FRANCE LECTURE ésotérisme spiritualité voyance
FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil

 

 

 

            Courrier 20
  
         

  courrier ésotérisme voyance spiritualité
 
   

                  

 

Pages

1
2 3 4 5
6 7 8 9 10
11 12 13 14
15 16 17 18
19 20 21 22
23 24 25 26
27 28 29 30
31 32 33 34
35 36 37 38
39 40 41 42
43 44
45 46
47 48 49 50
51 52 53 54
55 56 57 58
59

Page suivante

  Zahia C - 245 - AFRIQUE DU NORD
   

  Je me souviens que dans mon enfance, je ne sais si c'est un rêve ou une réalité, j'ai eu l'impression qu'un ange de l'au-delà me faisait traverser un pont au bout duquel je me voyais auprès de mes futurs parents. Cet ange me disait qu'il était temps pour moi de partir et que ces personnes que je voyais étaient mes parents. Etait-ce un rêve ? Ou bien est-ce que je voyais de nouveau mon retour sur terre?
 
   
 
Bonjour Zahia,

Le genre d'expérience que vous décrivez arrive plutôt à des personnes qui sont en balance entre la vie et la mort. Beaucoup décrivent ce genre de situation, à savoir la rencontre avec des parents, des amis ou des êtres de lumière qui leur disent soit que le temps n'est pas encore venu pour eux de les rejoindre dans l'au-delà, soit qu'ils sont prêts à accueillir celui qui va les rejoindre incessamment. Le pont représente bien sûr le passage entre cette vie et l'autre. 

D'habitude, quand un être de lumière comme un ange révèle à quelqu'un que sa mort est

imminente, l'échéance fatale est rarement reportée. Il arrive cependant qu'il intercède en faveur de la personne à une autorité spirituelle supérieure et lui octroie une prolongation de son existence sur terre.

En ce qui concerne votre expérience, il pouvait s'agir d'un rêve, comme il pouvait s'agir d'une décorporation astrale qui vous aurait mis en relation avec cet ange dont vous parlez.

Qui étaient ces "parents" apparemment inconnus de vous ? Il pouvait s'agir de parents d'une autre vie, ou comme vous le suggérez d'une vie future. Ce genre de rêve ou de rencontre astrale n'est pas toujours facile à décoder, mais cela peut au moins nous aider à méditer sur la réalité des mondes et des êtres invisibles qui nous entourent.

Bien à vous,
F*

 
         

 

  Véronique V - 244 - BELGIQUE
   
  Nous étions en travaux quand je me suis mise dans le fauteuil. Je me suis assoupie et un être magnifique est venu à moi. Nous avons fait l'amour et j'étais consciente de ce qu'il se passait. Pouvez-vous me dire ce que ça peut bien vouloir dire ? Merci
 
   
 
Bonjour Véronique,

D'après les éléments fournis, vous avez pu faire un rêve qui vous a spécialement marqué par son contexte et sa teneur émotionnelle assez forte. Ce rêve pouvait être assez proche d'un rêve lucide, raison pour laquelle il vous aurait paru plus réel qu'un rêve courant. Peut-être était-ce un voyage astral? La distinction entre rêve classique, rêve lucide et voyage astral étant souvent très ténue. Très souvent aussi, ces différentes formes de rêve se mélangent entre elles, ce qui ajoute à la difficulté de les différencier.

Les anges et les êtres de Lumière ne sont pas intéressés par des contacts d'ordre sexuel; il ne peut donc s'agir d'une rencontre avec l'un d'entre eux, mais certains esprits de moindre importance aiment partager ce genre de plaisir et d'émotions avec des personnes physiques. La matière astrale étant malléable à souhait, il est en outre assez facile pour n'importe quelle être, entité, esprit vivant sur ce plan de se montrer sous un jour favorable.

Nous côtoyons d'habitude une foule d'entités invisibles sans nous en apercevoir, et il existe une gamme presque infinie d'esprits, du plus inférieur au plus spirituel, qui peuvent influencer nos pensées, nos désirs, nos actes sans que l'on s'en rende compte.

Les rêves à tendance érotique, en relation avec la libido, ne signifient rien de bien particulier, surtout s'ils sont peu fréquents. Ils expriment simplement certains aspects de nos désirs, de nos manques affectifs, de nos pensées refoulées volontairement ou non dans notre subconscient
.

Bien à vous,
F*

   
         
       
    Véronique V - 243 - FRANCE
   
    Je suis maman de 3 enfants et je pense avoir un don de médiumnité. Cela a commencé vers l'âge de 10 ans quand un de mes cousins s'est tué. Le soir même de sa mort, j'ai ressenti une présence très forte. Bien sûr j'ai eu très peur, mais au fur et à mesure des années, des choses un peu bizarres me sont arrivées, et il y a à peu près 6 ans je suis rentrée en contact avec mon frère décédé que je n'ai pas connu. Depuis, nous avons souvent des conversations ensemble. On dirait une petite voix qui me parle à l'intérieur de moi. Je ne sais pas vraiment vous expliquer ce que je ressens, mais en tout cas c'est rempli d'amour et de bonnes choses. Il y a peu de temps, j'ai perdu mon père et il me manque beaucoup. Depuis j'ai beaucoup de mal à me connecter avec l'au-delà.

Pourriez-vous me dire si j'ai vraiment un don de médium ? Merci.
 

     
   
Bonjour Véronique,

Le fait que vous n'arrivez plus à vous contacter avec l'au-delà comme avant peut être dû à différentes causes: le surmenage, la tension nerveuse, une moins bonne santé physique...  Votre don s'amenuise peut-être aussi au fil du temps, cela arrive.
En tout cas, si vous avez pu entretenir des échanges médiumniques avec votre frère et si vous avez ressenti des présences particulières lors du décès de membres de la famille ou d'amis cela signifie que vous avez en vous un don de médiumnité.

Il m'est difficile, sans vous connaître, de dire l'ampleur de votre don et de savoir s'il diminue, si sa faiblesse actuelle n'est que passagère ou s'il peut encore être développé. Seul(e) un(e) médium de qualité, en contact direct avec vous de préférence, pourrait essayer d'évaluer votre don en analysant la forme et les couleurs de votre aura, en captant l'un ou l'autre message d'un guide de lumière vous concernant ou par tout autre moyen divinatoire qui lui est propre.

Quant à votre papa, il a peut-être dépassé la sphère terrestre et n'est plus en mesure de se manifester à vous actuellement, ce qui serait une preuve de sa progression céleste. Le contact a aussi parfois du mal à être établi pour des raisons vibratoires, ou parce que la conscience de la personne ou de l'entité en question est absorbée par des pensées ou une occupation qui l'empêchent de communiquer.

La majorité des personnes décédées ne peuvent en outre circuler à leur guise entre nos deux mondes. Seules des entités spirituelles comme les guides de lumière, les archanges, les êtres spirituels appartenant aux hiérarchies supérieures, peuvent se déplacer à volonté et sans difficulté entre les différentes sphères ou plans vibratoires de l'univers.

Bien à vous,
F*

   
         
       
    Eulola IL - 242 - BELGIQUE
   
    Quand je pratique l'écriture automatique, cela arrive souvent la nuit. Je ne demande rien, j'entends juste "le téléphone" sonner dans ma tête et là je dois écrire... Je suis à moitié endormie et je note, souvent ça dure 5 minutes et ça fait une grande page recto verso. Je le fais rarement spontanément. C'est uniquement lorsque ma nonna (grand-mère) ou un autre esprit veut communiquer que ça se passe et ce sont en général des textes très beaux et qui m'encouragent.

Je me suis rendue compte très vite que j'avais quelque chose de différent des autres personnes mais c'est difficile d'épanouir son don toute seule, donc j'attends que là-Haut ils m'aident et m'enseignent. Je pense que patience et amour des autres sont les moteurs essentiels de la médiumnité, sans oublier la foi évidemment...
 

   
   
Bonjour Eulola,

Chaque médium, chaque personne sensitive a des perceptions et des façons de capter différentes. En ce qui vous concerne, le signal qu'on vous envoie pour vous dire qu'une communication est imminente est une sonnerie de téléphone. Pour d'autres médiums, il s'agit d'un léger courant électrique, d'une caresse subtile dans les cheveux, d'une présence ressentie soudainement.

De plus en plus de personnes semble-t-il acquièrent des facultés médiumniques. La théosophie nous dit qu'il viendra un temps (encore lointain) où chacun aura développé suffisamment ce don pour pouvoir s'en servir de façon utile. Viendra même le temps (encore plus lointain) ou le monde matériel s'éloignera progressivement de nos perceptions, le plan astral ( plan d'existence de beaucoup d'esprits et de la plupart de nos défunts) prendra le relais, ce plan deviendra alors pour nous et nos âmes le plan d'existence le plus inférieur.

Je pense que votre aptitude médiumnique continuera à se développer. Votre nature spirituelle vous permettra certainement de découvrir d'autres facettes de la communication médiumnique et d'entrer en contact avec ceux que l'on appelle les êtres de Lumière, si ce n'est déjà fait.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Pascale P  - 241 - CANADA
   
    L'autre fois l'horloge dans la cuisine s'est arrêtée à 11h11. J'ai mis de nouvelles batteries et je l'ai remise à l'heure. Le lendemain, cette horloge s'est encore arrêtée à la même heure: 11h11! Tout ce que je sais c'est que mon grand-père est mort à 11h11!
 
   
   
Bonjour pascale,

Votre grand-père est peut-être encore "dans les parages". Vous sachant très réceptive, il s'amuse peut-être à vous montrer à sa façon qu'il est toujours bien vivant, même si c'est dans son monde à lui ! Le fait que l'heure corresponde à celle de son décès est un signe évident que c'est probablement lui qui manipule les aiguilles de votre horloge.

Certains êtres décédés, restés proches de notre monde physique, ont ainsi la faculté de communiquer avec nous. Certains le font par l'intermédiaire d'objets, d'autres ont la faculté de se faire entendre ou de se rendre apparents.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Radyia - 240 - FRANCE
   
    En plus d'avoir un don médiumnique, je fais des rêves prémonitoires, même s'ils ne concernent pas des choses importantes. Ma mère a un don pour les rêves aussi, mais les siens sont plus complexes. Il faut les déchiffrer pour les comprendre, mais on y arrive quand même! Les situations qui surviennent sont exactement les mêmes que dans les rêves, tout est pareil. Qu'en pensez-vous ? Merci beaucoup d'avance.
 
   
   
Bonjour Radyia,

Les rêves prémonitoires sont difficiles à expliquer. Ils sont en relation avec la compression du temps. Pour nous, dans notre monde physique, passé, présent et avenir sont nettement distincts. Mais une fois que l'on sort du plan physique et que l'on atteint un plan d'existence plus élevé (le plan astral par exemple), le passé, le présent et le futur se confondent de plus en plus jusqu'à devenir un présent continu malléable. Ce qui signifie que c'est la consistance et les caractéristiques de ce présent qui se transforment.

Les fils qui nous relient avec des événements à venir peuvent être perçus par notre subconscient ou notre "surconscient". Certains événements sont karmiques et sont donc prévisibles puisqu'ils doivent en principe être actualisés à un certain moment de notre vie. Ces événements peuvent être perçus et anticipés par le rêve, un pressentiment ou un flash médiumnique. D'autres événements moins déterminés sont le résultat d'une anticipation logique selon notre mode de vie, nos tendances, nos habitudes, nos fréquentations etc. Cependant, tout n'est pas écrit à l'avance et notre futur n'est de ce fait pas toujours prévisible.

Bien à vous,
F*

   
         
       
    Eulola IL - 239 - BELGIQUE
   
    Il paraît que j'ai un don de médium depuis la naissance. Je voudrais l'épanouir afin d'aider les autres avec le secours des bons esprits qui m'ont dit que j'étais un canal ouvert entre notre monde et l'au delà et que je pouvais aider. Je communique par l'écriture automatique avec ma grand-mère, parfois j'entends qu'on me parle ou je ressens des présences. Parfois c'est une présence floue, parfois ce sont comme des petites bulles, mais je dois apprendre seule et ce n'est pas facile! Je lis énormément d'ouvrages à ce sujet mais comment apprendre les bons rituels de médiums? J'ai aussi beaucoup de pressentiments et je fais des rêves assez étranges. Voici en quelques mots ce que je vis. Merci à vous.
 
   
   
Bonjour Eulola,

Si vous possédez un don médiumnique de naissance, vous avez certainement dû vous en rendre compte à de nombreuses reprises. Cela me semble d'ailleurs évident d'après les expériences paranormales auxquelles vous êtes confrontée...

Je vous recommande simplement de rester prudente par rapport à vos communications spirites, surtout s'il s'agit d'essayer d'aider les autres. Le monde de l'au-delà est pavé d'intentions hasardeuses. Certains esprits se font passer pour ce qu'ils ne sont pas et la supercherie n'est pas toujours facile à déceler.
Epanouir votre don est néanmoins une excellente idée si vous prenez quelques précautions. Demandez d'être protégée avant vos séances d'écriture automatique et si vous sentez que cela vous fatigue de façon excessive, arrêtez la séance et reprenez-la une autre fois.
Gardez aussi un minimum de recul par rapport aux messages reçus ainsi qu'un esprit logique, cela aide énormément. Trop de médiums n'ont plus les pieds sur terre. Cela nuit à la qualité de leur travail. Dites-vous aussi que les esprits ne savent pas tout. Ils ne peuvent donc résoudre tous les problèmes qu'on leur soumet ni répondre à toutes les questions. Ceci dit, l'aide d'un esprit sincère et bien intentionné peut s'avérer efficace dans certaines circonstances.

N'attachez pas trop d'importance aux rituels. Pratiquez-les avec parcimonie en choisissant ceux qui semblent le mieux vous correspondre. Si votre don de médium est réel, il se développera peu à peu de façon naturelle.
Si vous avancez prudemment, à votre rythme, et sans forcer, vous pouvez bien entendu vous rendre utile à votre entourage. Vous servirez ainsi de pont entre ce monde et celui des esprits et si vous faites ce travail avec sincérité ce sera tout bénéfice pour votre avancée spirituelle.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Alice S - 238 - FRANCE
   
    On m'a dit plusieurs fois que j'avais un don de médium. Je ne sais comment expliquer ce que je ressens quand je rencontre certaines personnes (leur peines, la difficulté de leurs vies). Etant plus jeune je ne vous cacherais pas que j'ai essayé d'oublier toutes ces choses que je ressentais. Cela a commencé à partir de mes 16 ans. Je voudrais savoir ce que je peux faire pour développer ce don dans le but d'en faire bon usage, de pouvoir venir en aide et pour pouvoir accepter ce que je ressens. Merci à l'avance.
 
   
   
Bonjour Alice,

Il est difficile de dire si vous avez un vrai don de médium car je ne sais pas comment vous ressentez exactement les peines et les difficultés des personnes, s'il s'agit de malaises en leur présence, de flashes ou d'autres manifestations.

En tout cas, le don de médiumnité existe chez pas mal de personnes à des degrés divers,  et ce don peut être de différents types : visuel, auditif, tactile. La médiumnité peut être volontaire ou involontaire, fréquente ou sporadique et un médium peut avoir des flashes, voir les auras, avoir un don d'action sur la matière s'il possède une médiumnité à effets physiques et/ou avoir un magnétisme suffisant pour soigner des personnes.

Un médium peut recevoir aussi des messages d'esprits de l'au-delà ou de guides de lumière. Certaines personnes sensitives n'ayant pas ce type de médiumnité obtiennent cependant de bons résultats grâce à l'écriture automatique ou à l'aide de techniques divinatoires variées.

Rentrez-vous dans l'une de ces catégories ou dans plusieurs d'entre elles? Si c'est le cas, vous possédez certainement un don médiumnique d'un certain degré. Mais on peut être réceptif de bien des manières et notamment par l'intuition, même si l'intuition n'est pas considérée comme un vrai don médiumnique.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Christine BC- 237 - FRANCE
   
    Maman est décédée le 06 janvier dernier, nous étions très proches et je l'ai assistée jusqu'au bout dans sa maladie. Mais voilà, elle me manque beaucoup trop. Je croyais en une "vie" après la mort, mais je me rends compte qu'il n'y a rien. J'ai beau me concentrer, penser très fort à elle, lui demander de me faire signe, mais rien! Nous étions très complices elle et moi, et depuis qu'elle est partie je me sens seule malgré ma famille. Comment m'y prendre pour entrer en contact avec elle? Est-ce possible avant tout? J'aimerais avoir la certitude qu'il y a bien quelque chose après la mort. Merci de votre réponse.
 
   
   
Bonjour Christine,

Je peux vous assurer que la vie individuelle d'un être humain se prolonge bien au-delà de la mort du corps physique. Beaucoup de témoignages l'attestent, et les contacts entretenus par de nombreuses personnes sensitives avec l'au-delà (qu'il s'agisse de simples "décédés" ou de guides de lumière ) le prouvent également. Mais comment vous conforter dans cette "certitude"?

Certaines personnes, chanceuses en quelque sorte, reçoivent un signe ou l'autre au moment de la disparition d'un être cher. Cela ne signifie pas que tout un chacun peut  entrer aisément en relation avec l'au-delà. Le voile qui nous sépare de cet autre côté de la vie est épais, et il est quasi impossible pour la majorité d'entre nous de soulever ne fût-ce qu'un petit coin de ce voile afin d'obtenir un regard sur l'autre monde.
 
Je comprends votre tourment, car même si la vie persiste après la mort, et qu'on en a la conviction, la séparation d'avec un être cher est là, pesante, et le vide que cela représente ne peut être comblé facilement. Des liens karmiques affectifs très serrés augmentent encore cette sensation pénible d'abandon.

Les raisons pour lesquelles vous ne pouvez entrer en contact avec votre maman peuvent être nombreuses. Voici les principales:

- Vous ne possédez malheureusement pas une ouverture médiumnique suffisante pour capter votre maman d'une façon ou d'une autre. C'est le cas de la majorité des personnes. Vous n'êtes donc pas une exception.

- Votre maman n'a pas la possibilité de communiquer avec vous parce qu'elle s'est déjà éloignée de la sphère matérielle terrestre, ou parce qu'elle est trop occupée à s'habituer à sa nouvelle condition d'existence ou encore parce qu'elle a remarqué que vous ne pouviez la capter. Dans ce dernier cas, elle n'insiste donc pas.

Un bon médium, une personne capable de se mettre en contact avec les êtres partis pour l'au-delà pourrait peut-être entrer en relation mentale avec elle. Un médium spirituel, qui capte des guides de lumière, pourrait aussi vous donner des nouvelles de votre maman, et ceci sans devoir la rappeler vers des vibrations terrestres parfois dérangeantes.

Je ne vois pas d'autres moyens de communiquer avec votre maman, si ce n'est peut-être par l'écriture automatique. Cela donne parfois un résultat satisfaisant (quoique rarement.) Personnellement, je n'encourage personne à utiliser cette technique, trop hasardeuse à bien des égards.
Quoi qu'il en soit, si vous décidez de passer par un ou une médium, assurez-vous ( si vous le pouvez) qu'il s'agit d'une personne sérieuse et crédible, afin de ne pas être déçue.

Dites-vous que le principal est que votre maman continue d'exister sur son plan à elle, qu'elle capte vos intentions, vos pensées affectueuses, votre chagrin aussi... Essayez de surmonter ce dernier du mieux que vous pouvez, faites-le pour elle, elle veut certainement votre bonheur et aimerait bien vous voir heureuse ici-bas. Gardez confiance en la vie, demandez qu'on l'assiste là où elle est, envoyez-lui de temps en temps
des fleurs en pensée. Elle ressentira cette touchante attention de votre part.

Soyez certaine que vous la retrouverez un jour, quand le temps sera venu pour vous de la rejoindre, car la mort ne sépare jamais définitivement et totalement les êtres qui s'aiment...

Que le ciel accompagne votre maman,
F*

   
         
       
    Pascale P  - 236 - CANADA
   
    L'autre fois, je vous ai parlé d'un esprit noir qui était dans ma chambre. Peu de temps après, j'ai ouvert les yeux et j'ai vu un esprit blanc. On aurait dit qu'il écrivait sur une machine à écrire. La question que je me pose c'est : Est-ce que l'esprit noir me voulait du mal et que signifie l'apparition de l'esprit blanc en train d'écrire?
 
   
   
Bonjour Pascale,

Un esprit noir n'est certainement pas un esprit positif car je ne connais aucun ange ni aucun être spirituel de l'au-delà qui se montre de la sorte. Cela ne signifie pas qu'il vous voulait vraiment du mal. Il a pu être attiré par vous parce que vous étiez suffisamment réceptive pour le voir et qu'il le savait car cette capacité de voir ou d'entendre les esprits est inscrite dans l'aura d'une personne.

Quant à l'esprit blanc, je ne sais pas ce qu'il a essayé de vous dire. Peut-être voulait-il vous inciter à relater vos expériences insolites en vous montrant l'image de quelqu'un qui écrit? Si c'est le cas, c'est ce que vous avez fait en nous écrivant !

Bien à vous,
F*

   
         
       
    Josée G - 235 - FRANCE
   
    Suite à une grossesse double, j'ai commencé à avoir des contacts avec des guides et des anges et même avec des personnes décédées. Approfondir ma connaissance pour mon cheminement personnel était mon but, mais suite à de nombreux phénomènes: apparitions, ressentis énergétiques, voyance et écriture automatique, mes amis vinrent me consulter amicalement et volontairement, et sans vraiment m'en rendre compte, j'ai été prise dans un tourbillon de consultations multiples! Des gens venaient me voir de partout, car mes messages célestes et mes prévisions s'avéraient assez exactes. Après deux ans de consultations, j'ai été prise par des malaises physiques importants, par des angoisses et par la peur. Après des traitements intensifs en naturothérapie, je me sens prête à recommencer. Mais voilà qu'un énorme doute envahit mon esprit car je me sens moins connectée qu'avant. Est-ce normal? Dois-je poursuivre ce chemin ou en prendre un autre? Ce serait dommage car j'aimais vraiment ça et je croyais que c'était pour moi la voie à suivre. J'ai arrêté toutes consultations, ou presque, depuis près de 8 mois maintenant. Que me conseillez vous? En numérologie, je suis dans une année 9 et c'est difficile! Je me sens perdue et j'ai peur que ce don m'échappe. Que faire?     
 
Bonjour Josée,

L'aide que vous pouvez apporter à certaines personnes est importante pour elles mais aussi pour vous et votre croissance personnelle, surtout si vous avez un don réel et que votre motivation première est de donner le meilleur de vous-même à ceux qui viennent vous consulter. Mais cela ne signifie pas que vous devez accepter un rythme de consultations effréné dicté par votre entourage. Vous devez rester maître de la situation et certainement vous imposer certaines limites. La médiumnité fragilise la santé et consomme beaucoup d'énergie physique et mentale. Vous avez vécu un "trop plein" par le passé, raison pour laquelle il était prudent, sinon nécessaire, de prendre du recul pendant un certain temps comme vous l'avez fait.

Si vous avez vraiment envie de continuer dans cette voie, je vous conseillerais de le faire tout en douceur. Cela signifie que vous ne pouvez vous rendre disponible à n'importe quelle condition. Décidez par exemple de recevoir un nombre limité de personnes et respectez votre planning à tout prix. Imposez-vous des jours de congé ou une semaine complète de repos médiumnique tous les mois. Faites aussi attention à l'écriture automatique et n'invoquez pas trop souvent les simples esprits de l'au-delà. Tentez plutôt de contacter des guides de lumière. Ceux-ci comprennent mieux les êtres avec qui ils entrent en relation et sont certainement plus à même d'apporter de bons conseils à tout un chacun.
Observez ce qui vous fatigue le plus, et n'ayez crainte d'éliminer ou de diminuer fortement l'un ou l'autre aspect de votre médiumnité s'ils vous épuisent.

Après quelque temps, vous pourrez toujours décider de poursuivre ou d'arrêter si vous sentez que cela ne vous convient vraiment plus. Je pense que votre don est toujours là, mais si des guides vous protègent, ils ont pu diminuer votre médiumnité pour votre bien. Si vous le pouvez, demandez-leur de vous inspirer quant à la meilleure décision à prendre. Si vous retrouvez votre médiumnité d'avant, c'est très bien. Mais s'il s'avérait que ce don vous échappe peu à peu, ce n'est pas si grave, surtout si votre motivation est avant tout d'ordre spirituel. On peut très bien continuer sa route avec succès avec ou sans dons subtils. La méditation, la prière, le recueillement, le don de soi, l'attachement aux valeurs réelles, la réflexion positive, la lecture de textes qui élèvent l'âme, l'approfondissement de la compréhension spirituelle sont des outils efficaces pour progresser sur la voie. La médiumnité a ses bons et ses mauvais côtés, et elle apporte parfois plus de problèmes que de satisfactions, cela dépend des personnes, du type de médiumnité que l'on possède, des circonstances etc.

Retrouvez votre sérénité et tentez d'accepter ce que la vie continuera de vous offrir, en bien comme en mal. L'abnégation et l'acceptation de nos épreuves est également une des clés de la réussite spirituelle.

Amicalement,
F*

 


 

  Annabelle L - 234 - CANADA
 
  Quand j'avais environ 9 ou 10 ans, quelques jours après la mort de ma grand-mère, je me suis réveillée pendant la nuit et je l'ai vue au bout de mon lit! J'ai eu très peur mais je n'ai rien fait. Elle est restée peut-être 5 secondes, pas plus. Qu'est-ce que cela signifie? Etait-ce seulement mon imagination ou était-ce vraiment son esprit? Je suis maintenant plus âgée et je ne peux la revoir. Dernière question : est-ce que le paradis existe vraiment? Merci d'avance.
 
 
 
Bonjour Annabelle,

L'expérience insolite concernant l'apparition astrale de votre grand-mère est très courante. Cela se produit surtout soit directement à la mort de la personne, soit dans les heures ou les jours qui suivent le décès.
Les personnes du sexe féminin sont très sujettes à ce genre de choses et l'enfance et l'adolescence sont des périodes particulièrement privilégiées pour vivre ce type d'expérience paranormale.

Votre grand-mère a mis probablement un certain temps avant de réaliser qu'elle était "morte". Pendant la période qui suit le décès, beaucoup de personnes restent à proximité de leur habitation et /ou de l'endroit de leur mort et tentent de communiquer avec leurs proches: amis, membres de la famille etc.
Cette apparition peut signifier que la personne cherche un réconfort auprès de quelqu'un, qu'elle essaie de communiquer quelque chose, qu'elle refuse sa mort ou refuse de s'éloigner de son corps physique, ou encore qu'elle voudrait qu'on lui explique ce qui lui arrive.

Le fait que vous ne puissiez revoir votre grand-mère actuellement indique peut-être qu'elle s'est dégagée de l'emprise terrestre et qu'elle poursuit actuellement sa route dans des mondes vibratoires plus éthérés. Cela pourrait signifier également que votre sensibilité subtile actuelle est plus faible qu'il y a quelques années.

Beaucoup de personnes non préparées à l'après-vie ne se rendent même pas compte qu'elles n'existent plus sur le plan matériel et se demandent pourquoi les gens qu'elles continuent de voir et d'entendre restent indifférents à leur appel. Certains refusent tout simplement d'accepter le fait qu'ils sont morts, surtout si durant leur vie ils étaient persuadés qu'aucune conscience individuelle ne pouvait perdurer après cette vie-ci.

Le paradis, comme l'enfer cité précédemment, existe bien. Toutes les religions l'affirment, et beaucoup de personnes ayant vécu une expérience de mort imminente (EMI / NDE) en sont convaincues également.
Le paradis est avant tout un état vibratoire en correspondance avec la qualité de notre mental et de notre conscience. Ce n'est donc pas un lieu situé à un endroit précis de l'univers. Le paradis peut exister aussi bien sur terre - ou à proximité de celle-ci - qu'à n'importe quel endroit dans l'univers car il est aussi étendu que notre espace sidéral. Simplement, les esprits qui se sentent surtout concernés par la terre et les êtres qui la peuplent seront automatiquement attirés dans le rayonnement terrestre physique alors que d'autres évolueront dans des paradis situés aux antipodes de notre planète ou ne seront même pas localisables à un point de vue géographique.

L'expérience de l'après-vie, du paradis et de l'enfer, est mentale et d'ordre quantique. Un être astral, un esprit, se retrouvera donc à l'endroit où son mental l'enverra. Un être de l'au-delà qui pense fortement à nous sera automatiquement attiré vers nous, même s'il ne peut se rendre visible ou audible dans la plupart des cas. Une personne fixant sa pensée sur la galaxie d'Andromède sera attirée dans l'aura de cette galaxie.

Nos pensées s'étendent donc en permanence vers des espaces, des lieux, des personnes ou bien dans le temps lors de nos souvenirs. Et plus nos pensées seront intenses et répétitives, plus elles acquérront de la force. Pour finir, elles deviendront un véritable égrégore possédant une vie propre indépendante et qui persistera pendant tout le temps que des pensées l'entretiendront.

Amicalement,
F*

 


 

  Koch Fox - 233 - AUTRE PAYS
 
  Pourriez-vous me conseiller un petit rituel pour charger le Triangle Divin? Je ne connais pas le saint en correspondance avec ce pentacle, par conséquent je ne sais pas comment le charger. A ce titre, je voudrais savoir comment faire lorsqu'on ne connaît pas le saint ou le guide spirituel qui lui correspond. Merci et que Dieu vous bénisse.
 
 
 
Bonjour Koch,

Pour demander à un Etre spirituel d'accompagner la protection émise par le Triangle Divin ou un autre pentacle, il suffit de l'appeler mentalement.

On peut faire appel dans ce cas-ci à l'esprit de l'abbé Julio ou à un saint chrétien reconnu par l'église: par exemple Saint Christophe, Sainte Rita ou Sainte Marthe qui est reconnue pour éloigner les esprits malfaisants.

Si on ne connaît pas le saint associé à un pentacle, on peut toujours faire appel à un être spirituel de son choix à condition de respecter l'appartenance occidentale ou orientale du talisman ou de la protection. S'il s'agit d'une protection chrétienne, on choisira plutôt un saint chrétien ou un ange. Pour les protections kabbalistiques, un Archange (Nithaël, Michaël, Haziël...) S'il s'agit d'une protection orientale - indienne par exemple - on l'associera avec un rituel, un symbole ou un être spirituel indien: Shiva, Krishna, Vishnou, Ganesha... Il en va de même s'il s'agit d'une protection appartenant à l'Egypte antique.

Voici un exemple de prière pouvant être associée à la demande de protection. On peut l'accompagner en faisant brûler un peu d'encens et en allumant une petite bougie.

" Toi qui a entendu mon appel, je te remercie de bien vouloir charger ce talisman afin qu'il me protège des ondes négatives. "

Vous pouvez aussi visualiser votre corps entouré par un cercle de lumière violette et réciter cette incantation en la répétant trois fois à voix basse :

" La puissance de ce cercle est mon abri et ma protection. "

Amicalement,
F*

 


 

  Morgane R - 232 - BELGIQUE
 
  Je crois avoir un don et j'aimerais avoir votre avis afin de savoir si je me fais des idées ou si c'est réel. Quelques exemples: un jour, j'avais une interro orale, nous sommes 30 dans ma classe. Cinq personnes passent avant moi et je me dis mentalement: "je veux passer maintenant!" et la prof m'a appelée! Il y a quelques années, je dormais encore avec une lampe qui était à l'autre bout de la pièce. La nuit, la lampe me gêne et je me dis qu'il faudrait l'éteindre. Le matin, la lampe était éteinte! Une autre fois, quand j'étais toute petite, j'avais une peluche qui faisait de la musique. J'aimais l'entendre, même pendant la nuit. Une nuit, la peluche s'est enclenchée toute seule et m'a réveillée. Ma question est la suivante: est-ce que je me fais des idées, ou est-ce que j'ai vraiment un don de télékinésie télépathie?  
 
Bonjour Morgane,

Les exemples donnés ne sont pas suffisants pour affirmer que vous avez un don. De nombreuses personnes de tous âges peuvent avoir des éclairs intuitifs, faire l'expérience d'une transmission de pensée, d'un rêve prémonitoire, d'un voyage astral, d'une synchronicité sans avoir pour autant un don particulier.

Lorsque vous envoyez mentalement un souhait, comme lors de votre interro orale, cet appel peut parfois créer une réponse immédiate suivant des lois de répercussion d'ondes mentales assez compliquées à expliquer. La lampe qui s'éteint peut avoir elle aussi différentes explications, aussi bien rationnelles qu'irrationnelles. D'ailleurs, il suffirait que vous tentiez d'éteindre une lampe par votre simple volonté pour vous rendre compte que cela ne fonctionne certainement pas.
 
Une peluche qui s'enclenche la nuit apparemment toute seule n'est pas vraiment significatif non plus, sauf si cela était arrivé souvent, ce qui n'est je pense pas le cas.
En résumé, ces exemples ne peuvent indiquer un don particulier de psychokinèse ou de télépathie, mais cela ne signifie pas qu'il ne pourrait vous arriver de vivre des expériences étranges un jour ou l'autre dans votre vie.

Amicalement,
F*

 


 

   

 

   
       
   

courrier lecteurs - ésotérisme spiritualité voyance

   
   

 

   
         
   

FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil