 
   
   
Bonjour Elise,

Vous avez probablement hérité du don de votre mère. C’est-à-dire de ce don médiumnique qui lui permet d’entendre des voix lui annoncer des événements futurs certes peu rassurants mais qui s’avèrent exacts. J’ignore si votre mère a bien accepté son don. Certaines personnes l’acceptent, d’autres non. La plupart du temps, ce don particulier permet d’anticiper surtout les choses négatives de la vie : décès, accidents, catastrophes etc. C’est le cas de la plupart des « médiums ».

Le monde scientifique, à de très rares exceptions près, ne connaît rien à ce genre de facultés. Même les psychologues, qui devraient pourtant selon moi, en savoir un minimum sur ces états de conscience modifiés et ces facultés de perception n’en ont souvent aucune connaissance. Ils rabaissent donc à tort et depuis toujours la médiumnité au rang des pathologies mentales. Or, il n’en est rien. Une personne qui possède un don médiumnique peut être tout aussi équilibrée que le commun des mortels. Ce don de perception n’ayant rien à voir de prime abord avec la folie, l’imagination abusive, les hallucinations ou la paranoïa, sauf dans certains cas. Certains médiums sont bien sûr des personnes déséquilibrées. Mais elles n’auraient pas ce don qu’elles le seraient peut-être tout autant !

Un médecin, un psychologue traditionnel ne pourra donc vous être d’aucune aide. Si vous lui faites part de ce que vous vivez, il vous conseillera de prendre rendez-vous chez un psychiatre !
Si cela vous intéresse, en temps que scientifique, vous pouvez peut-être vous documenter sur la psychologie transpersonnelle, celle de Maslow notamment. Ceci pourrait peut-être vous aider à mieux cerner les phénomènes qui vous préoccupent.

Le don héréditaire que vous semblez posséder est resté chez vous à l’état de latence pendant des années. Peut-être avez-vous perçu de temps à autre l’une ou l’autre chose mais sans trop y prêter attention. Mais il semble bien que votre canal médiumnique est bien « ouvert » à l’heure actuelle. C’est ce qui vous a permis de ressentir cette odeur de morgue annonciatrice de la mort de votre oncle, d’être sujette depuis à des phénomènes électriques « paranormaux » ou à des prémonitions diverses.

Le fait d’avoir hérité du don de votre mère ne devrait pas vous alarmer. En revanche, les manifestations que vous vivez peuvent être dérangeantes, surtout si celles-ci s’avèrent négatives. Les phénomènes électriques sont typiques de la présence « d’esprits ». Ce mot pourra peut-être vous déranger mais franchement je n’en vois pas d’autres.

Les dons médiumniques sont très divers, ainsi que leur intensité. Je ne peux tous les énumérer mais les principaux sont la clairvoyance, la clairaudience, la faculté de pouvoir servir de porte-parole à des entités diverses, de façon totale comme dans le channeling ou de façon partielle comme dans l’écriture automatique. Il y a aussi ce qu’on appelle la médiumnité à effets physiques ou psychokinèse qui a un effet physique et paranormal sur les objets.

Tout cela existe bien et a toujours existé, mais bien sûr le monde universitaire ne s’occupe pas de ces choses, en dehors des très rares sections de parapsychologie établies dans certaines universités.

Que devez-vous faire ?

Rien de particulier, si ce n’est essayer de vous protéger des éléments négatifs de ce don. Il ne m’appartient pas d’aller à l’encontre de vos croyances ni de votre philosophie actuelle, mais sachez néanmoins que vous pouvez demander une aide mentale pour que l’on vous protège au moins des choses les plus néfastes pouvant être occasionnées par ce don de perception particulier. Il n’est pas dit que cela vous ôtera vos perceptions médiumniques, mais celles-ci pourraient devenir plus sobres ou plus spirituelles.

Oserais-je vous conseiller d’utiliser le pentacle du Triangle divin proposé par notre site ? De toute façon vous ne risquez rien, et celui-ci est offert gracieusement, il suffit de le télécharger et de l’imprimer. Vous pouvez méditer sur ce symbole, le porter discrètement sur vous ou le disposer dans votre chambre. A vous de décider. Si vous voulez de plus amples informations sur le pouvoir des mandalas ou des pentacles vous pouvez aussi visiter cette page de notre site: www.francelecture.net/espacepriya/protections_et_talismans.htm

Dites-vous bien que des milliers de personnes dans le monde sont sujettes à ce genre de phénomènes. Votre santé mentale n’est pas en cause. Les facultés médiumniques sont simplement mises à l’écart de nos jours par le monde scientifique car elles ne peuvent être cernées de façon rationnelle et « scientifique ».

Bien amicalement,
F*

   
   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

   
       
    Odette F - 484 - FRANCE
   
    Il y a 5 ans (j'avais alors 60 ans), j'ai rêvé que ma nièce m'annonçait qu'un voyant lui avait dit que je mourrais dans l'année de mes 65 ans. Or, je viens d'avoir 65 ans et j'ai terriblement peur de mourir. Quelle est l'interprétation de ce rêve ?
 
   
   
Bonjour Odette,

Il faut se méfier du message des rêves. Même si un voyant vous avait prédit que vous mourriez à l’âge de 65 ans, cela ne signifie aucunement qu’il aurait eu raison. En plus ici il ne s’agissait que d’un rêve.

Peut-être craignez-vous la mort depuis longtemps? Si c’est le cas, cette peur a pu créer le scénario de ce rêve auquel je n’accorderais pas trop d’importance. Je peux aussi vous dire que la mort est rarement annoncée à qui que ce soit, que ce soit par les rêves ou d’une autre manière, et qui plus est longtemps à l’avance. Je ne dis pas que ça n’arrive jamais, mais c’est très rare.

Le principal pour vous qui avancez en âge serait d’essayer de vous familiariser un peu avec cette issue fatale que nous connaîtrons tous un jour. Je sais que le problème n’est pas simple, et que même certaines personnes convaincues d’une forme de survie individuelle après cette vie appréhendent leur propre fin.

Tout ce que je peux dire en fonction de mon expérience et de mes connaissances, c’est que la mort n’est pas la fin de tout, qu’elle n’est simplement qu’un changement d’état.

Si vous prenez en compte le récit de milliers de personnes ayant fait une expérience significative de NDE (état de conscience particulier ressenti par exemple lors d’un coma) beaucoup ont vécu ce type d’expérience de façon très positive, revenant souvent à la vie avec regret, tant cet autre monde sur lequel elles avaient eu un aperçu leur semblait merveilleux. Et là, il n’est pas question de croyance, mais d’expériences vécues par des personnes croyantes ou non, et vivant à n’importe quel endroit du monde.

Je pense donc que la mort n’est pas du tout un instant redoutable. Au contraire. Ce qui peut l’être en revanche, ce sont les circonstances qui la précèdent : une longue maladie, une vieillesse difficile, la souffrance physique etc.

En quelque sorte la mort est une délivrance de toutes ces conditions qui nous emprisonnent mais auxquelles nous nous sommes attachées au fil des années. Il est d’ailleurs souvent plus facile pour un enfant d’accepter sa mort que pour adulte qui s’est toujours identifié de plus en plus avec son corps physique en vieillissant.

Le mieux pour vous serait d’essayer de positiver la mort, d’arriver à vous convaincre qu’elle ne signifie pas l’extinction de votre être, mais simplement un changement d’état de votre conscience. De nombreuses personnes ont témoigné de façon positive de ces états proches de la mort, comme Elizabeth Kubler-Ross qui a consacré sa vie aux mourants et à recueilli beaucoup de témoignages encourageants en faveur de la survivance. Peut-être la lecture de ce genre de livre pourrait-elle vous aider ? Ce serait en tout cas peut-être une façon d’essayer d’apprivoiser votre peur actuelle de la mort.

Amicalement,
F*

   
   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

   
       
    DOUSSA B- 483 - FRANCE
   
    J'ai toujours été attirée par la spiritualité et le monde invisible. Lorsque j'étais petite j'étais persuadée d'être une privilégiée, je me sentais protégée et savais que j'avais beaucoup de chance. Ma grand-mère défunte me disait que j'avais un don et s'intéressait beaucoup à mes rêves. Il y a 5 ans, je crois que j'ai eu ce que je qualifierais des "flashs", bien qu'il n'y avait pas d'images : j'avais l'impression que mes yeux se retournaient vers l'intérieur de mon crâne et une sorte de lumière blanchâtre m'aveuglait accompagnée d'un son que je ne saurais décrire. Cela ne durait que quelques secondes.

Suite à ça, je fis un rêve (qui me semblait réel). Je me promenais nue dans un jardin paradisiaque, autour d'un bassin et je m'amusais en tournant un trèfle à 4 feuilles que j'avais dans les mains. Une sensation de bonheur m'envahissait, ça allait crescendo jusqu'à l'extase qui me faisait exploser la poitrine à tel point que cela m'a réveillée. Cette sensation dura encore quelques secondes. Dès lors je me suis sentie différente comme si d'un seul coup je savais que La Lumière m'était apparue. J'étais heureuse, je voulais aider mes amis qui me considéraient alors comme leur "guide" , voulais donner mon amour au monde entier et compatissais pour les gens pour qui ce bonheur était étranger. Je m'émerveillais de ce monde dans lequel nous évoluons. Malheureusement cela n'a duré que quelques mois... Se pourrait-il que j'ai commis une erreur ou est-ce qu'une pause est nécessaire pour l'évolution spirituelle? Merci de me répondre et bravo pour votre site. Souhaits sincères...
 

   
   
Bonjour Doussa,

Si votre grand-mère était médium elle a peut-être remarqué que vous aviez un don, et si elle ne l’était pas, elle a pu soupçonner chez vous certaines aptitudes.

Le genre de flashs que vous décrivez ressemble assez bien aux prémices des véritables flashs médiumniques. Le fait de percevoir des lumières et des sons indique souvent que le canal est « activé » mais qu’il n’est pas suffisamment ouvert pour percevoir clairement des images, des séquences, des voix.

Il y aurait peut-être moyen de développer ce don que vous semblez posséder en faisant appel mentalement à votre guide pour lui demander mentalement de vous aider à ouvrir davantage votre canal, notamment afin de pouvoir communiquer avec lui par clairaudience ou par flashs. Lorsqu’on possède un minimum d’ouverture médiumnique un guide peut en effet parfois nous aider à améliorer nos perceptions subtiles.

Le rêve que vous avez fait semble appartenir à une autre catégorie d’expérience et me semble plus en relation avec une expérience mystique.

Il est possible qu’un guide spirituel invisible soit à l’origine à la fois de vos flashs lumineux et aussi de ce rêve très particulier qui vous ait fait vivre cette belle expérience de contact avec les sphères spirituelles. Le trèfle à quatre feuilles était à mon avis symbolique et indiquait selon moi votre chance de pouvoir faire cette expérience mais, comme toujours, une fois qu’une situation onirique devient paroxystique elle provoque notre réveil.

Ce genre de contact avec la lumière divine provoque les sensations que vous décrivez : grande sérénité, extase, conscience du tout, envie de partager cette expérience avec d’autres, sentiment d’amour universel et de compassion.

Ce genre de sentiment de plénitude, à moins d’être entretenu et provoqué volontairement, ne peut durer longtemps même si on en conserve toujours quelque chose toute notre vie. C’est surtout un moment merveilleux qui peut nous faire progresser dans notre spiritualité et nous prouver en quelque sorte la réalité de l’amour divin. Il n’y a que les grands mystiques, les grands yogis, qui sont capables de vivre dans cet état d’euphorie en permanence lorsqu’ils ont atteint la Réalisation.

Vous n’avez commis aucune erreur. Cette expérience était simplement un cadeau de l’existence ou de votre Guide.

Il est possible que vous reviviez ce type d’expérience un jour, comme il est possible qu’elle reste unique. L’important c’est qu’elle ait allumé en vous une petite flamme qui ne devrait plus s’éteindre et devrait continuer au contraire à croître au fil des années. Cette flamme grandira donc très certainement progressivement en vous. Il vous suffit pour cela d’écouter la voix de votre conscience et de maintenir votre cap spirituel.

Il vaut mieux que la transformation intérieure soit progressive. C’est la meilleure façon de garder un bon équilibre psychologique. Une transformation radicale et immédiate peut être problématique pour notre santé mentale et physique, et en plus être très mal perçue par notre entourage. Tandis que si elle se fait en douceur, le changement de notre personnalité est mieux accepté par tous.

Aucune pause n’est donc nécessaire dans le cheminement de votre vie spirituelle. Vous avez simplement besoin d’être patiente et de continuer votre progression de façon naturelle et positive, le reste suivra.

Essayez de pratiquer la pensée positive, la relaxation mentale et physique. Pratiquez la méditation si vous en ressentez le besoin. Ne vous forcez jamais. Regardez le monde, les gens, les animaux, la nature avec amour et avec un regard bienveillant. Cet état d’esprit vous permettra de progresser rapidement.
Les expériences mystiques sont souvent extraordinaires mais aussi éphémères. Tandis qu’une conscience qui évolue lentement est certes moins « spectaculaire » mais elle nous transforme et nous améliore en revanche de façon durable. Et en définitive, c'est bien cela qui est le plus important.

Amicalement,
F*

   
   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

   
       
    Arlette T - 482 - FRANCE
   
    Je vous écris pour deux choses. D'une part, mon mari que j'ai "retrouvé" depuis 5 ans, a la faculté de voir les auras. (Je dis "retrouvé", car nous avons l'un et l'autre, l'impression de nous connaître depuis toujours...). Il y a trois ans, il m'a dit que mon aura, qui était auparavant orangée, était devenue grise. Ca a duré plusieurs mois, et au mois de mai dernier, nous sommes allés en Egypte. En visitant le temple d'Edfou, dédié à HORUS, je me suis sentie mal. J'ai mis ça sur le compte de la chaleur, et il est allé chercher notre guide. Lorsqu'il est revenu, je l'ai vu tout surpris, et il m'a dit en revenant de la visite, que j'avais retrouvé mon aura orange. Pourriez-vous m'expliquer cela? Je suis mariée seulement depuis un an avec lui. Il a cette faculté fantastique, mais ça lui fait peur. Il m'a dit que ce don lui était arrivé après une opération de péritonite où il a failli mourir : je sais que, quelquefois, après une NDE, on se retrouve avec des dons paranormaux, et je pense que c'est ce qui s'est passé avec lui. Je voudrais que quelqu'un puisse lui expliquer tout ce qu'il pourrait faire de bien autour de lui s'il voulait s'y intéresser. Mais je ne sais pas où trouver cette personne. Pourriez-vous répondre à mon message de façon à ce que jepuisse lui faire lire votre réponse ?
Je vous remercie à l'avance de ce que vous pourrez faire pour nous. Bien à vous.
 
   
   
Bonjour Arlette,

Une aura grise signifie d'habitude que le corps physique n'est pas en bonne santé. Et cet état sera plus ou moins grave selon la densité du gris de l'aura. Ainsi lorsqu'une aura commence à devenir noire, cela annonce très souvent une issue fatale prochaine. C'est la raison pour laquelle un voyant qui voit les auras peut facilement anticiper le décès d'une personne, quelques jours ou même quelques semaines à l'avance.

En ce qui vous concerne, vous avez certainement été guérie de façon "paranormale" lors de votre voyage en Egypte. Sinon votre aura n'aurait pu se transformer de façon positive aussi vite. Je pense donc que vous avez bénéficié de l'aide d'un être spirituel supérieur qui vous a régénéré à un instant précis de votre séjour dans ce pays. Ceci était probablement prévu et vous pouvez considérer cela comme un cadeau du Ciel qui vous a été octroyé.

De telles guérisons ou de tels revirements concernant un état de santé déficient arrivent parfois, que l'on soit une personne religieuse, croyante ou non.

Dans votre cas, il pouvait s'agir soit d'une aide en rapport avec l'Egypte, soit n'ayant aucun rapport particulier avec ce pays. J'ignore quels liens vous auriez pu avoir avec l'Egypte, mais il se pourrait par exemple que vous ayez vécu dans ces régions lors d'une vie précédente. Si c'est le cas, le "nettoyage " de votre aura pourrait par exemple avoir été en relation avec un personnage particulier ayant appartenu à l'Ancienne Egypte. Mais il se pourrait aussi que cette intervention n'ait aucun rapport précis avec ce pays, quoi que cette seconde possibilité me semble moins probable.

Quoi qu'il en soit, dans l'un ou l'autre cas, il y a eu selon moi une intervention volontaire évidente sur votre corps astral pour que la régénération de celui-ci entraîne automatiquement une amélioration très nette de votre état de santé par répercussion sur le corps physique. Peut-être n'avez-vous pas ressenti immédiatement les bienfaits de ce changement, mais j'imagine qu'après quelques jours ou quelques semaines vous avez pu constater par vous-même que vous étiez dégagée et libérée de quelque chose.

En ce qui concerne votre mari, Il n'y a pas de raison d'avoir peur d'un don de médiumnité, sauf si celui-ci est totalement orienté vers des perceptions très négatives (bas astral par exemple). Lorsque c'est ainsi il est compréhensible que ce don soit mal perçu. Mais cela ne semble pas être le cas de votre mari puisqu'il peut notamment voir les auras et pourrait même éventuellement se servir de cet avantage pour apporter une aide à l'une ou l'autre personne de son choix qui y croit et qui aurait envie d'être aidée de cette façon.

Lire une aura n'est pas donné à tout le monde. Il faut pouvoir décoder le message des couleurs, des transparences, des opacités à certains endroits etc. Votre mari pourrait certainement arriver à approfondir ce don et à le rendre utile, mais bien sûr personne ne l'y oblige. La première chose serait qu'il ait envie de cela de par lui-même.

Il est possible aussi que votre mari possède d'autres dons. C'est souvent le cas chez les médiums. Il peut s'agir parfois d'un don de magnétisme. Et lorsqu'on a ces deux dons conjointement : voyance des auras et pouvoir magnétique, on peut naturellement les utiliser pour apporter une aide bénéfique par magnétisme curatif.

Un don médiumnique peut être inné. Il peut aussi se manifester à un moment de la vie suite à un changement profond du mental ou du métabolisme comme ce fut le cas pour votre mari.

Certains médiums refusent d'exploiter leurs dons et préfèrent les occulter au maximum, aussi bien vis-à-vis d'eux-mêmes que vis-à-vis de leur entourage. Si votre mari pense qu'il serait intéressant de développer ce don, il peut bien sûr le faire et se documenter sur le sujet. Je conseille souvent la lecture du livre de Barbara Ann Brennan : "Le pouvoir bénéfique des mains" (ed. Tchou). C'est un livre un peu difficile mais qui aborde le sujet du magnétisme curatif et de la vision des auras de façon détaillée.

En résumé, c'est avant tout à votre mari de décider ce qu'il veut faire de son don. Ne rien faire de spécial et l'accepter tel quel, ou essayer de le développer et d'en faire profiter peut-être l'une ou l'autre personne, s'il s'avère qu'il a les capacités de le faire.

Puisqu'il voit les auras, demandez-lui d'essayer de vous magnétiser à l'occasion, s'il ne l'a encore jamais fait. Il verra assez vite si l'énergie de ses mains se transforme lors d'un magnétisme. Et si c'est le cas, au moins pourrait-il essayer de vous aider pour soulager des migraines ou des maux bénins, voire peut-être vous aider pour d'autres problèmes de santé plus sérieux sans toutefois ne jamais négliger une aide médicale classique lorsqu'elle s'impose.

Amicalement,
F*

   
   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

   
       
    Aliane J - 481 - FRANCE
   
    Durant mon adolescence j'ai trouvé dans un tiroir un pendule lourd se vissant et creux à l'intérieur. J'ai appris par la suite qu'il avait appartenu à mon arrière arrière grand-père qui était guérisseur et mon arrière grand-père sourcier. Je me sers depuis ce jour de ce pendule et j'ai lu quelques ouvrages sur le sujet. J'ai ainsi appris beaucoup de choses, et j'ai fait aussi des erreurs car je ne fais cela qu'occasionnellement !

Ma première question :il m'arrive souvent d'avoir une sensation de brûlure dans les mains surtout lorsque je m'énerve! Ma mère apprécie que je pose mes mains sur son dos lorsqu'elle est souffrante. Selon elle mes mains chauffent sa peau alors que mes mains ne la touchent pas. Lorsque je fais le pendule mes mains et mes bras sont froids et engourdis. Est-ce un don ? Si oui, comment s'appelle-t-il et comment le développer?

Ma deuxième question est la suivante : je fais depuis longtemps des rêves prémonitoires, parfois très explicites et clairement définis, pour des choses de la vie courante. Par contre, certains viennent comme des "impressions", une sorte de "truc" frissons qui me donne l'impression d'un danger ou que quelque chose va arriver.

Ces cas-là sont des décès, ou accidents etc. et ne sont pas définis, pas d'images pas de visages, rien. Et toujours pour des choses graves. Je viens de perdre une amie très chère, il y deux semaines, dans un accident de voiture. Il y a un mois, j'ai fait un rêve "de grande tempête" (fumée de cheminée blanche sur ciel très menaçant) et toute la semaine j'ai eu peur. J'ai fait part à mes proches de mon rêve, que je ressentais comme un "mauvais truc". Le lendemain du jour ou j'ai apprit son décès, j'ai une nouvelle fois ressenti ce frisson. Depuis son décès j'ai l'impression de la sentir, mais je la sens en colère ,et je ne comprends pas pourquoi, lorsque je pense à elle je me blesse légèrement, ou je me fais mal bêtement. Soit je deviens folle, soit elle cherche à dire quelque chose que je ne peux pas comprendre. Peut-être est-ce aussi le choc émotionnel ? Mais cette impression est très gênante. Comment doit-on faire pour développer tout ça ? J'aimerais beaucoup apprendre et en faire bon usage. J'ai peur de faire appel à quelqu'un pour qu'il m'apprenne car les charlatans sont nombreux et je suis assez méfiante.

Si vous avez des conseils, ou des lectures à me proposer, je vous en remercie par avance.
 

   
   
Bonjour Aliane,

Vous faites partie d'une famille qui a pratiqué la sourcellerie et la radiesthésie, et si vos aïeux obtenaient de bons résultats avec leur pendule ou leur baguette c'est qu'ils possédaient une sensibilité radiesthésique, peut-être étaient-ils même médiums jusqu'à un certain point. Vous avez donc pu hériter de leurs dons, car ceux-ci se transmettent assez souvent par l'hérédité. Cela expliquerait votre sensibilité actuelle au pendule et votre nature à tendance médiumnique.

Il est normal de faire des erreurs au pendule. Même les meilleurs radiesthésistes se trompent parfois ou ne parviennent pas à obtenir la réponse désirée. Essayez de savoir si votre pendule réagit mieux aux "oui" et aux "non" qu'aux directions. Cela vous aidera déjà à choisir quelle technique utiliser de préférence. Certains radiesthésistes obtiennent de meilleures réponses en demandant des réponses par oui ou non, et d'autres en proposant un choix entre plusieurs solutions. Dans cette façon de procéder, il suffit de laisser votre pendule choisir la meilleure solution devant un échantillon d'objets ou de propositions écrites de votre main. Vous pouvez ensuite évaluer le pourcentage de satisfaction des réponses ou solutions retenues sur une règle ou un cadran gradué.

Les personnes qui ont un don de magnétisme pour soigner ou atténuer les douleurs ressentent très souvent des brûlures aux mains lors d'une imposition. Les mains peuvent rougir de façon visible en ces occasions et d'autres phénomènes peuvent être ressentis, comme des picotements.

Le fait de ressentir vos bras et vos mains engourdis lorsque vous pendulez indique certainement qu'une énergie pénètre dans vos mains à ce moment-là. Et je pense que si vous faisiez de l'écriture automatique, vous obtiendriez probablement certains résultats tout en ressentant le même genre de sensations froides.

Il se pourrait que cela signifie que vous avez tendance à vous mettre plutôt en contact automatique avec des zones astrales inférieures, ce qui est le cas de nombreux médiums. Lorsqu'on entre en contact avec ces fréquences basses cela peut provoquer ce type de sensations désagréables. Vous possédez donc selon moi un don radiesthésique en rapport avec votre nature médiumnique à tendance peut-être légèrement négative. Raison pour laquelle vous ressentez ces effets de froid lorsque vous pendulez. Je vous conseillerais de demander une protection spirituelle avant d'utiliser votre pendule. Vous pouvez aussi utiliser les talismans disponibles sur notre site pour vous protéger en suivant les indications.

De toute évidence vous possédez un don médiumnique qui peut s'exprimer de différentes façons : par les rêves prémonitoires, par le pendule, par le magnétisme curatif peut-être et par des ressentis divers (frissons, malaises etc.)

Encore une fois, la plupart des médiums ressentent davantage les événements négatifs (accidents, décès, catastrophes) plutôt que des éléments positifs. Cela s'explique aisément par le fait que les événements négatifs sont vibratoirement plus forts et excitent davantage la sensibilité médiumnique.

Il est fort probable que vous ayez anticipé le décès de votre amie par votre rêve de tempête et les sensations de peur ressenties avant l'événement. Mais les sensations de colère ne proviennent peut-être pas d'elle, sauf si c'était une personne colérique de nature ou qu'elle pourrait être encore en colère par rapport à son décès qui l'a empêché de poursuivre ses expériences terrestres. Si ce n'est pas le cas, il peut très bien s'agir d'interférences astrales qui n'ont aucun rapport avec elle. Le mieux serait de lui envoyer de temps en temps des pensées positives d'amitié en fixant bien son visage dans votre mental pour que vos pensées soient correctement dirigées vers elle.

Pour l'instant essayez de vous dégager le plus possible des influences astrales néfastes. Utilisez le triangle divin de l'abbé Julio. Gardez-le près de vous lorsque vous pendulez ou portez-le sur vous sous vos vêtements. Cela vous aidera. Vous pouvez également faire appel à un guide protecteur lorsque vous sentez des sensations très gênantes. Vous pouvez bien sûr faire appel à un autre être spirituel de votre choix.

En tout cas, c'est à vous qu'il appartient surtout de faire le nécessaire pour améliorer votre réceptivité. Peu de médiums pourraient vous aider et vous risquez de perdre votre temps en cherchant une aide de ce côté-là. Essayez plutôt d'élever progressivement vos pensées et demandez qu'on vous aide à orienter vos perceptions vers des choses plus positives.

En ce qui concerne le magnétisme, il existe un très bon livre de Barbara Ann Brennan qui s'appelle : le pouvoir bénéfique des mains (Ed. tchou). C'est un livre plutôt difficile à lire mais qui donne d'excellents conseils pour se mettre en relation avec l'invisible et utiliser le magnétisme curatif. Ce livre contient aussi de nombreux dessins et schémas explicites.

Amicalement,
F*

   
   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

   
       
    Camille M - 480 - FRANCE
   
    J'ai un rêve à partager avec vous et vos lecteurs. C'était un rêve lucide.
Voilà le rêve en question : je me voyais marcher sur un trottoir, assez sombre. Bizarrement, il n'y avait personne sur ce trottoir, je ne me sentais pas malheureuse mais plutôt vide. Soudain, une voiture s'est arrêtée sur le trottoir d'en face. Cette voiture ressemblait un peu à une longue limousine noir, très sobre. La porte s'est ouverte et un halo de lumière est sorti par la portière ainsi qu'un "vieil homme" entouré d'une belle lumière très douce.

Cet homme était bizarrement vêtu,un peu comme un ermite. J'ai nettement ressenti le besoin de le suivre. Je marchais donc derrière lui et plus j'avançais et plus mon corps se remplissait de lumière. Cela a commencé au ras du sol puis ensuite les pieds puis tout le corps est devenu lumineux. Le reste du rêve devient haché et flou, je ne m'en souviens que par petits fragments mais il me semble avoir discuté avec divers petits groupes de personnes, je passais de groupe en groupe en dialoguant avec chacun d'entre eux. Ils avaient l'air de bien me connaître et moi aussi d'ailleurs. Par contre je ne me rappelle absolument pas le contenu de ces conversations. Ensuite, je me suis retrouvée seule avec une voix. Cette voix n'avait pas de corps physique, c'était juste une conversation télépathique avec elle. Cette voix pouvait ressembler à une sorte de force énergétique. Celle-ci m'a montré certains événements de ma vie. De là où j'étais elle me semblait monstrueuse, j'étais très mal de voir cela. J'ai pleuré et supplié pour ne pas reprendre cette vie-ci. J'étais déterminée à rester en ce lieu. La voix ne m'a posé qu'une seule question : "pourquoi vis-tu dans une telle solitude ? ".

Ensuite, je suis tombée à l'infini... Jusqu'à ce que je rentre dans un univers fait de blanc, soudain, j'ai vu une main lumineuse se tendre vers moi. Je l'ai immédiatement saisie, cette image m'a marqué par sa beauté. En effet, je voyais nos deux mains enlacées, nos doigts noués, dans un halo de lumière. J'ai ressenti un amour absolu, renversant, mon coeur explosait d'amour. Ensuite je me suis réveillée. Je tiens à préciser que dans la vie de tous les jours, je connais parfaitement la personne à qui appartient la "main tendu". Le plus curieux, c'est que nous ne nous entendons pas du tout, nos rapports ont toujours étaient
difficiles et conflictuels. Qu'en pensez-vous ?
 

   
   
Bonjour Camille,

Voici quelques commentaires par rapport à votre rêve mais c'est surtout à vous qu'il appartient d'en rechercher la signification car c'est votre vécu et il implique des éléments dont je n'ai pas connaissance.

De toute façon ce genre de rêve ne peut se contenter d'une seule explication. Ce serait trop simple. Trop d'éléments sont en jeu ici. Je ne pense pas en revanche qu'il s'agisse d'un rêve lucide à proprement parlé. Le rêve lucide est un rêve au départ "normal" mais dont on prend le contrôle à un certain moment et pour un certain  temps. Ici vous avez plutôt suivi les événements qui se présentaient à vous et non l'inverse.

Il pourrait s'agir d'un simple rêve ou de plusieurs rêves mélangés à une ou plusieurs expériences de sortie astrale.
Votre conscience ne fonctionnant qu'au ralenti à ce moment-là n'a pu s'extraire totalement du contexte onirique mêlé à cette expérience et livrée à elle-même elle l'a mélangée aux autres perceptions.

Il est tout à fait possible que vous ayez fait une sortie astrale semi consciente qui vous a transporté au gré d'influences diverses dans différentes sphères astrales, de là les impressions variées, les rencontres avec différentes personnes, certaines connues, d'autres pas.
Il nous est donné parfois d'avoir une vue rétrospective sur notre vie, le plus souvent cela arrive au cours de NDE (expériences de conscience proches de la mort) mais cela peut très bien arriver en dehors de ce cas typique.

En résumé, vous avez vécu selon moi une sortie hors du corps non dirigée qui vous a emportée à différents niveaux de conscience astrale partielle. Mais en même temps vous étiez probablement plongée dans un simple rêve sans signification très particulière. Les deux aspects se sont mélangés et sont entrés dans votre mémoire en tant qu'un tout.

Amicalement,
F*

   
   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

   
       
    Camille D - 479 - FRANCE
   
   

Dans votre courrier vous dites que vous êtes en relation avec des guides de lumière. Vous voulez dire que vous êtes en relation "télépathique" avec eux je suppose ?
Vous ne pouvez pas les avoir vus physiquement parlant. J'ai toujours pensé, que les seuls guides que nous possédions étaient "nous-mêmes". Ces inspirations, ces intuitions, dont vous me parlez, sont peut-être, tout simplement, des monologues avec vous-même? Quant aux contenus de vos messages, peut-être vous viennent-ils de vos vies passées, d'un vécu lointain, ce qui expliquerait vos connaissances actuelles. Comment pouvez-vous en être certaine? Lorsque l'on songe à ces nombreuses âmes en souffrances sur cette terre, pourquoi auriez-vous ce "privilège" ? Peut-être avez-vous développé une certaine "sensibilité" et même assurément "étudier" énormément mais les autres alors ? Ceux qui n'ont pas votre chance ! Que deviennent-ils ? Vous allez me dire que tout est une question de "karma" qui est différent selon les individus et l'évolution personnelle de chacun. Moi, je dis que face à tant de souffrance, tout le monde est au même niveau. Ne sommes-nous pas tous égaux devant Dieu ? Où serait la compassion dans tout cela ? Je pense que la seule entre aide que nous puissions avoir, c'est l'entente entre tous les hommes. Pour ce qui est des guides, eux, ils sont probablement en train de nous regarder. Ils ne peuvent malheureusement pas intervenir, ils doivent attendre avec patience, que la compréhension se fasse en nous. Sinon, il n'y aurait aucun mérite à "grandir". Ce qui expliquerait que certaines personnes, d'une foi irréprochable, et souvent en "attente" d'un signe, ne reçoivent rien.
 

   
   
Bonjour Camille,

Nous sommes en effet en relation réelle avec des guides de lumière. Les relations avec nos guides sont le plus souvent d'ordre télépathique, mais pas toujours. Les contacts peuvent aussi avoir lieu par d'autres moyens, par le channeling par exemple. Un médium de bon niveau, s'il est clairvoyant, peut très bien voir un guide à ses côtés en semi transparence pendant qu'il dicte un message. Mais ce n'est pas systématique. Il arrive par exemple à un guide de rester derrière le médium pendant la communication. A ce moment-là, le médium ne le verra pas. S'il y a trop de clarté dans la pièce, il ne le verra probablement pas non plus, ou alors très mal. Un guide peut aussi faire en sorte de rester invisible ou en revanche se montrer sous tel ou tel aspect de son choix. Certains guides appartiennent à des plans de conscience situés en dehors des mondes concrets. On ne voit d'eux dans ce cas qu'une large aura ovoïde très lumineuse où nul visage n'apparaît.

Les guides peuvent s'insinuer dans nos pensées, dans les blancs de nos pensées, comme ils disent, et ceci sans qu'on le remarque. Un guide peut donc nous influencer, nous conseiller, nous instruire par l'intermédiaire des rêves ou du subconscient. Il est alors difficile, voire impossible, de nous rendre compte que nos inspirations ne viennent pas de nous ou en tout cas pas entièrement de nous. En ce qui concerne la médium dont il est question dans votre courrier, il ne s'agit en aucun cas de dialogues ou de monologues avec elle-même, qui seraient issus de son esprit, de son propre mental ou de son subconscient. Il s'agit bien d'une relation avec une intelligence indépendante de sa conscience, d'un échange établi entre deux individualités distinctes.

Certaines personnes peuvent faire des régressions intéressantes et pourquoi pas retrouver des fragments d'anciennes vies qu'elles parviendront ou non à décoder intelligemment. Mais un guide n'est pas indispensable pour arriver à faire une telle régression consciente vers un lointain passé. Bien que cela soit peu courant, une personne peut très bien obtenir des renseignements akashiques par elle-même.

Il faut bien distinguer les messages qui sont captés médiumniquement et les réponses qui sont données aux lecteurs de ce site non par médiumnité mais par un canal intuitif influencé ou non par des guides de lumière. Les connaissances personnelles de la personne qui répond au courrier entre également pour une grande part dans les réponses fournies.

La médiumnité est parfois un privilège, mais pas toujours. Certains médiums ne considèrent pas du tout leur don comme une chance ou un privilège, bien au contraire. Certains le subissent comme un handicap dont ils aimeraient se débarrasser au plus vite, mais il n'est pas simple de fermer un canal médiumnique en le désirant simplement. La plupart du temps c'est même impossible. A ce titre, certaines personnes sensitives ne peuvent s'empêcher d'avoir des flashs visuels ou capter des messages auditifs car cela arrive très souvent de façon spontanée.

Certains médiums voient, ressentent et entretiennent des communications avec leurs guides depuis leur prime enfance. Ces personnes-là ont souvent dû apprendre à comprendre leurs visions par elles-mêmes, car un enfant n'a au départ aucune connaissance de ces phénomènes et souvent personne à qui se confier ni personne dans son entourage qui pourrait lui expliquer de quoi il s'agit. Encore une fois beaucoup de personnes dans le monde ont un don de médiumnité plus ou moins développé. D'autres ont une simple sensibilité ou sensitivité qui leur permet par exemple de faire des rêves prémonitoires, de ressentir des choses, de vivre parfois des événements irrationnels.

Le karma a toujours une influence sur notre destinée, et une personne qui a des dons - que ce soit en mathématique, en musique ou autre chose - les a souvent développés déjà dans une ou plusieurs vies antérieures.

Nous sommes en quelque sorte tous égaux devant Dieu, mais force est de reconnaître que cette égalité a ses limites sur terre. Ici bas, Il y a d'un côté des génies, de grands artistes, des gens très intelligents ou très sensitifs, et de l'autre côté une majorité de gens sans dons particuliers.  

La compassion appartient à tous ceux qui veulent bien la développer et l'éprouver dans leur coeur. L'entraide entre tous est certainement très importante. Cela peut être chez certains le début de la compassion envers le monde et les autres.

Les guides nous observent souvent, c'est exact, mais pas 24 heures sur 24 car ils se doivent de respecter notre intimité. Ils sont néanmoins reliés à nous par une espèce de fil invisible qui les maintient au courant de nos états d'âme, de notre état de santé, des événements de la vie qui nous touche, des problèmes divers que nous pouvons rencontrer.
Ils interviennent souvent pour nous soulager d'une épreuve ou d'un fardeau mais la plupart du temps on ne s'en rend pas compte de leur influence. Ils ne peuvent non plus tout résoudre. Ils sont d'ailleurs les premiers à l'admettre. Parfois aussi ils n'ont pas le droit d'interférer dans une situation particulière.

Les guides prennent souvent un certaine distance vis-à-vis de nous pour nous laisser mûrir dans l'épreuve et les diverses expériences de la vie car c'est ce qui nous fait le mieux grandir. Certaines personnes reçoivent beaucoup, d'autres peu, d'autres encore rien ou quasi rien. Cela dépend de tout un ensemble de facteurs qu'il serait trop long d'énumérer. Il arrive souvent aussi que certaines personnes s'imaginent que le ciel les a oubliées, qu'elles n'ont rien reçu, alors qu'il n'en est rien et que sans l'aide de la "providence " du "ciel" ou de l'un ou plusieurs protecteurs, leur vie aurait pu être bien pire encore.

Amicalement,
F*

   
   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

   
       
    Anne S - 478 - FRANCE
   
    Depuis quelques années, à chaque fois que je regarde une horloge (quelle que soit le type d'horloge, ordinateur, réveil, four...) l'heure s'affiche sous la forme suivante: 10h10, 11h11, 12h12 etc. jusqu'à 23h23. Est-ce que cela a une signification particulière ? Je précise aussi qu'il m'arrive parfois d'avoir des flashs et de prédire des événements.
 
   
   
Bonjour Anne,

Puisque vous avez parfois des flashs et que vous pouvez prédire certains événements vous possédez donc des dons médiumniques. Il est tout à fait possible que vos facultés jouent un rôle de premier plan dans ce fait que les heures que vous observez ont toujours ou en tout cas souvent une correspondance entre les heures et les minutes.

Si cela vous arrive très souvent, il ne peut s'agir d'un simple hasard. Votre médiumnité intervient donc soit de façon automatique par le mystère d'un mécanisme difficilement explicable, soit votre attention est sans que vous le sachiez dirigée volontairement par une force ou une intelligence extérieure. Il pourrait dans ce cas s'agir de l'intervention d'un simple esprit astral ou d'un guide de lumière par exemple qui se sert de ce moyen pour attirer votre attention sur ce phénomène ou pour vous entraîner à réagir à certaines perceptions qui pourraient vous permettre plus tard de capter des éléments, des réponses médiumniques de façon volontaire.

J'ignore quel type de flashs vous avez mais il doit probablement s'agir de visions concernant certaines personnes ou d'événements dont vous pouvez peut-être vérifier par la suite la justesse de vos prédictions ou de vos prémonitions.
Vous ne pouvez peut-être pas orienter volontairement vos flashs de façon à ce qu'ils vous offrent des réponses précises à vos questions, mais si c'est le cas et que votre médiumnité n'est pas ce qu'on appelle une médiumnité volontaire, il se pourrait qu'on affine votre canal médiumnique pour que vous puissiez l'utilisez de façon plus large et plus volontaire dans le futur. C'est ce qui me paraîtrait le plus plausible si c'et bien une intervention extérieure qui dirige votre regard toujours vers les mêmes heures.

Il est fort probable que votre sensibilité évoluera encore. C'est le cas de beaucoup médiums qui passent d'un cap médiumnique à un autre. Le proche avenir, les mois ou les années qui suivent devraient vous le confirmer.

Je ne pense donc pas que le phénomène dont vous parlez résulte d'un simple hasard, surtout s'il dure comme vous le dites depuis des années.

Amicalement,
F*

   
   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

   
       
    Marie F - 477 - FRANCE
   
    Je voudrais vous faire part d'une de mes réflexions. J'ai pu voir que vous parliez beaucoup et ouvertement d'expériences de décorporation. Or j'ai toujours entendu dire que ce n'était pas à pratiquer à la légère car notre corps pendant que l'esprit s'envole reste vide et un esprit (perdu) peut s'y mettre à notre place... Je ne sais pas ce que vous en pensez mais il me semble que cette pratique doit être quand même un minimum réfléchie et pas pratiquée comme une expérience amusante ou étonnante.  Je ne cherche pas à vous mettre en défaut, mais je souhaite être éclairée sur ce sujet et surtout peut-être mettre en garde les moins expérimentés des "risques" de cette pratique. Merci à vous.
 
   
   
Bonjour Marie,

Des personnes nous posent effectivement des questions à ce propos de temps en temps et nous essayons d'y répondre de notre mieux. En ce qui nous concerne, nous ne parlons d'habitude pas spécialement de nos expériences en la matière qui sont d'un tout autre ordre, mais nous tentons de répondre selon un schéma de synthèse d'expériences menées par les spécialistes de ces techniques de sortie hors du corps. L'ensemble et la diversité de leurs expériences permettent d'en retirer une espèce de consensus plus ou moins fiable, du moins en l'état actuel de nos connaissances à ce sujet.

Personne ne dit qu'il faut pratiquer une tentative de décorporation consciente à la légère. Le mieux est au contraire de s'y préparer en toute connaissance de cause et de s'être bien documenté au préalable sur la question.

Par rapport à d'éventuels dangers, je ne connais aucune personne équilibrée, en possession de toutes ses facultés physiques et psychiques qui aient jamais eu le moindre problème grave - de possession par exemple - lors d'un essai ou d'une réussite de sortie hors du corps. Les personnes qui ont fait une NDE par exemple en ressortent souvent grandies, plus enthousiastes, plus compassionnelles, plus responsables envers les autres et la vie en général. En cas de régression dans le passé, le nôtre ou non, le problème est différent car il faut parfois assumer psychologiquement les images, les scènes, les émotions vécues. Heureusement, ce type de décorporation accompagnée d'une projection intelligente dans la mémoire du temps est peu courant.

Il est plutôt rare qu'un esprit astral égaré s'immisce dans le corps d'une personne en état de décorporation et surtout qu'il y reste. Même un mourant en état de grande faiblesse psychique n'est d'habitude pas confronté à ce genre de problème. Une personne très faible nerveusement, physiquement ou psychiquement devrait bien sûr s'abstenir de tenter ou de pratiquer des décorporations conscientes. Les spécialistes qui traitent du sujet insistent sur ce point.

Une protection naturelle existe normalement en chacun de nous pour éviter qu'un esprit ne pénètre dans notre corps physique et nous "possède" en quelque sorte. Bien sûr si on fait de la "magie noire" et qu'on invite des esprits du bas astral à s'immiscer en nous, qu'on fait des incantations et des rituels dans ce sens, il est possible que ces esprits réussissent à y arriver. Mais d'habitude, il n'est pas plus dangereux de faire une décorporation consciente que de s'endormir de façon naturelle la nuit, or là aussi nous sortons provisoirement de notre corps, même si c'est de façon inconsciente.

Chaque entité humaine est protégée jusqu'à un certain point pour ne pas subir l'assaut d'une entité nuisible.
En ce qui concerne les entités spirituelles, il faut savoir que lorsqu'un channel expérimenté fait appel à un guide de lumière par exemple afin qu'il s'exprime à travers lui, une ouverture est créée pour permettre le passage à cette entité spirituelle de s'exprimer. Cela ne comporte aucun risque pour le médium si l'incorporation est pratiquée avec délicatesse. Dès que le guide est entré "dans la peau du médium" la porte médiumnique par laquelle il est entré se referme et restera fermée tout le temps de l'incorporation. Et lorsque l'entité partira, elle le fera de façon adéquate en prenant bien soin de refermer la porte du canal du médium après son départ.

Donc, pour résumer, l'immense majorité des sorties hors du corps - conscientes ou non - se fait sans problème. Il est néanmoins conseiller de la pratiquer dans un état d'esprit paisible, de respecter les quelques conseils d'usage et éventuellement de demander une protection spirituelle avant de s'engager dans ce genre d'exercice.

Amicalement,
F*

   
   

Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

   
       
    Karine U - 476 - BELGIQUE
   
    Mon ami s'est suicidé il y a 3 semaines. Un ou deux jours après son enterrement, j'ai fait un rêve étrange qui me laisse l'impression que c'était très différent d'un rêve. Je dormais et dans mon rêve mon ami m'a téléphoné. Mais j'étais consciente que cela n'était pas possible car je savais qu'il était mort. J'ai aussi la certitude d'avoir entendu sa voix! Et qu'elle était réelle... très différente de celles entendues dans mes rêves habituels où c'est plutôt des voix qui viennent de ma propre pensée. Il m'a dit qu'il n'avait pas beaucoup de temps car il partait pour un certain lieu et qu'il avait tellement de choses à voir. A mon réveil cela m'a paru tellement réel. Il avait l'air serein et content. Je découvre votre site et je lis que les suicidés ont du mal à trouver la paix? J'espère qu'il est heureux là où il est!
 
   
 
Bonjour Karine,

Votre ami a peut-être essayé de vous assurer de sa survie et de vous faire un petit signe par l'intermédiaire de votre rêve. C'est tout à fait possible. Souvent c'est le seul moyen qui nous permet d'avoir un contact avec une personne partie pour l'autre monde. Les suicidés ont en effet parfois du mal à trouver le chemin de la lumière. Il y a plusieurs à cela:

1 - S'ils sont encore jeunes et que leur corps était en bonne santé, le détachement d'avec le corps physique est plus long et plus difficile. Une personne âgée, un blessé gravement atteint, un malade à la santé fortement détériorée se détachera plus facilement de son corps physique car celui-ci a déjà épuisé une bonne part de l'énergie vitale reliée au corps.

2 - Le suicidé peut avoir décidé son geste sur un coup de tête. Dans ce cas, il n'a pas eu le temps de se préparer mentalement à son départ et la transition est trop brusque.

3 - Le suicide est contraire à la destinée normalement prévue pour une âme ou une personne. Mettre un terme à son existence de façon volontaire (sauf dans certains cas compréhensibles) contrarie les lois qui régissent notre destinée.

4 - Le suicidé peut amèrement regretter son geste après coup. Prisonnier de ses remords, il ne parvient pas à se dégager de son mental et ne peut atteindre la sérénité suffisante qui lui permettrait d'atteindre une après-vie sereine.

C'est la raison pour laquelle dans beaucoup de religions, on prie pour les morts, afin qu'ils puissent trouver le chemin de la lumière et se dégager assez vite des ondes terrestres.

Le mieux, si vous voulez l'aider, est de penser à lui de façon positive, ne pas juger son acte, ne pas l'accabler. Il a déjà à le faire lui-même maintenant et c'est bien suffisant. Envoyez-lui des pensées positives, amicales, demandez aussi mentalement qu'on vienne l'aider, qu'on le guide, qu'on le conseille. Ne pensez pas à lui tout le temps, ce n'est pas nécessaire. Pensez simplement à lui de temps en temps comme s'il était parti au bout du monde mais qu'il est toujours vivant, car en effet il est toujours vivant, même si c'est dans cet autre monde très différent du nôtre. Votre pensée amicale envers lui l'aidera. Il la captera d'une façon ou d'une autre et cela l'aidera à surmonter l'épreuve qu'il doit vivre actuellement.

Amicalement,
F*

 


Vous désirez nous écrire ? Cliquez ici

 

   

 

   
       
   

courrier lecteurs - ésotérisme spiritualité voyance

   
   

 

   
         
   

FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil