FRANCE LECTURE ésotérisme spiritualité voyance
FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil

 

 

 

            Courrier 25
  
         

  courrier ésotérisme voyance spiritualité
 
   

                  

 

Pages

1
2 3 4 5
6 7 8 9 10
11 12 13 14
15 16 17 18
19 20 21 22
23 24 25 26
27 28 29 30
31 32 33 34
35 36 37 38
39 40 41 42
43 44
45 46
47 48 49 50
51 52 53 54
55 56 57 58
59

Page suivante

  Marie Louise C - 314 - FRANCE
 

 

 

  Pourriez-vous me donner des titres de livres concernant le thème des âmes jumelles ?
Je vous en remercie d'avance. Amitiés.
 
 
 
Bonjour Marie-Louise,

Le thème des âmes jumelles est souvent confondu ou relié à celui des âmes soeurs. Le mieux est donc de faire vos recherches à partir des mots "âme soeur" ou "âmes soeurs". Vous pouvez trouver quelques titres à ce propos à partir de notre site. Voici la procédure à suivre:

Sur notre page d'accueil, saisissez le mot âmes-soeurs dans la case de recherche des livres. Vous obtiendrez une liste de titres disponibles.

Il n'existe malheureusement à ma connaissance aucun livre très approfondi concernant les âmes jumelles. Je peux cependant vous recommander peut-être celui de Ramtha intitulé" L'âme soeur".

Amicalement,
F*

 
     
   
    Dimitri O - 313 - FRANCE
 
    J'aimerais savoir comment faire pour savoir si on est médium et comment le cultiver car une voyante m'a dit qu'elle avait vu que j'avais un don de prémonition.
 
 
   
Bonjour Dimitri,

Normalement si on possède un don de prémonition ou de médiumnité, on s'en rend vite compte par soi-même, surtout si celui-ci est développé. Ce don peut apparaître très tôt dans l'enfance, plus tard au cours de l'adolescence ou même à l'âge adulte.

Cultiver un don médiumnique n'est pas facile, même si certaines pratiques - ou certaines circonstances - peuvent parfois l'accentuer et le purifier. Par exemple, un état psychologique particulier peut donner du tonus à une médiumnité préexistante. Il peut s'agir d'états de déficiences physiques ou mentales: fatigue, nervosité, stress. A l'opposé, des modifications peuvent être la conséquence de la pratique de la relaxation ou de la méditation.

Les médiums qui ont la chance d'avoir des contacts avec des êtres spirituels comme les êtres de lumière peuvent plus facilement être aidés par ces derniers qui ont souvent une emprise sur leur canal et peuvent intervenir sur celui-ci d'une façon ou d'une autre. Ils peuvent par exemple décider d'affaiblir ou de neutraliser le canal médiumnique ou au contraire l'accentuer. Ils peuvent le protéger de façon efficace contre les interférences, le mettre en résonance avec un plan vibratoire plus élevé, le "réparer" si besoin est...

Si une voyante vous a dit que vous aviez un don de prémonition, c'est bien sûr possible. Elle aurait dû peut-être vous en dire un peu plus, cela vous aurait aidé à comprendre.

Un don médiumnique peut être visuel, auditif, tactile, à effets physiques...  Il peut être volontaire, semi volontaire ou involontaire. Il peut se manifester par des flashs, par des prémonitions fréquentes, par des rêves significatifs et il peut être de qualité excessivement variable. Certaines personnes possède une sensibilité médiumnique peu ou moyennement développée - c'est le cas de la plupart des médiums. D'autres possèdent en revanche une médiumnité volontaire de grande qualité, permettant des contacts vibratoires de haut niveau et sans interférences.

Si vous possédez un don de prémonition réel, évident, vous devriez normalement le savoir, sans que quelqu'un doive vous le confirmer. A vous de voir si par exemple vous avez souvent des prémonitions justes, par flashs, par vos rêves ou par un autre moyen, et si ces prémonitions sont vraiment significatives.

Amicalement,
F*

 
         
       
    Marie-Claude M - 312 - CANADA
   
    En 1993, mon grand-père a été hospitalisé. J'étais très proche de lui mais la naissance de mon premier enfant et la vie qui en découle a fait que je n'ai pu lui consacrer beaucoup de temps. Un matin qu'il était hospitalisé, je dis à mon conjoint qu'il faudrait absolument que je parle à mon grand-père. J'avais envie de lui dire que je l'aimais et qu'il me manquerait. J'aurais tellement aimé que sa vie ne finisse pas ainsi, et surtout pas tout de suite. Je vais donc à l'hôpital, et en descendant de l'auto je dis à mon mari: " On va aller faire nos commissions et en revenant j'irai lui parler." Il était 1 heures 30 quand nous sommes repartis de l'hôpital et mon grand-père est décédé à 1 heures 30!

Je me demande s'il aurait pu être possible que mon grand-père change mes plans pour que je ne le vois pas mort et aussi pour m'éviter une "crise" dans l'hôpital. C'est vers 3 heures que j'ai appris qu'il était décédé et là j'en ai eu pour 1 semaine 1/2 à prendre des médicaments pour me relaxer. Lorsque je lui ai écrit ce que j'aurais aimé lui dire ce fut un soulagement total. Bien sûr, il me manque énormément, mais je suis certaine qu'il est mieux là-haut.
 

   
   
Bonjour Marie-Claude,

Il se peut que votre grand-père ait été réconforté par votre dernière visite, et qu'il ait décidé dès lors qu'il pouvait partir en paix. Il se peut aussi que l'on vous ait inspiré pour que vous puissiez lui rendre visite juste avant son décès.

Lorsque on apprécie ou qu'on aime vraiment une personne et qu'on sait qu'il ne lui reste que peu de temps à passer sur terre, il est bien de pouvoir lui confier ses sentiments avec douceur et gentillesse, sans bien sûr lui montrer que nous savons qu'elle vit ses derniers instants. La plupart du temps, la personne en est consciente elle-même, et il serait inopportun de l'engager sur ce terrain de conversation de notre propre initiative. Bien entendu, si la personne a envie de parler de la mort, de ses croyances ou de quelque chose qui concerne l'après-vie, c'est tout différent. C'est alors qu'il faut trouver les mots justes qui pourront l'apaiser.

Il est important de ne pas bouleverser les croyances d'une personne dans ses derniers instants. Si elle ne croit pas du tout à une continuité de la vie après la mort, il ne sert à rien d'aller ouvertement contre ses convictions. Le mieux est de la féliciter de ce qu'elle a fait de positif dans sa vie.
Avoir l'attitude juste dans ces circonstances n'est pas facile, mais une réelle compassion envers cette personne que nous aimons nous aidera souvent à trouver les mots les plus adéquats.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Marie-Eve H - 311 - CANADA
   
    Mon ami dit qu'il a une maison hantée. Il y a quelques années, avant qu'il ne déménage pour habiter dans cette maison, il y avait une petite fille de 2 ans qui parlait toute seule et qui est morte dans son sommeil à deux ans. Ni ses parents, ni les docteurs ne surent de quoi. Ses parents étaient trop tristes et ils ont décidé de déménager.

Maintenant, c'est la petite soeur de mon ami qui a 2 ans qui parle toute seule! Il dit aussi avoir vu des esprits dans sa maison et que parfois même il parle avec eux. Est-ce que vous pensez que sa petite soeur va mourir comme la petite fille d'avant? Et est-ce que vous pensez que c'est vrai que sa soeur parle avec eux parce qu'il arrive même qu'elle joue au ballon toute seule et qu'il lui revient tout seul?
 

   
   
Bonjour Marie-Eve,

Votre histoire est bien étrange. Je ne sais pas si votre ami vit dans une maison hantée mais je peux vous dire en tout cas que cela existe. Il se passe parfois des choses inexplicables dans certaines maisons, comme des meubles qui bougent tout seuls, des objets qui disparaissent et réapparaissent à un autre moment. D'autres phénomènes ont aussi été observés, des jets de pierres qui semblent sortir de nulle part, des portes qui s'ouvrent ou se ferment brutalement sans raison, des craquements bizarres, des traces, des taches ou des liquides qui apparaissent sur le sol ou sur les murs et bien d'autres choses encore.

Les petits enfants, garçons ou filles, parlent souvent tout seuls car ils vivent encore dans leur monde. Jusque-là c'est normal, même si certains semblent effectivement parler réellement à des esprits invisibles. Et un enfant peut très bien mourir aussi pendant son sommeil pour de multiples raisons.

Je ne sais pas quel âge a votre ami et s'il parle réellement avec des esprits mais c'est également possible. Je ne pense pas que sa soeur de 2 ans va mourir comme l'autre petite fille, car ce sont deux personnes et deux destins différents. Mais selon l'enseignement spirite, il se pourrait que la petite fille qui est morte soit encore présente parfois en esprit dans la maison et qu'elle influence le comportement de la soeur de votre ami.

Quant au ballon qui roule tout seul, il faudrait d'abord que ce phénomène soit constaté par vous-même ainsi que par d'autres personnes pour voir s'il "revient bien tout seul"! Si c'est bien le cas, cela signifierait certainement qu'il se passe des phénomènes de "poltergeist" bien étranges dans cette maison, peut-être en rapport avec l'esprit de la petite fille qui vivait là auparavant.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Radiya T - 310 - FRANCE
   
    La nuit dernière, quand j'ai ouvert les yeux, j'ai ressenti de très fortes vibrations! Cela a duré environ entre 5 à 10 minutes. C'était pénible parce qu'au début je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. J'ai voulu réveiller ma cousine qui dormait à côté, mais à ce moment-là j'ai réalisé que je ne pouvais pas bouger. J'étais totalement paralysée. Je ne flottais pas dans les airs, mais je ne pouvais pas bouger les bras et j'avais une sensation de lourdeur dans le corps. Pendant ce temps, j'ai aperçu quelque chose devant ma fenêtre, comme une sorte d'énergie orange. Je pense bien que si je ne suis pas sortie totalement de mon corps c'est parce que j'étais trop perturbée. Que pensez-vous de tout ça ? Merci beaucoup d'avance.
 
   
   
Bonjour Radiya,

Vous n'étiez probablement pas encore bien réveillée lorsque vous avez ressenti ces vibrations. Vous veniez peut-être de faire une décorporation astrale naturelle et vous avez encore ressenti ses effets en vous réveillant. La sensation de paralysie que vous avez ressentie est typique d'un début ou d'une fin de décorporation. C'est une sensation assez désagréable. Elle ne présente aucun danger, mais elle peut provoquer une peur panique ou une sorte d'angoisse passagère.

Comme vous avez une sensibilité proche de la médiumnité, vous pouvez plus facilement que d'autres avoir des visions fugitives diverses, surtout dans ces moments où vous n'êtes pas encore bien réveillée ou juste avant de vous endormir. Il est possible que vous auriez pu vivre une expérience de dédoublement consciente si vous aviez pu maîtriser votre peur ou votre malaise tout en résistant calmement à un assoupissement naturel.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Marie-Claude M  - 309 - CANADA
   
    Un soir, le 25 mai 1998 précisément, je me suis couchée tôt. Je venais d'accoucher de mon quatrième enfant, et celui-ci devait se réveiller aux alentours de minuit. Je suis certaine que je dormais profondément quand soudain j'ai entendu très clairement mon beau-père m'annoncer son décès, et me dire qu'il fallait que je soutienne son gars (mon mari). Je me souviens aussi de lui avoir dit que mon mari n'était vraiment pas prêt à affronter cette séparation, mais il m'a répondu que moi j'étais là, et que je serais capable de lui donner la force d'accepter son départ. Je ne me souviens plus si j'ai vu son visage ou même son corps, mais sur sa voix je n'ai aucun doute, c'était bien lui.

J'ai failli en parler à mon mari quand il est venu se coucher, mais je pensais avoir fait un mauvais rêve et j'ai préféré me taire pour ne pas l'inquiéter. Mon beau-père vivait dans notre maison. Le petit ne s'est jamais réveillé à minuit mais à 2 heures. Et là, au lieu d'aller retrouver mon bébé, je suis montée et je suis entrée dans la chambre de mon beau-père. Je me suis mise à avoir peur de le retrouver mort. Je l'ai appelé, mais aucune réponse! Je l'ai touché, il était encore chaud. Je suis donc ressortie en courant appeler mon mari...

Je me demande bien comment j'ai pu être avertie et par qui ? Par lui ? En voyage astral? Est-ce possible? Il devait être entre 9 et 10 heures quand j'ai entendu sa voix alors qu'il n'était sûrement pas couché. Mon beau-père est décédé le 26 mai 98. La fête de mon conjoint est le 27 août et ce jour-là nous étions tous assis à la table en train de manger quand soudainement la lumière de la cuisine s'est allumée et j'ai dit à mon mari: "C'est Grand-père Henri qui vient te souhaiter bonne fête!
 

   
   
Bonjour Marie-Claude,

Si vous dormiez lorsque vous avez capté la voix de votre beau-père vous annonçant sa mort prochaine, votre beau-père a dû vous avertir par la voie de votre rêve. Son départ étant imminent, on peut supposer que quelques-uns de ses proches l'attendaient déjà sur l'autre rive et qu'eux aussi ont pu l'aider à vous avertir. Peut-être un esprit plus évolué, comme un guide de lumière, était-il aussi présent et a-t-il participé à cet avertissement.

Lorsque la mort est proche ou vient de se produire il arrive fréquemment qu'une ou plusieurs personnes en soient averties d'une façon ou d'une autre, par un rêve, par une intuition très forte, par un flash, par une horloge qui s'arrête sans raison ou d'une autre façon.
Normalement, à moins d'avoir un don médiumnique puissant, une personne, et qui plus est un malade, un vieillard ou un mourant ne peut avoir l'énergie suffisante pour rendre possible un tel avertissement. C'est la raison pour laquelle on peut supposer qu'il doit y avoir d'autres énergies qui rentrent en jeux en dehors de l'énergie psychique et de la volonté de la personne qui va quitter notre monde.

Il est tout à fait possible aussi que votre beau-père vous ait fait un signe lors de la fête de votre conjoint. Ce genre de choses est plus fréquent qu'on ne le pense mais d'habitude on n'y fait prête pas attention ou on n'imagine tout simplement pas la chose possible.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Cédric C - 308 - FRANCE
   
    Je fais sans cesse des cauchemars de tornades. Parfois j'en aperçois une arriver vers moi alors que je suis en voiture ou alors je me retrouve dans une maison essayant de me cacher à l'approche de plusieurs tourbillons. Cela m'arrive très souvent et j'aimerais en connaître la signification car cela est horrible. Je vous remercie pour votre aide...
 
   
   
Bonjour Cédric,

Rêver d'un thème récurrent comme celui que vous faites concernant les tornades peut avoir diverses explications. Chaque spécialiste des rêves pourraient vous donner la sienne suivant les théories qu'ils a apprises ou suivant une certaine symbolique. Voici quelques propositions explicatives concernant l'origine de vos cauchemars.

  • Un rêve peut ramener à la surface des impressions ou des situations vécues lors de vies précédentes si celles-ci ont été marquantes. Si par exemple vous aviez péri lors d'une tornade dans une autre vie, cet événement suffisamment fort pour vous pourrait trouver un chemin d'expression dans votre vie actuelle, notamment au travers de vos rêves.
  • Une explication purement symbolique peut parfois être envisagée. La tornade ayant un effet dévastateur peut signifier des changements importants dans la vie, un nouveau départ ou le ravage d'anciennes valeurs. Cela peut signifier aussi des risques importants concernant la vie professionnelle, affective, matérielle etc.
  • Des cauchemars peuvent être provoqués par un état de fatigue important, par le stress, par des angoisses ou des peurs inconscientes. Dans ce cas notre cerveau et notre subconscient choisissent les modes d'expression de ces peurs d'après des critères subjectifs difficilement explicables.
  • Une santé fragile, une maladie peut aussi affaiblir notre résistance psychologique et provoquer des rêves déplaisants.
  • Il se peut aussi que vous soyez entraîné lors de votre sommeil de façon systématique pour des raisons que j'ignore vers des zones astrales où sévissent des tornades. On retrouve en effet dans l'astral une réplique de toutes les situations et conditions de vie possibles sur terre ou simplement imaginables. 

Pour ma part, je pencherais plutôt vers cette explication. Si elle est exacte, cela signifierait au moins que vous n'avez rien à craindre concernant des incidences éventuelles de ces cauchemars par rapport à votre vie présente.
Certaines personnes sont attirées dans leur sommeil vers des zones astrales désagréables alors que d'autres feront plutôt des rêves épanouissants et positifs. Encore une fois, ceci peut être lié à la psychologie de base de la personne ou à des facteurs inductifs occasionnels. Pour répondre de façon plus pointue à votre question, je devrais connaître votre profil psychologique, votre personnalité, vos intérêts et tout ce qui concerne votre vie. Il ne m'est bien sûr pas possible d'aller aussi loin dans le cadre de ce courrier des lecteurs.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Isabelle V - 307 - BELGIQUE
   
    Ma mère est décédée le 15 avril 2003 et je souhaite la revoir, lui parler et comprendre certaines choses pour atténuer ma révolte et vivre dans la paix. Est-ce possible?
 
   
   
Bonjour Isabelle,

Ce que vous demandez est possible mais difficile à réaliser pour plusieurs raisons.
Si vous ne possédez aucun don médiumnique, vous devez faire appel à un médium compétent capable de se mettre en communication avec l'au-delà. Ces médiums ne sont pas faciles à trouver, surtout ceux qui font ce travail sérieusement et avec compétence. Beaucoup de médiums subissent des interférences douteuses, qu'ils soient clairvoyants, clairaudients ou qu'ils utilisent une technique de communication comme l'écriture automatique. Il faut donc se rendre à l'évidence qu'un grand nombre de messages reçus de cette façon sont de piètre qualité et peu crédibles.

Il faudrait ensuite que votre mère soit en mesure de vous répondre. Certaines personnes s'éloignent très vite de l'aura terrestre après leur décès, et les joindre est difficile. D'autres ne sont tout simplement pas capables d'entendre les appels lancés vers eux ou sont incapables de faire passer leur message.

La meilleure solution serait donc de trouver un médium de qualité capable de se mettre volontairement en relation avec ces êtres qu'on appelle les êtres de lumière. Ceux-ci sont des êtres évolués qui peuvent se mettre en contact avec les personnes décédées ou recueillir assez facilement des informations les concernant. Mais même dans ce cas-ci, le résultat n'est pas garanti et il n'est pas dit qu'il vous satisferait.
Quoi qu'il en soit, vous pouvez toujours essayer de contacter l'un ou l'autre médium de bonne réputation, mais n'oubliez pas que ces gens ne travaillent pas pour rien. A vous de voir si vous avez envie de débourser une certaine somme sans garantie d'être satisfaite des résultats obtenus.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Sherra Z - 306 - FRANCE
   
    Je me permets de vous écrire pour vous féliciter pour votre site et votre don de vous en aidant, conseillant, rassurant et ouvrant nos âmes à la recherche de la lumière.
J’ai lu un livre qui a bouleversé mes croyances il y a quelques mois et a entrouvert mon cœur et mon âme, et j'essaie depuis de dompter mon ego pour laisser parler mon âme et n' être qu'amour. C'est une tâche des plus compliquées mais j'ai espoir car j'ai tout le temps de cette vie et des autres…
Le titre du livre est « le livre des esprits » d’ Allan Kardec. J’ai lu d'autres ouvrages de lui depuis, ainsi que ceux de Léon Denis. Avec leurs précieux ouvrages, ils ont ramené mon âme - ainsi que beaucoup d'autres j'en suis sûre - vers Dieu, alors que j’étais athée.
Je souhaiterais savoir si vous avez déjà lu un de leurs livres et savoir qu'elle est votre relation avec Dieu. Excusez-moi si ma question vous semble trop personnelle.
 
   
   
Bonjour Sherra,

Allan Kardec et Léon Denis sont des "must" à lire si l'on veut comprendre le monde de l'occultisme. Je les ai lus moi-même et je les apprécie tous deux beaucoup, car ils ont pris note dans les détails de tout ce que les médiums et les esprits peuvent expérimenter, et je suis sûre que notre intuition peut s'ouvrir grâce à la lecture de ces excellents livres.
Ma relation avec Dieu serait longue à expliquer, mais je pense qu'elle transparaît un peu à travers mes récits autobiographiques, du moins je l'espère.

Je pense bien à vous,
P*

   
         
       
    Kevin C - 305 - FRANCE
   
    Une nuit en dormant, à l'âge de 19 ans, j'ai entendu une musique majestueuse, d'une beauté indescriptible. Cette musique n'avait rien de semblable avec ce qu'on entend sur terre. Le lendemain matin au réveil j'ai "râlé" de ne pas avoir pu l'enregistrer, car je l'avais oubliée complètement.

Est-ce que vous pensez que j'ai un certain don médiumnique caché, bien qu'il ne me soit plus rien arrivé de paranormal depuis 4/5 ans? Pour vous aider dans votre réponse je suis un garçon d'une très grande sensibilité, qui a beaucoup souffert moralement et qui a été déchiré dans son adolescence du fait de son homosexualité. Je suis dépressif depuis 5 ans, bien que j'assume aujourd'hui ma différence. A cela s'ajoutent de très gros problèmes relationnels depuis tout petit et une grande timidité. Je vous remercie d'avance de répondre à mes questions!
 

   
   
Bonjour Kevin,

Je pense que votre passé et votre grande sensibilité jouent un rôle déterminant par rapport aux rêves marquants que vous faites à certains moments. Si vous vivez en plus parfois dans des états de fragilité psychologique, cela peut aussi intensifier les expériences oniriques ou astrales faites au cours de la nuit.

Un rêve ou un dédoublement astral peut très bien nous propulser vers des zones célestes merveilleuses. C'est à ces niveaux vibratoires sublimes que l'on peut le mieux se faire une idée de ce qu'est la beauté, la délicatesse des sons, des formes et des couleurs.

Etre transporté astralement vers telle ou telle zone vibratoire ne signifie pas forcément que l'on possède un don médiumnique, car le don médiumnique se manifeste aussi - en principe - en dehors du sommeil d'une façon ou d'une autre. Des facultés médiumniques peuvent apparaître également à un certain de notre vie puis s'estomper ou même disparaître complètement.

Assumer votre différence est ce qu'il y a de mieux à faire. Dites-vous bien que nous sommes de toute façon tous différents les uns des autres. Chaque être a ses particularités, ses qualités, ses points faibles. Il est important d'essayer de s'accepter tel que l'on est, en essayant bien sûr de s'améliorer sur certains points si on peut le faire. C'est une question de responsabilité envers soi-même.

Comme nous tous, vous êtes un être pur en son essence, et chaque être a exactement la même valeur aux yeux du divin. Faites appel mentalement à des forces spirituelles lorsque vous sentez que cela ne va pas très bien. Même si nous avons parfois l'impression qu'un soutien céleste nous fait cruellement défaut, des êtres spirituels sont pourtant là, en permanence, près de nous, toujours prêts à nous aider, que nous en soyons conscients ou non.
Comme je le répète souvent, même si nous bénéficions d'une protection céleste, cela ne signifie pas que notre vie sera exempte de difficultés. La vie est ainsi faite. Nous devons apprendre à traverser aussi les épreuves pénibles et difficiles. Si nous avons la volonté de gérer le mieux possible ces moments-là, nous pouvons en ressortir grandis et probablement plus forts face aux aléas de l'existence.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Morgane E - 304 - BELGIQUE
   
    Cela fait maintenant 5 ans que je vois des choses étranges comme des anges et des esprits. J'aimerais savoir pourquoi je suis différente des autres et pourquoi tout le monde me prend pour une "folle"?
 
   
 
Bonjour Morgane,

Si vous possédez un don réel de clairvoyance, il est tout à fait normal que vous puissiez voir des choses que d'autres ne voient pas.

On peut effectivement se sentir bien seul(e) lorsqu'on a cette faculté de voir ou d'entendre des voix, des esprits, des anges, des guides de lumière... Et beaucoup de personnes n'imaginent même pas que l'on peut être parfaitement sain d'esprit, intelligent, et "médium" à la fois !

Si les êtres ou les choses que vous voyez sont plutôt de nature positive, cela devrait déjà vous rassurer. Il se peut que cette faculté s'estompe au fil du temps. Il se peut aussi que vous la gardiez toute votre vie. Dans ce cas, vous devrez certainement vous résoudre à accepter votre différence.

Beaucoup de personnes aimeraient avoir un don médiumnique et pouvoir communiquer avec les esprits ou les êtres de lumière, mais quand ce don nous tombe dessus au cours de l'enfance, de l'adolescence ou à l'âge adulte, il est parfois difficile à gérer, parce qu'on ne le comprend pas bien soi-même, que personne ne peut nous l'expliquer, et qu'on se sent marginal par rapport aux autres qui n'ont pas cette faculté. Mais dites-vous bien que ce don est semblable à un don pour les langues, le dessin, la musique ou une autre matière. Si ce don est correctement orienté et suffisamment développé, Il peut aussi s'avérer utile, pour nous-même ou pour les autres.

Evitez peut-être de trop parler de ces choses que vous voyez ou que vous entendez à des personnes qui n'y croient absolument pas. De toute façon, c'est inutile, à la fois pour vous et pour eux. Confiez-vous plutôt à ceux ou celles en qui vous pouvez avoir confiance et qui accepterons de croire ce que vous leur dites ou vous demanderons des explications sans vous prendre automatiquement pour une "folle".

Amicalement,
F*

 


 

  Kevin C - 303 - FRANCE
 
  J'ai 22 ans, mais quand j'étais petit, je faisais souvent le même cauchemar, pour moi terrible... C'était une sorte de rêve éveillé car j'avais les yeux fermés et j'étais tout à fait conscient mais incapable d'ouvrir les yeux et donc, le cauchemar continuait. Je sentais un "groupe d'esprits" rentrer par la porte de ma chambre et s'avancer lentement vers moi. Je ne peux vous dire à quoi ils ressemblaient car ils étaient flous et n'avaient pas de forme bien définie. Mais ce qui m'a énormément marqué ce sont les ondes négatives qu'ils émanaient. Je pouvais sentir tout le mal-être qui se dégageait d'eux et je n'ai pas de mots pour exprimer à quel point c'était horrible! Pendant ce temps, je luttais de toutes mes forces pour ouvrir mes yeux, mais je n'y arrivais pas. Ces esprits se rapprochaient de plus en plus et se réunissaient autour de ma tête. A ce moment-là, je parvenais à me réveiller mais tétanisé par la peur, je ne bougeais pas pendant plusieurs minutes. J'avais le sommet de mon crâne glacé et des fourmis dans tout le corps. Je faisais ce cauchemar alors que je devais avoir entre 8 et 10 ans. Aujourd'hui encore quand j'y pense je ne peux m' empêcher de pleurer, tant le mal qu'il y avait en eux m'a marqué.
Ma question est : Etait-ce réel ? Etait-ce un ange gardien? Ou se peut-il que ce soit mon cerveau qui ait inventé cela?

 
 
 
Bonjour Kevin,

Selon moi, vous deviez être en état de dédoublement astral lors de vos cauchemars.
Certaines personnes, pour différentes raisons, parfois psychologiques: stress, peurs, anxiété, angoisses etc. font plus souvent que d'autres des cauchemars comme ceux que vous décrivez.

Lorsque nous nous endormons, notre corps astral se détache plus ou moins loin de notre corps physique. Le corps astral peut simplement planer au dessus de notre corps de chair ou s'en éloigner. Lorsqu'il quitte notre monde vibratoire habituel, ce corps peut très bien entrer en résonance avec ce qu'on appelle le bas astral - c'est-à-dire un monde paradoxal subtil plutôt sombre et glauque - alors qu'à d'autres moments il sera attiré vers des zones astrales lumineuses et apaisantes.

Les esprits peu évolués évoluent dans les zones astrales les plus inférieures et notre corps astral, lors du sommeil - même si nous sommes des personnes positives - peut à certains moments se retrouver dans ces zones où sévissent ces esprits.
La plupart du temps, lorsque nous nous décorporons pendant la nuit, nous naviguons dans l'astral en état d'inconscience ou de semi conscience. C'est la raison pour laquelle nous ne réalisons pas que nous rêvons, et notre volonté naturelle, elle aussi endormie, nous empêche de nous extirper de ces zones affligeantes. Très souvent, seule une vive émotion ressentie dans notre rêve sera à même de nous réveiller.

Les sensations que vous décrivez: fourmillements, sensations de froid etc. étaient directement liées à votre peur et à ce que l'on ressent d'habitude lorsqu'on côtoie ces zones astrales peu accueillantes. Ces cauchemars répétitifs ont fini par vous traumatiser. C'est la raison pour laquelle ils vous remuent encore à l'heure actuelle.

Un ange gardien spirituel ne se manifeste pas de la sorte,seuls des esprits inférieurs dégagent ce que vous ressentiez en leur présence.

Il se peut que notre cerveau fasse de simples rêves désagréables, mais avec le temps on peut arriver à faire la différence entre un simple rêve, un rêve lucide et un dédoublement astral, même si ces trois aspects s'enchevêtrent souvent au cours de notre sommeil.

Amicalement,
F*

 


 

  Carole G - 302 - FRANCE
 
  J'ai perdu mon père il y a trois mois d'une crise cardiaque alors qu'il était en très bonne santé. Une semaine avant sa mort, j'ai rêvé de ma grand-mère disparue et de mon beau-père disparu lui aussi. Dans mes rêves je ne voyais que leurs visages et ils me regardaient sans rien me dire. Autour d'eux il y avait des personnes, mais je ne les voyais pas physiquement, je voyais seulement des couleurs. Le matin en me réveillant j'ai su que mon père allait mourir, mais je ne savais pas dans combien de temps. Après ce rêve j'ai eu un flash de mon père sur un lit d'hôpital avec des machines qui le maintenaient en vie.

Une semaine après ce rêve, ma soeur me téléphona pour me dire que papa avait eu un malaise cardiaque et qu'il était a l'hôpital dans un coma très profond. Lorsque je suis rentrée dans la chambre de l'hôpital, j'étais très choquée car c'est exactement cette chambre que j'avais vue,avec les mêmes machines et le même emplacement de lit. Il est resté 12 jours dans le coma avant de décéder. Pourquoi mes chers disparus sont-ils venus m'avertir de la mort de mon père ?

Depuis sa mort mon père vient me rendre visite très souvent dans mes rêves et nous sommes heureux ensemble. Veut-il me parler? Pouvez-vous m'éclaircir sur ce sujet? Merci beaucoup.
 

 
 
Bonjour Carole,

Il est très courant que des proches vivant dans l'au-delà viennent avertir une personne concernée par le départ imminent d'un membre de sa famille. Mais ce sont surtout les personnes sensitives, celles qui possèdent un certain don de réceptivité médiumnique, qui capteront ces messages dans un rêve, par flashe ou d'une autre façon.

Bien souvent, une mort prochaine est déjà inscrite dans l'aura qui s'assombrit de plus en plus à l'approche du décès, sauf dans le cas d'accidents inattendus.
On peut supposer que votre père, même s'il paraissait en bonne forme, manifestait déjà des signes de faiblesses cardiaques importants. Ces signes ont pu être perçus par votre grand-mère et votre beau-père qui vous ont transmis leurs craintes à travers un rêve. Peut-être essayaient-ils de prévenir votre père par votre entremise qu'il y avait urgence pour sa santé et qu'il devait y accorder une attention toute particulière. Mais peut-être aussi était-il déjà trop tard pour lui. Dans ce cas, c'était simplement pour vous informer de son prochain départ. C'est une façon de signaler aux personnes mourantes ou à leurs proches qu'il ne faut pas avoir trop peur du passage dans l'autre vie, que des parents, des amis ou des aides célestes sont là, prêts à les accueillir au moment fatidique. La savoir peut nous aider à surmonter le cap difficile du passage d'une forme de vie à une autre ou amoindrir le chagrin causé par la perte d'un être cher.

Il est fort probable que vous rejoignez votre père au cours de votre sommeil d'une façon ou d'une autre, mais la mémoire au réveil ne nous rapporte le plus souvent que des bribes plus ou moins éparses et déformées de ce qui s'est passé pendant nos nuits.

Vous possédez assurément un don médiumnique, sinon vous n'auriez pu avoir ces flashs prémonitoires qui vous annonçaient la mort de votre père, mais pour capter des messages auditifs il faut être en plus clairaudient. Si ce canal de clairaudience n'est pas ou trop peu ouvert et développé chez vous, c'est la raison pour laquelle votre père ou d'autres membres de la famille utilisent de préférence vos rêves pour communiquer avec vous.

Amicalement,
F*

 


 

  Claudine R - 301 - FRANCE
 
  Je souhaiterais avoir des informations sur l'écriture automatique pour pouvoir communiquer avec l'au-delà. Voilà déjà plusieurs mois que je pratique et je commence à voir des signes qui apparaissent, le pouce qui se contracte, la main droite qui se crispe et je commence à écrire des lettres mais pas encore des mots entiers. Peut-être y a t'il une méthode? Merci de m'éclairer sur ce point.    
 
Bonjour Claudine,

La meilleure méthode de progression est la patience, la pratique régulière et la volonté de réussir. Si vous avez déjà obtenu quelques premiers résultats, le mieux est de persévérer à votre rythme, sans forcer.
Certaines personnes obtiennent des résultats rapides. Pour d'autres la communication est plus difficile. Les messages reçus sont également de qualité très diverse.

L'écriture automatique prend beaucoup d'énergie, il ne faut donc pas en abuser. Elle peut être nuisible aussi pour certaines personnes très sensitives ou à l'aura perméable. Il faut veiller à se protéger d'abord par une demande d'assistance spirituelle et par une courte prière...

Si vous commencez à écrire des mots et des phrases cohérentes, il ne faut pas avoir peur de garder un certain recul par rapport au contenu du message. Ce message a-t-il un sens ? est-il à connotation spirituelle, matérielle ou prophétique ? Votre logique doit primer. Un regard, une appréciation neutre et objective doivent être portés sur les messages reçus.

La sensibilité médiumnique est un don ou une aptitude. Ce don peut être inné, se développer au cours de l'adolescence ou plus tard à l'âge adulte. Mais ce don n'est pas le même pour tous. Il en est d'un don médiumnique comme d'un don pour les mathématiques ou pour la musique. Cela signifie que les virtuoses sont rares. Dans le domaine de l'écriture automatique, un virtuose est une personne qui capte volontairement, facilement et sans interférences des messages cohérents et significatifs, de préférence à connotation spirituelle, même si le message reçu par clairaudience, par écriture automatique ou d'une autre façon médiumnique peut concerner des tas de sujets, y compris des sujets d'ordre purement matériel.

Peut-être possédez-vous un don un peu lent à se développer. Si c'est le cas, la pratique vous aidera à l'affiner et le renforcer. Si vous faites régulièrement de petites séances, vous pourriez très bien obtenir finalement un résultat satisfaisant. C'est en tout cas ce que je vous souhaite.

Amicalement,
F*

 


 

   

 

   
       
   

courrier lecteurs - ésotérisme spiritualité voyance

   
   

 

   
         
   

FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil