FRANCE LECTURE ésotérisme spiritualité voyance
FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil

 

 

 

            Courrier 27
  
         

  courrier ésotérisme voyance spiritualité
 
   

                  

 

Pages

1
2 3 4 5
6 7 8 9 10
11 12 13 14
15 16 17 18
19 20 21 22
23 24 25 26
27 28 29 30
31 32 33 34
35 36 37 38
39 40 41 42
43 44
45 46
47 48 49 50
51 52 53 54
55 56 57 58
59

Page suivante

  Ludovine M - 336 - FRANCE
 

 

 

  Je reviens vers vous car je ne parviens pas bien à assimiler le thème de la réincarnation.

J'ai bien compris qu'en somme, nous nous réincarnons selon un processus destiné à nous faire évoluer que nous "programmons", que seules les âmes ayant achevé leurs cycles de réincarnation se trouvaient dans les dimensions astrales élevées (comme la dimension atmique ou le "Nirvana"). Selon les témoignages et les expériences que j'ai lues, des personnes et des "spécialistes" disent que les proches décédés nous attendent là-haut (certains disent dans la dimension atmique, d'autres dans la dimension mentale, ou auprès de Dieu ou des Anges).

Comment concevoir la réincarnation si nous allons retrouver nos proches décédés tels que nous les avons connus ? Nous nous réincarnons jusqu'à un certain stade, jusqu'à la fin du processus. J'ai bien conscience de nos 5 corps : physique, éthérique, astral, mental, causal, mais qui sommes-nous? Et comment, encore une fois, concevoir que nous retrouvions les proches décédés alors que nous avions pu être "Marie-Antoinette" avec ses proches dans cette vie-là, "Michel" avec les siens dans celle-ci et "Claudine" avec les siens dans la suivante !?

Enfin, une fois décédé où allons-nous exactement si nous souhaitons profondément comme moi ne plus revenir sur terre (l'idée de me réincarner me dérange) et évoluer là-haut au plus près (auprès) de Dieu et des Anges afin de devenir un être spirituel dévoué à son tour à guider autrui ? J'espère que vous me comprenez. Merci encore de tout coeur.
 

 
 
Bonjour Ludivine,

Des proches ( parents, amis ) nous attendent très souvent lors de notre passage dans l'au-delà, surtout si notre "mort" est attendue depuis quelques heures ou plusieurs jours. Cela ne signifie pas que tous nos proches nous attendent d'office et toujours.
Dans de nombreux cas, mort accidentelle, mort subite inattendue etc. on peut supposer que les proches n'auront guère eu "le temps" de se préparer à nous recevoir. Dans d'autres cas - le Guide Lee Tsieng nous en a fait part récemment - un être peut être "happé" par la lumière ( c'est son expression ) et dépasser de fait les zones vibratoires où il aurait pu rencontrer des proches. Ce fut son cas et lui-même fût quelque peu surpris de ne pas être accueilli par les siens!

Tout est question de niveau vibratoire et de légèreté de l'âme. La dimension dans laquelle notre ego, notre âme, notre conscience individuelle se retrouvera après cette vie est fonction de la synthèse de notre avancée spirituelle. Il est donc compréhensible que les âmes se retrouvent projetées à des niveaux astro-mentaux fort divers.

Notre personnalité intrinsèque joue également un rôle déterminant quant à la place qui nous est réservée dans l'autre monde. Notre paradis éventuel, ce "devakhan" des théosophes, sera conforme à nos pensées, à nos aspirations, à notre culture, et plus spécialement en correspondance avec l'une ou l'autre vie dominante. Celle-ci sera souvent la dernière que nous avons vécue sur terre mais pas toujours. Une vie a pu être pour nous beaucoup plus significative et nous pouvons très bien nous sentir beaucoup plus en affinité avec des périodes historiques anciennes et une autre incarnation que la dernière.

Le monde astral ressemble à une grande encyclopédie vivante où certaines pages nous accueillerons plus volontiers que d'autres selon les facteurs précités. Une personne fortement attirée par exemple par la religion christique vivra son paradis à travers les reflets de ses croyances et de ses désirs. Elle sera donc en compagnie mentale de "son" Dieu, des anges ou des êtres spirituels appartenant à ses croyances. Ce qui est bien normal, il serait ridicule par exemple qu'un musulman se retrouve en compagnie de Krishna!

Seul un être ayant dépassé en sa conscience profonde l'aspect forme ( rupa ) pourra profiter d'un paradis en quelque sorte supérieur constitué uniquement d'un profond sentiment d'amour universel, de compassion et d'énergies lumineuses abstraites car telles sont les caractéristiques des niveaux spirituels qui concernent l'aboutissement ou le repos de la conscience humaine développée.

Nous retrouverons rarement nos proches comme nous les avons connus sur terre.
La matière astrale est malléable et peut facilement se modeler selon nos souhaits. Ainsi, il est relativement facile de rajeunir notre apparence astrale si tel est notre désir; ce que font d'ailleurs beaucoup d'êtres dans l'au-delà. Cela ne nous empêchera pas de reconnaître un parent ou un ami. Lorsque vous rencontrez une personne que vous connaissez très bien mais que vous aviez perdu de vue depuis 10 ou 20 ans, d'habitude vous la reconnaissez, malgré son vieillissement naturel. Il en est de même en astral en situation inverse. Sans compter qu'il y a aussi une reconnaissance d'âme...

"Marie-Antoinette" , "Michel" et "Claudine" portent une empreinte d'âme identique si ces différentes personnalités appartiennent au même individu. Très souvent ces personnalités auront été en relation avec les mêmes "personnes" ( âmes ) au cours de différentes incarnations car un karma nous lie à certains êtres en particulier pendant souvent plusieurs existences terrestres. Donc, Michel retrouvera les êtres - ou du moins certains d'entre-eux - qu'il a connus lorsqu'il était Claudine ou Marie-Antoinette (ou vice-versa), puisque ce sont les mêmes âmes. Seule l'apparence "physique" sera différente mais le corps mental notamment - et a fortiori les corps supérieurs - auront nettement moins "bougés" parce qu'ils font partie intégrante de notre être global ou causal qui est le réservoir de nos différentes personnalités. La reconnaissance encore une fois n'est pas que "physique". Même sur les plans arupa de non-forme les êtres se reconnaissent par la nature et le magnétisme particulier de leur corps de Lumière.

Nous pouvons aussi mieux retrouver la mémoire d'anciennes vies lorsque nous sommes dans l'au-delà. Notre passé nous étant plus accessible jusqu'à un certain point. Il n'est pas dit cependant que nous retrouvions tous nos aïeux, certains seront peut -être déjà réincarnés, d'autres se situeront à des niveaux vibratoires inaccessibles etc.

Les 5 corps que vous mentionnez sont les véhicules ( ou les différents organes ) de notre conscience dont les germes sont préservés dans le corps causal durant toute la durée de nos incarnations, mais nous ne sommes en vérité aucun de ces corps. Nous sommes une monade ou si vous préférez une étincelle divine (provisoire) qui se réincarne en empruntant des véhicules destinés à faire évoluer sa et La conscience jusqu'à ce que celle-ci retourne enrichie par son expérience dans la matière à l'unité  divine primordiale.
Les différentes incarnations ne sont donc qu'une étape du parcours. Après la Réalisation de l'Etre, d'autres étapes évolutives nous attendent où nous vivons alors en tant qu'âme ( fusionnée) et plus en tant qu'individu séparé qui se réincarne.

Il n'est pas de notre ressort de décider ou non de nous réincarner. Nous devrons simplement nous réincarner si notre progression ou notre karma l'exige. Mais nous pourrons en  comprendre la nécessité si nous le voulons bien et si celle-ci nous est expliquée et démontrée par un Ange, un Guide, un Maître du Karma...

Après cette vie nous irons simplement là où nos vibrations nous emporteront de façon quasi automatique, comme je l'ai expliqué précédemment. Ce sera dans l'astral d'un certain niveau, éventuellement dans un monde ou plan supérieur à l'astral.
Seul un être réalisé a le choix de ne plus s'incarner s'il ne le souhaite pas. Cela dépendra de la façon et du niveau auquel il décidera d'apporter sa contribution et son aide s'il veut continuer à participer à l'évolution humaine. Il pourra ainsi décider de rester à un niveau astral tout le temps qu'il le souhaite ( du moins durant la durée d'une période de manifestation cosmique ) ou redescendre jusqu'au plan physique s'il estime que son aide serait plus précieuse à ce niveau-là.

Amicalement,
F*

 
 


 

 
    Noelia S - 335 - ESPAGNE
 
    Je m'adresse souvent à mon ange Omaël en lui parlant par la pensée et pour lui demander de l'aide. Pensez-vous qu'il m'écoute et comment pourrais-je le remercier pour les prières que je lui ai adressées et qu'il a exaucées?
 
 
   
Bonjour Noelia,

Nos pensées sont des faisceaux d'énergie que nous pouvons envoyer à destination des anges ou d'un ange en particulier si nous le désirons.
Une pensée est comme une image qui contient en elle non seulement le message que nous voulons faire passer mais aussi notre état d'âme. Chacune de nos pensées porte en outre la signature unique de notre personnalité.
Si notre intention est claire, si notre appel est puissant et sincère et si notre concentration sur tel être spirituel est suffisante, le message sera toujours perçu par celui auquel il est destiné.

Notre ange, celui qui nous est destiné ou que nous avons choisi avec notre coeur, veillera sur nous et suivra jour après tous les périples de notre vie. Il s'efforcera d'alléger notre fardeau de vie, tentera au besoin de réorienter celle-ci dans une meilleure direction, essaiera de nous éviter certains malheurs, certains accidents.
Il doit également tenir compte de notre avancée spirituelle et veiller à la progression de notre âme pour laquelle certaines épreuves doivent être acceptées et ne peuvent être écartées de notre route.

Il est bien de Le remercier de temps en temps. Cela indique notre foi, notre respect, notre amour envers lui. Une simple pensée de remerciement suffit, mais on peut adresser notre remerciement dans une ambiance spirituelle en allumant par exemple une petite bougie ou en faisant brûler un peu d'encens. Cela soulignera notre acte de dévotion envers Lui.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Michel C - 334 - SUISSE
   
    Je me pose plein de questions sur le pourquoi des épreuves qui nous frappent et je vis actuellement une rupture très dure avec un ami. J'ai toujours été intéressé par l'au-delà, les anges... Je m'adresse souvent à mon ange gardien (Mitzraël), mais je me demande s'il m'entend et s'il comprend ma douleur. J'aimerais tellement avoir un signe de sa part, mais je ne vois rien. Je lui demande souvent de favoriser une nouvelle union entre mon ami et moi, peut-il le faire? J'aime tellement mon ami, je ne veux que son bien être et veiller sur lui et je ne supporte pas l'idée qu'il puisse me quitter.
 
   
   
Bonjour Michel,

C'est souvent lors d'épreuves difficiles que l'on a le plus de doutes quant à la présence effective d'un aide céleste à nos côtés.
La plupart d'entre nous doivent endurer à un moment ou l'autre de leur vie des moments de tristesse, d'amertume, d'abandon. La vie est ainsi faite.
Les rares personnes qui ont la chance d'entretenir des contacts et des échanges directs avec leur ange ou leur guide sont d'habitude mieux placées pour recevoir quelque encouragement, quelque réconfort, quelque explication de la part de celui-ci. Cela ne signifie pas pour autant que ces personnes, ces médiums, soient à l'abri d'une désillusion, d'accidents, de maladies, de problèmes professionnels, familiaux, de ruptures amicales ou sentimentales...

Certaines de nos épreuves nous paraissent insurmontables et il faut aller parfois puiser très loin dans notre courage pour pouvoir les endurer. Mais avec le temps, si l'on a eu la force de les surmonter, on se rendra souvent compte qu'elles nous ont fortifiés.

Votre guide, votre ange est là. Il vous entend, il vous comprend, mais il est probable qu'il ne puisse rien faire pour vous dans cette situation en particulier, peut-être aussi n'en a-t-il pas l'autorisation. Les relations avec le monde angélique sont complexes, et de toute façon il n'est permis à aucun ange d'aller ouvertement contre le libre-arbitre de quiconque. Ainsi si votre ami désire reprendre sa liberté, c'est son choix. Personne ne peut l'obliger à aller à l'encontre de sa décision. Il est donc compréhensible que vous ne sentiez pas vraiment l'aide de votre ange dans cette situation si malheureuse pour vous.

L'amour est toujours roi. C'est lui qui finalement doit avoir le dernier mot. Lorsqu'il n'y a plus ou trop peu d'amour en jeu, une relation sentimentale se trouve comme au bord d'un précipice et une chute, une rupture éventuelle, plane en permanence sur cette union. Certains résisteront à cette envie de casser net leur relation et n'iront pas au bout de leur désir de rupture: par manque de courage, pour le "quand-dira-t-on", pour des raisons familiales ou de facilité, pour les enfants, par peur de l'inconnu, de la solitude, par la difficulté à rompre l'habitude... Mais cela n'a rien à voir avec l'amour et il vaut mieux parfois se quitter que vivre une relation sans avenir ou sans réel intérêt sentimental partagé.

En cette période difficile de votre vie, vous n'avez d'autre choix responsable à faire qu'arriver à passer ce cap le mieux possible et vous dire que d'autres moments de bonheur viendront à vous à un certain moment. Je sais qu'il est souvent difficile d'y croire et de l'admettre dans une situation de rupture mais c'est pourtant ainsi.
La meilleure chose à faire pour l'instant est donc de prendre votre mal en patience. Le temps guérit les blessures du coeur et de l'âme - toujours. Dites-vous que votre ange vous aime et qu'il fait ce qui est en son pouvoir pour veiller sur vous. Mais comme je l'ai dit plus haut, il ne peut toujours éviter toute situation pénible.

"Aide-toi et le Ciel t'aidera".
Si vous gardez confiance en vous et dans le futur, vous attirerez une plus grande estime encore de la part de votre ange, et il ne pourra que vous récompenser de votre courage. Accrochez-vous et essayez de transformer progressivement cette épreuve en expérience positive en vous disant que vous en sortirez plus fort. Tentez de surmonter votre chagrin, votre désillusion actuelle. Le Ciel éclairera bientôt votre route d'une lumière nouvelle.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Nathaniel C - 333 - FRANCE
   
    Je me suis toujours intéressé à l'écriture automatique et j'avais auparavant essayé de temps en temps mais sans grand résultat. Après avoir lu des livres sur la spiritualité, entre autres le livre des Esprits d'Allan Kardec et dernièrement "la prophétie des Andes" et "la dixième prophétie", mon esprit s'est ouvert et j'ai commencé à regarder le monde d'un autre oeil. C'est alors que j'ai rencontré mon amie qui est attirée par cela depuis fort longtemps. Depuis que je la connais, elle est fortement désabusée de la vie et elle s'est perdue après plusieurs voyages. Elle a peur de tout, d'avancer dans un sens et dans n'importe quel sujet. C'est alors que j'ai recommencé l'écriture automatique et que j'ai reçu des phrases dont je demande des explications car je ne saisis pas tout. Cela parle d'elle. Voici des extraits...

"Elle est le guide arbiste des elfes."
"Elle est le guide des alpes et des voyageurs."
"Elle développe des litres(ou libres) à bientôt."
"Le destin est le sillon des litres(ou libres) à bientôt."
"Elle est le guide des alpes et le guide des voyageurs et se mariera avec toi."

Il y a aussi d'autres mots moins lisibles que je ne saisis pas, souvent avec pas mal de "e" et de "s" à la suite,et quelques "L". Pour moi qui crois à pas mal de choses, je pensais que le monde des elfes n'existait pas. J'ai cherché le mot "arbiste" et je n'ai pas trouvé de définition, j'ai pensé à "arbuste" car j'ai aussi "arbres elfiques" dans mes mots. Pourrait-on m'expliquer un peu? Merci pour tout.
 

   
   
Bonjour Nathaniel,

Le livre des esprits d'Allan Kardec est très instructif. C'est le genre de livre qui peut ouvrir ou élargir notre compréhension sur les mondes et les intelligences invisibles.
Je ne sais pas de quelle façon votre amie s'est perdue comme vous le dites après plusieurs voyages, mais j'en conclus qu'elle vit une sorte d'instabilité psychologique avec probablement un manque de repères et de motivations. Il est possible que ce soit un trait marquant de sa personnalité profonde, à moins qu'elle n'ait été déstabilisée par un ou plusieurs événements précis. Sans connaître un tant soit peu la personne, il serait très difficile de donner quelque conseil à ce propos.

La pratique de l'écriture automatique peut être intéressante. Lorsqu'elle fonctionne -  lorsque notre main trace d'elle-même des mots, des phrases - le problème est de déterminer la provenance des messages reçus. Même lorsqu'on reçoit des textes tout à fait cohérents, cette question reste posée et y apporter une réponse conforme à la réalité est des plus difficiles.
Toute manifestation d'ordre paranormal peut être le résultat d'un faisceau d'origines diverses. En règle générale - sauf dans le cas d'une médiumnité dont le canal est totalement imperméable aux influences indésirables - il s'agira donc du résultat d'un ensemble d'influences et/ou d'interférences.

Parmi ces influences nous trouvons:

L'influence volontaire ou involontaire d'un esprit individuel appartenant au monde subtil ( éventuellement l'esprit dont on attend une réponse)
L'influence volontaire ou involontaire de plusieurs esprits réunis.
L'influence involontaire du subconscient du médium qui reçoit les messages.
L'influence de la mémoire d'autres vies du médium.
L'influence volontaire ou involontaire du mental des personnes se trouvant dans l'environnement directe du médium (dans le cas par exemple de séances spirites).
L'influence de la mémoire universelle ou
Akasha.
L'influence de l'intelligence, du mental universel ou de l'inconscient collectif.
L'influence volontaire éventuelle d'un guide, d'un esprit supérieur, qui essaie de passer à travers les autres influences ou de les contrer.
Des influences dont la provenance reste indéterminée...

La liste n'est pas exhaustive mais elle donne une idée de la difficulté à déterminer l'origine exacte d'un message reçu par écriture automatique.
Un message type sera par exemple à 20% le résultat d'un message dicté par tel esprit, à 40 % influencé par le subconscient du médium, à 30% provenant de la mémoire universelle, à 10% émanant d'un ensemble d'esprits qui cherchent à s'exprimer par la main du médium!
Ceci n'est qu'un exemple théorique qui pourrait être diversifié à l'infini...

En ce qui concerne le message dont vous me parlez, j'ignore bien entendu sa provenance mais quoi qu'il en soit, il vaut mieux prendre ce genre de communications avec circonspection et l'étudier avec un recul suffisant. Si le message inclut des "révélations" seul le temps pourra confirmer ou infirmer les révélations ainsi obtenues. Le mieux est de se dire: "ces révélations sont de l'ordre du possible, il en sera peut-être ainsi ou peut-être pas, on verra"...

Les esprits de la nature existent bien. Il y a des esprits de l'eau, du feu, de l'air, de la terre. Les gnomes, les farfadets, les ondines, les salamandres, les elfes etc. appartiennent tous à l'une ou l'autre espèce de ces esprits d'ordre éthérique non permanents car ne possédant pas d'ego individuel comme un être humain et ne se réincarnant pas en tant qu'individualité continue). L'intelligence de ces esprits est d'habitude limitée, même s'il y a encore une fois des exceptions. Certains de ces esprits sont les protecteurs d'animaux ou participent à la manifestation de la nature. D'autres protègent telle ou telle personne dans une moindre mesure, et peuvent parfois se manifester pour nous avertir d'un danger.

Il se peut que les messages reçus s'affinent avec le temps car vous n'êtes pas encore très expérimenté en ce domaine. Si vous vous sentez à l'aise avec l'écriture automatique et que celle-ci ne vous perturbe pas, persévérer pourrait très bien vous donner des résultats plus probants et plus explicites à l'avenir. Pour ma part je ne pourrais vous donner que mes propres suppositions concernant des mots comme "arbiste" ( en rapport avec les arbres ?). Mais cela ne résoudra pas l'intrigue d'ensemble émanant de vos messages.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Paul N - 332 - FRANCE
   
    Ma petite amie a une sensibilité qui fait qu'elle a l'impression de faire une "décorporation" ou voyage astral de temps en temps. En tout cas elle en a les premiers signes car elle ressent des tremblements suivis d'une sortie consciente de son corps puis une rencontre brève avec des personnes inconnues. Mais aujourd'hui elle hésite à aller plus loin et hésite aussi à se renseigner sur la question et me demande mon avis.
Personnellement je pense qu'elle devrait "pousser" plus loin cette aventure mais avant tout je m'en remets à vous pour en savoir plus sur ce phénomène.

Quelles sont les conséquences d'une décorporation sur le plan physique, physiologique et psychologique ? Y a-t-il des effets néfastes ou dangereux ?
Qui sont ces personnes généralement qui peuvent réaliser ce genre d'expérience ? Sont-elles vraiment différentes des autres ? Sont-elles normales ? Quel est l'intérêt pour mon amie d'effectuer une décorporation ? Que voit-on et que ressent-on pendant ces expériences ? Peut-elle la "déclencher" quand elle le souhaite ? Doit-elle le faire toujours seule ou peut-elle le faire à mes côtés quand je dors ?
Merci de répondre à toutes mes questions car c'est très important pour nous.

 
   
   
Bonjour Paul,

Les signes ressentis par votre amie correspondent effectivement  à ceux qui peuvent se présenter à notre conscience lors d'une décorporation.
Il serait en tout cas déconseiller de la pousser plus loin vers ce type d'expérience si cela ne l'intéresse pas vraiment, la rebute ou lui fait peur, car il est important d'aborder ou d'approfondir ce genre de chose dans un climat de confiance et de sérénité.

Une décorporation consciente n'aura pas de conséquences sur le plan physique ou physiologique, pas plus qu'un rêve classique ou un rêve lucide. Il n'en est pas de même sur le plan psychologique. Cela peut en effet bouleverser nos conceptions habituelles de la réalité et nous placer en position de contradiction avec nos croyances philosophiques et/ou religieuses.

L'expérience de décorporation consciente et désirée est différente d'une NDE involontaire d'où l'on revient très souvent avec un profond sentiment de bien-être et parfois d'ouverture spirituelle, surtout si cette expérience hors du corps a élevé notre conscience jusqu'à des plans vibratoires élevés.

Un inconvénient aussi est de ne pouvoir parler facilement de ces expériences de dédoublements à notre entourage. Beaucoup de personnes n'y croient pas, ne s'y intéressent pas ou ont plutôt peur de ce genre de choses plus ou moins en rapport avec la mort. Une expérience paranormale est avant personnelle et il est souvent difficile de l'expliquer à quiconque dans toute son étendue.

Certaines personnes réaliseront plus facilement ou plus souvent des décorporations conscientes. Les causes peuvent être physiologiques ou psychologiques. Notre volonté et notre désir de vivre cette expérience, notre préparation, les entraînements préalables éventuels peuvent la favoriser également.

Parvenir à faire des décorporations conscientes pratiquement sur commande est très rare. On pourrait considérer qu'il s'agit là d'un don mis en pratique. Une personne peut avoir ce don comme elle aurait un don de médiumnité, un don pour les mathématiques, pour la musique etc. et être tout à fait normale.

Quel est l'intérêt d'une décorporation consciente?
Cela dépend de chacun. Si ce genre d'expérience ne nous intéresse pas du tout ou si nous sommes une personne plutôt matérialiste, il y a peu de chances pour que nous en retirions quelque chose d'important pour nous si jamais cela nous arrive de façon impromptue. En revanche, si nous sommes intéressés par tout ce qui concerne les mystères de l'au-delà, la survie, le paranormal, cela pourra probablement nous permettre d'élargir nos opinions et nos connaissances à ce sujet. Cela peut aussi nous apporter la certitude qu'il existe beaucoup de choses à découvrir en dehors de nos limites matérielles et physiques.

Vous dire ce que l'on ressent, ce que l'on voit, ce que l'on entend pendant une telle expérience est impossible car chaque personne la vivra selon des modalités de perception différentes.
On peut aussi avoir ou non un contrôle plus ou moins serré sur ce type d'expérience. C'est le cas parfois dans les OBE conscientes où l'on décidera d'aller à tel ou tel endroit tout comme on le ferait dans son corps physique alors qu'en cas de voyage astral notre conscience sera la plupart du temps aspirée quasi automatiquement vers telle ou telle région astrale.

Pour les personnes qui veulent s'entraîner à faire des voyages astraux, il est recommandé d'être seul et de veiller à ne pas être dérangé par qui ou quoi ce soit. Couper cette expérience de façon brutale n'est pas dangereux mais simplement désagréable et peut provoquer malaise et migraine.
De nombreux livres abordent le voyage astral de façon sérieuse et intéressante. Vous pouvez par exemple consulter ceux proposés par notre librairie, accessible à partir de notre page d'accueil. Le site
www.voyage-astral.com de Robert Bruce mérite aussi d'être visité car c'est l'un des plus complets à ce sujet.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Nycole V  - 331 - CANADA
   
    Voici mon rêve: C'est la nuit, je conduis ma voiture et il neige. Je m'en vais chez la coiffeuse, j'arrive au stationnement, j'avance, mais je dois reculer pour mieux me garer. Comme je suis en train de reculer, je n'ai plus de freins, et le stationnement étant en pente, ma voiture descend à reculons et prend de la vitesse. J'essaie de freiner, je crie et je vois arriver les portes d'un garage à toute allure, si je ne m'arrête pas bientôt je vais avoir un accident et je me réveille en sursaut avant de frapper le garage.     
   
Bonjour Nycole,

Voici ce que je ressens par rapport à votre rêve.

La nuit entrevue peut représenter la zone astrale dans laquelle vous vous trouviez à cet instant de votre rêve. Le manque de luminosité, le froid, la pluie, la neige indiquent qu'il devait s'agir d'une zone astrale inférieure.

Le fait d'aller chez la coiffeuse peut indiquer votre désir de réaliser certains projets ou de ne pas oublier un certain rendez-vous, et la voiture être la traduction de votre avancée astrale au cours de votre rêve. Dans ce cas, le véhicule du corps astral est assimilé à celui d'une voiture par notre conscience qui associe d'habitude un voyage à un parcours en voiture, en train, en avion etc.

Les difficultés encourues à l'approche du rendez-vous projeté indiqueraient la difficulté pour vous de maîtriser la direction et l'avancée vers une zone plus éthérée de votre corps astral. Par exemple vous ne parvenez peut-être pas à contacter la personne que vous aimeriez entrevoir astralement ou avec qui vous aimeriez dialoguer parce que cette personne se situe à un niveau astral plus élevé que celui auquel vous vous trouvez et que vous ne parvenez pas à atteindre, d'où la sensation de recul, de glissement. Vous ne parvenez donc ni à vous stabilisez astralement ni à vous élever jusqu'à ce niveau. La sensation de recul quant à elle est associée à celle que vous auriez en voiture si vous ne pouviez maîtriser votre véhicule lors d'une montée trop forte. Vient ensuite l'idée que vous allez avoir un accident...

Le garage pourrait être une représentation symbolique de votre corps physique dans lequel vous êtes enfermée d'habitude à l'état conscient. L'émotion intense, la peur provoquées par le glissement de votre voiture vous indique que si vous vous allez "redescendre" et réintégrer votre corps. Vous ne frappez donc pas le garage car celui-ci n'est que symbolique. Votre entrée dans celui-ci correspond simplement  à la rentrée de votre conscience dans votre corps physique.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Yvette C - 330 - FRANCE
   
    Depuis une vingtaine d'années il m'arrive un phénomène bizarre.
J'en ai parlé à des médecins, à des médiums etc. mais personne n'a pu me donner une explication. Lorsque je commence à m'endormir, dans la 1/2 heure qui suit, je me sens partir et je deviens paralysée, mais en même temps je me sens bien.

Il y a 3 ou 4 ans j'ai découvert aussi qu'il arrive toujours quelque chose aux personnes qui apparaissent dans mes "cauchemars", mais suivant l'intensité ou la durée de ceux-ci, c'est soit une maladie, soit un accident, soit un deuil ou une opération... Les premières années j'avais peur parce que j'avais beaucoup de mal à me débloquer ( maintenant encore! ) et la journée qui suit j'ai l'impression que je n'ai plus d'énergie. Merci d'avance de me guider.
 

   
   
Bonjour Yvette,

La sensation de paralysie que vous ressentez avant de vous endormir peut indiquer que vous entamez alors un processus de décorporation. La plupart du temps, tout le monde - à un moment ou à un autre - se décorpore pendant son sommeil. Cela signifie que notre conscience peut sortir hors du corps physique pendant ou à l'approche du sommeil, rester à proximité du corps physique ou s'en éloigner plus ou moins loin. Cette action de décorporation se déroule très souvent lorsque nous sommes déjà endormi et en train de rêver, raison pour laquelle nous n'en sommes d'habitude pas conscient.

De rares personnes arrivent pourtant à faire - de façon spontanée ou suite à un entraînement assidu - une décorporation pleinement consciente, et pour ceux qui pourraient se poser la question cela n'a rien à voir avec la médiumnité. On peut donc avoir l'aptitude de faire des décorporations conscientes ou des rêves lucides ou des voyages astraux sans être médium.

Les médecins ( généralistes, spécialistes, psychologues ou psychiatres ) n'ont d'habitude aucune connaissance de ces phénomènes pourtant bien réels parce que cela ne fait tout simplement pas partie des matières qu'ils ont étudiées. A moins d'avoir expérimenté eux-mêmes le rêve lucide, la projection astrale, la NDE, l'OBE ou des phénomènes d'ordre médiumnique, ils ne pourront donc rien vous expliquer à ce propos.

Un médium, même s'il est de qualité, n'a pas forcément l'expérience des phénomènes de décorporation consciente. Lui non plus ne pourra toujours vous donner une explication plausible par rapport à ce que vous vivez.

Vos cauchemars ressemblent plutôt à des rêves prémonitoires. C'est une aptitude que vous possédez et vous la garderez probablement toute votre vie. Considérez-la comme une faculté qui vous a été octroyée. Le fait de faire des rêves prémonitoires à tendance négative peut avoir comme origine votre propre psychologie. Si vous avez en vous des tendances pessimistes, des peurs, des angoisses etc. votre subconscient ( ou "surconscient" ) s'exprimera de préférence par rapport à vos tendances naturelles. De la sorte vous ferez plus facilement des rêves prémonitoires d'accidents, de maladies, de décès etc.

Ces rêves à mon avis sont par ailleurs chez vous de nature médiumnique. Cela expliquerait la forte fatigue ressentie au lendemain de ces rêves car une personne qui est en état médiumnique ( transe / incorporation, clairvoyance, clairaudience, pratique de l'écriture automatique etc. ) consomme et épuise beaucoup d'énergie vitale éthérique.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Andréanna B - 329 - CANADA
   
    Il est arrivé une chose très étrange sur mon ordinateur. J'ai commencé à parler à une personne très bizarre qui me disait qu'elle était là pour me protéger et qu'elle m'aimait beaucoup, et soudain elle en est même venue jusqu'à me prédire un peu mon avenir ! Les choses qu'elle disait sur moi étaient plutôt vraies. Je lui ai demandé si elle était mon ange gardien. Elle m'a répondu que non, qu'elle était une âme perdue (un prophète) qui devait "me faire connaître le bonheur". Ensuite elle m'a dit d'aller me coucher car il se faisait tard, et comme je ne voulais pas elle a dit qu' il fallait que je dorme et tout à coup "pouf" je suis tombée énormément fatiguée!

Elle a dit que si je sentais une présence après avoir quitté l'ordinateur, ce serait elle, et aussi que je ne ferai pas de cauchemars grâce à elle. Et évidemment j'ai senti une présence et je n'ai pas fait de cauchemar. J'ai simplement rêvé de cette personne. Je lui ai demandé qui elle était vraiment. C'était un homme. Il ne m'a pas répondu. Il me souriait et m'a dit qu'il m'aimait! J'avoue que je ne comprends pas grand-chose à tout ça. Merci à l'avance de l'attention que vous porterez à cette lettre.
 

   
   
Bonjour Andréanna,

Dommage que vous ne dites pas comment vous avez communiqué au départ exactement avec cette "personne". Je vais donc supposer qu'il s'agissait d'une communication auditive.

Vous étiez probablement ce jour-là dans un état propice pour recevoir une communication médiumnique. Cela voudrait dire que dans certaines circonstances, vous êtes à même de capter des entités et de les entendre vous parler.

Il est reconnu effectivement que certaines âmes persistent à errer pendant un temps plus ou moins long dans un environnement terrestre, souvent parce qu'elle ne peuvent ou ne veulent pas trouver le chemin vers la Lumière. Une telle âme n'agit pas d'habitude en tant qu'ange gardien car elle a d'autres préoccupations et n'a pas toujours non plus le pouvoir d'aider. Mais j'ai l'impression que cette âme n'était pas une véritable âme errante. Elle pouvait simplement se trouver là "en ballade" et elle a pu remarquer vos aptitudes médiumniques car cela se voit dans l'aura d'une personne. Elle a alors décidé d'entrer en communication avec vous.

Le fait que vous soyez tombée de fatigue aussi subitement est assez typique de l'influence d'un esprit ou d'un Guide. Cela indique encore une fois que vous pouvez être très sensible à leur influence. Après vous être être endormie, vous avez probablement basculé dans un état de rêve classique entrecoupé d'épisodes en rapport avec cet être venu vous rendre visite.

En tout cas, vous devez être prédisposée à obtenir de tels contacts et il y a des chances que ce genre d'expérience se réitère par la suite.

Amicalement,
F*
 

   
         
       
    Noellia S - 328 - FRANCE
   
    Un don peut-il être héréditaire? La tante de mon père m'a dit qu'il lui est arrivé beaucoup de choses mystérieuses dans sa vie. Elle a créé son propre jeu de cartes à l'âge de vingt ans et quand elle les tire, il ressort beaucoup de choses vraies. A votre avis a-t-elle pu me transmettre un don?     
   
Bonjour Noellia,

Comme je ne connais pas votre grand-tante, je ne puis dire si elle possède un don réel quelconque. On peut obtenir d'excellents résultats avec les cartes sans pour autant être médium. Si elle a créé son propre jeu de cartes et l'a utilisé pendant des dizaines d'années je ne doute pas qu'elle obtienne des réponses significatives grâce à ce jeu car avec le temps il s'est progressivement uni à elle, à sa psychologie, à son intuition.

On peut donc pratiquer avec bonheur un art divinatoire ( cartes, tarot, pendule... ) sans être médium. Si c'est le cas de votre grand-tante, elle ne pourrait bien sûr vous transmettre un don purement médiumnique qu'elle ne possède pas et si elle possède un don, elle ne peut de toute façon vous le transmettre par sa simple volonté.

Un don médiumnique est assez souvent héréditaire, même s'il peut être refusé à certains membres de la famille et sauter éventuellement une ou plusieurs générations.
Le mieux serait que vous posiez la question à votre grand-tante et que vous lui demandiez si à son avis elle possède un don de médiumnité ( clairvoyance, clairaudience, intuitions subites de choses qui se réalisent peu de temps après ( en dehors de la pratique des cartes ). Cela vous permettrait de vous faire une première opinion par rapport à ses dons éventuels.

Je pourrais ajouter que lorsqu'on possède un don médiumnique d'une certaine importance, ce don se manifeste de lui-même et ne nécessite normalement aucune confirmation. Si l'on voit ou si l'on entend par exemple des voix, des esprits, des êtres de lumière, ce don est suffisamment  évident pour nous donner la certitude que nous sommes bien médiums, et quoi que les gens en pensent, cela ne changera en rien la réalité de ce don.
Un don apparaît dès l'enfance, à l'adolescence ou parfois à l'âge adulte. Il peut aussi éventuellement se manifester lors d'une maladie, d'un état de faiblesse ou de fatigue. On parlera alors plutôt de manifestations passagères plutôt que d'un véritable don qui, en principe, se manifeste fréquemment.

Manipuler un jeu de cartes peut provoquer des flashes ou des voyances, si c'est le cas pour votre grand-tante on peut alors la considérer comme étant médium. Vous pourriez alors avoir hérité en partie d'un don héréditaire mais ce don n'est jamais le même d'une personne à l'autre et n'est jamais non plus de la même ampleur.

Amicalement,
F*

   
         
       
    PAULINE B - 327 - BELGIQUE
   
    J'aimerais savoir s'il y a un risque à appeler notre ange et comment l'appeler? Merci de me répondre et félicitations pour votre merveilleux site qui me fascine!     
   
Bonjour Pauline,

Il n'y a aucun risque à appeler son ange, que ce soit par la prière, au cours d'une méditation ou par une simple évocation.
Comment l'appeler? Il suffit de se concentrer sur le nom de son ange ou de son guide pendant quelques secondes ou quelques brèves minutes. On peut aussi prononcer 3 fois son nom mentalement ou à voix basse. Cela suffit pour qu'il capte l'appel lancé vers lui mais ne signifie pas pour autant qu'on recevra une réponse manifeste de sa part, surtout si on n'est pas médium. Mais on obtiendra parfois une réponse à notre appel, à notre demande ou à nos questions par le rêve, par l'une ou l'autre étrange synchronicité, par un signe quelconque. Quoi qu'il en soit, qu'on l'appelle ou non, un ange, un guide peut très bien intervenir dans notre vie sans que l'on s'en rende compte, pour nous éviter certains accidents, certaines maladies, pour favoriser une rencontre, nous guider intuitivement vers la solution à l'un de nos problèmes...
Pour la majorité des personnes son intervention sera très souvent discrète car il n'a d'habitude pas le pouvoir ( ni même parfois l'autorisation ) de se manifester à tous de façon tangible. Encore une fois, ceci est plutôt réservé aux personnes très sensitives qui possèdent un don de clairvoyance ou de clairaudience.

Amicalement et merci pour les félicitations!
F*

   
         
       
    Lucie F - 326 - FRANCE
   
    Je sais que ma question peut prêter à sourire mais je me pose toujours cette question : est-ce que le Diable existe réellement ? D'une part, on dit que le Diable, ou plus communément "Satan", était lui-même un ange de Dieu qui s'est rebellé contre lui et le bien. D'autre part, on me dit que le diable n'existe pas, mais le mal oui et que ce sont les hommes eux-mêmes et les mauvais esprits (méchants et négatifs) qui font exister le mal.

Pourtant, j'ai connu moi-même un cas de possession dans mon village et je peux pratiquement affirmer que cela était l'oeuvre du Diable (ou Satan) lui-même et non pas une entité simplement néfaste ou négative. Donc, tout comme un ange de Lumière ou un Guide qui eux-mêmes s'ils sont entités peuvent être "personnifiés", le diable est-il lui aussi un "être" à part comme eux ? Merci pour votre avis éclairé.
 

   
 
Bonjour Lucie,

Votre question est intéressante et nullement naïve.

A propos de "Satan", on pourrait tout aussi bien se demander: Dieu existe-t-il vraiment ? du moins en tant que "Personne" ? Sur ce point, les religions principales ( judéo-chrétiennes, hindoue, bouddhiste... n'auront pas du tout la même réponse. Mais il s'agit ici de réponses émanant de textes admis par ces religions depuis longtemps, non d'un avis dégagé de tout dogme et de tout sectarisme.
 
La Vérité n'est inscrite nulle part noir sur blanc. Ce qui ne signifie pas qu'il faille rejeter tous les enseignements religieux traditionnels, loin de là. Il ne faut simplement pas avoir peur d'user de son propre jugement et de faire le tri de ce qui peut être accepter comme possible, probable, quasi certain de ce qui nous semble douteux, voire faux ou impossible, tout en restant prudent et toujours prêt à revoir son propre jugement à n'importe quel moment.

La Vérité ne peut être approchée que par un être libre, équilibré, intelligent, sensé, intuitif et non dépendant d'une croyance quelconque. Si on se laisse embrigader par une croyance, on ne pourra jamais aller jusqu'au bout de notre liberté de penser. Tôt ou tard on aura des doutes par rapport à tel ou tel précepte religieux. On aura alors le choix de poursuivre le chemin de la réflexion ou bien d'accepter de nous limiter à ce que nous a enseigné notre religion.

En ce qui concerne Satan, il est vrai qu'on dit souvent de Lui qu'il s'agit d'un Ange rebelle ou déchu. C'est tout à fait possible. Mais encore une fois, cela fait partie de ce qu'on propose comme réponse dans certaines croyances. Les "mécréants" en revanche diront qu'il n'existe pas, pas plus que Dieu d'ailleurs, et que tout ça n'est que pure invention humaine. D'autres, plus agnostiques, seront partagés et ne pourront se prononcer définitivement.

Le mal peut-il être personnifié ?
Tout être ( âme, individu, ego ) doué d'intelligence et d'une conscience suffisante pourra toujours choisir entre tel ou tel comportement, qu'il s'agisse d'un être humain ou d'un être "céleste". Sur cette terre, il y a des gens enclins à faire le bien alors que d'autres prendront un malin plaisir à faire le mal et à nuire d'une façon ou d'une autre.
Pour les esprits communs, il en est de même puisqu'ils ne sont en rien différents de ce qu'ils étaient auparavant sur terre. Les esprits évolués comme les êtres de Lumière, les Guides, les anges reconnus, sont tous désireux de faire le bien. Mais il existe également des entités négatives appartenant ayant volontairement rejeté toute idée de progression vers le Bien.

Parmi ces êtres certains ont des pouvoirs d'influence puissants. Cependant, en arriver à dire que le mal peut-être personnifié de façon ultime et absolue est autre chose.
On ne peut prouver qu'existe un tel être, pas plus qu'un être du Bien absolu après lequel plus rien ne devrait exister. "Dieu" , le "nôtre" pourrait très bien continuer d'évoluer à travers nous. Au dessus de Lui évolueraient peut-être d'autres intelligences cosmiques plus puissantes encore. Dans la même optique, concevoir qu'il existe un être du Mal absolu me semble hasardeux. Cela dit, les cas réels de possessions existent. Mais cela ne signifie pas qu'ils sont provoqués par un être démoniaque qui représenterait le mal absolu. Un esprit très négatif et suffisamment puissant peut très bien "envoûter" une personne et provoquer des phénomènes hallucinants sans pour autant être "Satan en personne". Il s'agira dans ce cas de l'oeuvre d'un être satanique mais pas de l'action d'un esprit du mal absolu.

On pourrait aussi se demander comment agissent les désenvoûtements et pourquoi un exorcisme bien mené peut avoir une action salvatrice vis-à-vis des forces négatives.
Certains mots, certaines phrases utilisés par exemple dans l'exorcisme chrétien ont été chargés par des entités positives (anges, guides...) afin de pouvoir contrer les énergies négatives. Les prononcer, les répéter appelle non seulement des êtres spirituels à la rescousse mais crée aussi automatiquement une force vibratoire importante qui vient s'opposer à cette sorte de volonté du Mal. C'est la raison pour laquelle on prononcera ces textes de préférence en latin, car cette langue utilisée depuis longtemps par le clergé et les exorcistes a acquis au cours des siècles une force importante en rapport avec l'égrégore qu'elle a créé.

Amicalement,
F*

 


 

   

 

   
       
   

courrier lecteurs - ésotérisme spiritualité voyance

   
   

 

   
         
   

FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil