FRANCE LECTURE ésotérisme spiritualité voyance
FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil

 

 

 

            Courrier 15
  
         

  courrier ésotérisme voyance spiritualité
 
   

                  

 

Pages

1
2 3 4 5
6 7 8 9 10
11 12 13 14
15 16 17 18
19 20 21 22
23 24 25 26
27 28 29 30
31 32 33 34
35 36 37 38
39 40 41 42
43 44
45 46
47 48 49 50
51 52 53 54
55 56 57 58
59

Page suivante

  Bernadette T - 190 - FRANCE
   

  Il y a environ 3 mois, alors que j'écrivais une lettre de motivation, ma main se mit à tracer malgré moi le prénom de ma grand-mère qui m'a fait écrire " tu es médium, interroge les esprits, mais fais-le avec parcimonie"! J'écrivis ainsi selon un procédé qui me permet de contacter les esprits, et lorsque je le fais, je vois l'aura des esprits autour de moi. Que dois-je faire de cela ?

Lorsque les âmes tournent autour de moi, je prends une feuille blanche et j'écris leurs demandes. Je me sens paisible et bien, puis tout bascule : mes enfants rentrent en dépression dans la journée, les amis se détournent de moi me trouvant "cauchemardesque" avec mes histoires de folle !

Dois-je me protéger et les protéger? Si oui comment ? Je n'ai aucune idée de ce que je peux faire de ce qui m'arrive. Un conseil, une réponse serait bienvenue. Merci.
 

 
 
Bonjour Bernadette,

 

Ce qui vous arrive n’a rien d’anormal ou d’alarmant. Des tas de personnes pratiquent l’écriture automatique ou captent des voix de l'au-delà un peu partout dans le monde tout en étant saines d’esprit. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas être vigilant et que le contact avec des esprits ne comporte aucun risque. Certaines personnes ayant ce don en retirent des bienfaits divers sans en être aucunement perturbées. Il est néanmoins exact que d'autres personnes peuvent s’attirer des esprits dérangeants et en être fortement incommodées.

D’après ce que vous dites, lorsque vous recevez ces messages, vous ressentez un bien-être personnel et un état d'apaisement, ce qui est un plutôt bon signe et vous ne mentionnez pas être gênée outre mesure par ces esprits. Je ne pense donc pas que ces esprits vous veulent du mal.

Par rapport à votre entourage, il vaut mieux ne pas trop parler de ces contacts. Beaucoup de personnes ne sont pas prêtes à accepter le fait que l’on peut recevoir des messages de l’au-delà dictés par des guides ou de simples personnes décédées.

Le conseil donné par votre grand-mère était judicieux : il vaut mieux pratiquer votre don médiumnique avec parcimonie et garder un certain recul par rapport aux messages reçus, surtout au début. Ce n’est qu’avec l’expérience que vous pourrez vous rendre compte de la validité ou non des conseils et des avertissements reçus.
Si vous pouvez voir les entités qui vous dictent les messages, vous avez une chance supplémentaire par rapport aux médiums auditifs qui ne peuvent les voir. Ceci pourrait vous aider à vous faire une opinion supplémentaire des esprits qui viennent à vous.
90 à 95 % des médiums sont en contacts avec l’astral moyen. Seuls 5 à 10 % ont la possibilité de capter des êtres appartenant à des plans de conscience plus élevés et à peine 1 % de toutes les personnes qui ont un don de médiumnité ne subissent jamais d’interférence. C’est la raison pour laquelle l’origine des messages et leur contenu doivent toujours être pris avec la plus grande circonspection dans un premier temps.

Il y a plusieurs façons de se protéger d’esprits inopportuns au cas où ceux-ci se manifesteraient: la pensée positive, la méditation positive, la prière, les mantras, les outils spirituels et l’appel à des guides de lumière ou à des forces spirituelles sont les meilleurs moyens de protection. Avant chaque contact, consacrez au moins une ou deux minutes à faire appel à un protecteur de votre choix en lui demandant de vous protéger et d’éloigner tout esprit nuisible.

Si les esprits que vous contactez sont de nature positive, il n’y a pas de raison pour que quiconque dans votre famille subisse une mauvaise influence de leur part. Si vos enfants ont des problèmes de dépression, il faudrait selon moi rechercher la cause ailleurs.

 

Amicalement,

F*
 

 
   


 

   
    Sandy D - 189 - BELGIQUE
   
    Mon jeune frère est décédé accidentellement il y a deux mois. Sa fiancée est allée récemment consulter une voyante qui lui a dit que mon frère ne savait pas encore qu'il était mort et qu'il se cherchait. Est-ce possible? Et si oui, que peut-on faire à notre niveau pour l'aider à s'élever plus vite ? Merci.
 
   
   
Bonjour Sandy,

Il est possible que votre frère ne se soit pas encore adapté à son nouvel état d’après-vie. Cela arrive régulièrement, surtout lorsqu’on meurt jeune et d’un accident. Lorsqu’on se retrouve ainsi projeté dans l’autre monde sans y avoir cru ou sans y être préparé, on n’a pas toujours l'envie ou la volonté suffisante pour accepter ce nouvel état de conscience qu’on n’attendait pas.

Il est possible d'aider votre frère en lui envoyant de belles pensées d’amour, de lui dire que vous l’aimez toujours et que des personnes décédées de sa famille ou des êtres de coeur et de bonne volonté sont prêts à l'accueillir.

Pour lui parler, vous pouvez le faire chez vous, aller dans une petite chapelle ou une église silencieuse, même si vous n’êtes pas spécialement intéressée par la religion. Ce genre d’endroit étant d’habitude chargé de bonnes vibrations qui facilitent le contact avec le mental des défunts.

Vous pouvez aussi faire appel à un être de lumière et lui demander mentalement d’aider votre frère à passer ce cap difficile s’il a quelques problèmes à se détacher de la matière. Votre appel sera certainement entendu et le guide fera ce qui est en son pouvoir pour aider votre frère de la meilleure façon possible.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Eugénie B - 188 - SUISSE
   
    J'ai décidé de donner moi-même un prénom à mon ange gardien! Est-ce une bonne idée? Je sens sa présence souvent et surtout la nuit. Une fois j'ai senti comme un souffle sur ma joue. Je n'ai pas pris peur. Etait-ce mon ange? Ma fenêtre n'était pas ouverte, il n'y avait pas de courant d'air. Je vous remercie pour la réponse.
 
   
   
Bonjour Eugénie,

Vous pouvez bien sûr donner un nom d’emprunt à votre ange, pour autant que celui-ci soit respectueux. Votre ange s’y adaptera certainement assez vite et se mettra à votre écoute dès que vous prononcerez ce nom. Ce sera votre signal d'appel.
Il est normal que vous ressentiez la présence de votre ange à vos côtés à certains moments, et peut-être vous a-t-il fait le cadeau de ce souffle doux ressenti sur votre joue. Cela arrive parfois. Continuez donc d’entretenir de bons contacts avec lui, vous ne pourrez que bénéficier de ses bienfaits.

Amicalement,
F*

   
         
       
    Sandy D - 187  - BELGIQUE
   
    Ma maman est partie sur l'autre rive depuis maintenant 4 ans et Dieu seul sait si elle me manque. Chaque jour qui passe ne s'éteint pas sans que je lui parle ou que je pense à elle et à mon envie de lui crier je t'aime de tout cœur. Il m'arrive de rêver d’elle et de me serrer contre elle comme pour me ressourcer. Mais maintenant, plus le temps passe, moins elle vient dans mes rêves, et pourtant cela me fait tellement de bien. Je vous remercie de bien vouloir me lire et de me répondre. Bien à vous.
 
   
   
Bonjour Sandy,

 

Le fait d’entretenir des pensées d’amour avec votre maman maintiendra solidement les liens affectifs que vous aviez avec elle du temps de son vivant sur terre. Rien ne sépare jamais les êtres qui s’aiment, même pas la mort. C’est une profonde vérité mais que bien peu de gens admettent.
Votre maman doit être très souvent à vos côtés en pensée, surtout lorsque vous pensez à elle, et elle vous rejoint certainement dans certains de vos rêves sans que vous vous le rappeliez. Mais votre parcours personnel doit continuer pour l’instant sur terre, et le sien se poursuivre sur les routes célestes de l’au-delà car elle a certainement mérité à présent de s'élever vers les sphères de lumière. C’est peut-être la raison pour laquelle elle se manifeste moins souvent à vous et que vous ne la ressentez plus autant qu'au début. Soyez sûre cependant qu’elle continue de capter vos pensées d’amour.

Tentez d'accepter la distance actuelle qui vous sépare, sachant qu’un jour vous la retrouverez rayonnante de santé dans son corps de lumière et que vous pourrez alors l’étreindre à nouveau comme avant ici-bas. La force de vos sentiments seront alors décuplés car libérés des contraintes de la matière.

En attendant, tachez de profiter au mieux de votre existence actuelle. Je suis sûr que c’est ce que votre maman vous souhaite aussi de tout cœur jusqu'au jour où elle viendra vous accueillir dans cet autre monde que nous devons tous connaître un jour.

 

Bien à vous,

F*

   
         
       
    Sandy D  - 186 - BELGIQUE
   
    Il y a deux mois, mon jeune frère a eu un accident mortel. Un jour notre maman a fait un rêve. Elle se voyait assise derrière mon frère sur sa moto et "vivait" l'accident où il a perdu la vie. Elle s'est réveillée en pleurs. Deux ou trois jours après elle a fait un autre rêve: elle se dirigeait vers la gare avec mon frère et moi-même. Dans son rêve, nous étions encore enfants. Elle nous disait de nous dépêcher,que nous allions rater le train car nous étions en retard. Ensuite elle s'est retrouvée seule dans son rêve. Des papillons et des oiseaux volaient autour d'elle. Puis des animaux de toutes sortes passaient en courant devant elle, comme s'ils fuyaient quelque chose. Alors elle s'est dit: "Que ce passe-t-il? c'est la fin du monde? Il s'est mis à pleuvoir abondamment, un vrai déluge. Elle s'est ensuite réfugiée chez une amie et elles sont descendues dans la cave. Puis, la pluie s'est calmée et ma mère est sortie de la maison. Et là elle a découvert un paysage magnifique, des prairies d'un vert intense et des montagnes roses. Au loin elle a vu ce qu'elle croyait être des montgolfières, ornées de couleurs magnifiques. Au fur et à mesure qu'elles se rapprochaient, ma mère s'est rendue compte qu'il s'agissait en fait de sortes de grandes bulles de savon, de différentes grosseurs. Et là elle s'est réveillée. Elle n'arrêtait pas de dire que c'était beau, tellement beau qu'elle a voulu se rendormir aussitôt pour retourner dans son rêve, mais elle n'y est pas parvenue.

Quand elle m'a raconté cela j'ai pensé que mon frère s'était peut-être servi des rêves pour montrer à ma maman où il est maintenant, étant donné que vivre l'accident de mon frère en rêve un peu avant l'avait profondément choquée, et qu'il voulait la rassurer, lui apporter du réconfort. Qu'en pensez-vous? Que signifie ce rêve d'après vous? Merci infiniment pour vos éclaircissements.
 

   
   
Bonjour Sandy,
 

Il est fort possible que votre maman ait revécu en rêve l’accident de votre frère.
La suite de son rêve est un peu plus confuse. Mais on pourrait associer la gare au départ de votre frère et le fait que vous soyez présente n’est pas anormal car je suppose que vous occupez la même place dans les sentiments de votre maman que celle de votre frère.
L’eau peut être en rapport symbolique avec ses larmes et sa tristesse. Ce genre de sentiment abaisse les vibrations de l’âme et peut amener la conscience onirique à descendre à des niveaux inférieurs. Cette descente se poursuivant lui a donné l'impression d'aboutir dans une cave - association symbolique entre humidité (ses larmes, sa tristesse) et  profondeur (sentiment de dépression et de détresse psychologique). Si le corps de votre frère a été enterré on peut y associer aussi les contextes ( humidité du sol et situation sous la surface du sol) propres à la mise en terre.
Revenue à des sentiments moins tristes, sa conscience onirique s’est extraite de ce niveau pour remonter quelque peu vers des niveaux et des sphères plus agréables où elle a pu effectivement avoir un aperçu réel ou imaginaire d’un au-delà plus paradisiaque où pourrait résider actuellement votre frère. Les montgolfières et les bulles représentant à nouveau de façon symbolique l’élévation vers ces contrées radieuses de l’au-delà.

Voici quelques éléments de réflexion à propos du rêve de votre maman.

 

Que le Ciel veille sur vous et votre famille,

F*

   
         
       
    Brigitte A - 185  - CANADA
   
    Comment peut-on développer nos facultés? J'aimerais aider des gens autour de moi en leur donnant de l'espoir pour les jours à venir. Dans mon enfance j'ai souvent tiré les cartes entre mes cours et j’étais très appréciée, même par le directeur et sa secrétaire. Pour elle, tout se passa comme je l’avais vu. Elle a eu un garçon et son mari est mort d'une maladie sans voir son fils. Depuis j'avais arrêté pour ne plus blesser personne, mais maintenant, je suis à nouveau prête.
 
   
   
Bonjour Brigitte,

 

Si vous avez une bonne relation avec les cartes, le simple fait de les manipuler régulièrement vous rendra très vite vos perceptions d’autrefois. Les facultés subtiles se développent aussi par la pratique. Vous pouvez aussi avant chaque tirage demander qu'on vous inspire dans la qualité de vos réponses.

En dehors de ces conseils, souvenez-vous qu'il faut toujours user de diplomatie et de psychologie avec une personne consultante car une personne peut très bien accepter l'annonce d'une mauvaise nouvelle alors qu’une autre, plus sensible, pourrait en être extrêmement troublée.

Le sujet de la mort est à aborder avec réticence et il ne faut surtout jamais annoncer celle-ci pour une date précise. D’ailleurs, excessivement peu de personnes - sensitives ou non - peuvent prévoir avec exactitude un décès. Ce genre de chose est parfois annoncé à travers l’un ou l’autre support de divination ou par flashe médiumnique mais la date précise d’une issue fatale n’est quasi jamais révélée.
 

En ce qui concerne les accidents ou les maladies, on peut en faire mention, surtout si on peut proposer en contrepartie une façon d’y remédier ou de tenter d’y échapper. Donc, psychologie, tact, discrétion absolue et respect de l'autre avant tout. Soyez aussi sincère avec vous-même et sachez reconnaître vos failles ou vos erreurs si vous en avez commises. L’honnêteté avec soi-même ainsi qu'avec les autres étant essentielle.

 

Amicalement,

F*

   
         
       
    Maëlle L -184  - FRANCE
   
    J'ai 14 ans et j'ai l'impression d'avoir des dons de voyance (intuitions, rêves prémonitoires). Comment en être sûr et les développer ? Merci d'avance.
 
   
   
Bonjour Maëlle,

 

C'est entre 12 et 17, 18 ans que notre sensibilité est la plus forte, et lorsqu’on a hérité de dons subtils, c’est très souvent à l’âge de l’adolescence qu’ils se révèlent.

Dans ton cas, il faudrait voir dans quelle mesure et à quelle fréquence tu fais des rêves prémonitoires. Si tu as fait un ou deux rêves prémonitoires, c’est déjà très bien mais on ne peut considérer cela comme étant une indication franche d’un don subtil comme la médiumnité par exemple. L’intuition est également une belle aptitude mais qui ne peut être mise en parallèle avec la médiumnité. C’est à dire qu’on peut être très intuitif et n’avoir cependant aucun don de clairvoyance ou de clairaudience.


Actuellement, je te conseillerais de ne rien forcer. Mais tu pourrais certainement augmenter ton intuition en apprenant par exemple à te servir d’un tarot. Il te suffit de t’en procurer un ( tarot de Marseille ou Rider tarot ), d’étudier la signification des cartes et de l’interroger régulièrement en lui posant les questions de ton choix. Ceci devrait affiner et développer ton intuition et ta sensitivité.

 

Amicalement,

F*

   
         
       
    Adèle A - 183  - BELGIQUE
   
    Mon mari s'est suicidé le 5 juin 2002, il a commis cet acte parce que je ne voulais pas revenir vivre avec lui. Il est à noter que c'est lui qui avait décidé de notre séparation.

Depuis, son décès, j'ai un sentiment de culpabilité pesant, car je me dis que si je lui avais laissé une lueur d'espoir dans notre vie de couple, il n'aurait peut-être jamais commis cet acte. Que dois-je faire pour ne plus avoir ce sentiment de culpabilité ?
 

   
   
Bonjour Adèle,

 

Je ne connais pas votre vie de couple mais je suppose que l’entente entre votre mari et vous était devenue à ce point insatisfaisante, difficile ou ambiguë qu’il a décidé un jour - peut-être avec votre accord implicite -  de mettre fin à cette union. Une fois le pas franchi, vous avez finalement décidé de votre côté de ne pas faire marche arrière. C’était votre droit, car vous avez dû estimer que revenir à la situation d’avant votre départ n’aurait probablement pas réglé les problèmes.


Vous ne pouvez vous reprocher votre décision de continuer votre chemin de vie sans lui. Chacun est libre de ses choix. Vous ne lui avez pas menti non plus en le laissant espérer un retour que vous n'envisagiez pas.

Des tas de personnes, mariées ou non, se séparent ainsi tous les jours pour pleins de raisons et parfois même sans raison valable. La vie est ainsi faite qu’une entente conjugale est souvent soumise à rude épreuve et que bien peu de couples de nos jours résistent au temps.

Le suicide est un acte grave commis contre soi-même qui laisse toujours des séquelles, surtout  sur celui qui l’a commis, même si bon nombre de personnes n'admettent pas cette vérité.

La décision d’en finir avec cette vie venait de lui, vous n’en êtes donc qu’indirectement responsable. Heureusement, la mort n’est pas la fin de tout et votre mari aura d’autres opportunités de vie et de bonheur dans le futur.  Si vous en êtes convaincue également, cela vous aidera à surmonter peu à peu votre sentiment de culpabilité. Vous pouvez aussi demander sincèrement pardon à votre mari d’avoir indirectement provoqué son geste et souhaiter qu’il soit bien aidé là où il est maintenant.

 

Nous vivons tous, ou presque tous, avec des sentiments de regret par rapport à la mort, que celle-ci survienne par accident, de façon naturelle ou qu'elle soit provoquée. Ceci est dû au fait que la mort met un terme définitif à l'incarnation d'une personne sans espoir de retour dans cette vie-ci, de là, la force des regrets et des sentiments de culpabilité.
 

Si vous êtes croyante, faites appel à un être spirituel pour vous aider dans cette épreuve. Dites-vous aussi que le destin l'a probablement voulu ainsi et que vous n’avez été qu’un des maillons dans la réalisation de ce destin. Vous devez être juste avec vous-même et vous rendre compte que vous n'êtes pas seule responsable.

 

Si ce sentiment devait malgré tout persister, n’hésitez pas à consulter l’un ou l’autre psychologue pour en parler avec lui car une écoute attentive et quelques conseils judicieux sont souvent les meilleurs moyens pour se sortir d’une telle situation de trouble psychologique.

Que le Ciel veille sur vous,

F*

   
         
       
    Naomie W - 182  - FRANCE
   
    J'ai toutes sortes de questions à vous poser.
- Est-il vrai que les esprits ne se manifestent seulement que la nuit ou lorsqu'il fait noir ?
- J'ai entendu dire aussi que lors de nos premières expériences de voyages astraux, on peut apercevoir des ombres ou des mauvais esprits en arrivant dans le monde astral, est-ce vrai?
Dernière question : dans la vie de tous les jours, peut-on faire un genre de prière pour parler aux morts ? Merci beaucoup.

 
   
   
Bonjour Naomie,

 

Les esprits peuvent se manifester à n’importe quel moment de la journée ou de la nuit, mais il est vrai que certains d'entre eux préfèrent intervenir à certains moments du jour - ou de la nuit - plutôt qu’à d’autres moments pour des tas de raisons.
En ce qui concerne les esprits courants - c’est-à-dire les entités qui évoluent dans l’au-delà – une ambiance calme, feutrée, et la pénombre sont d’habitude plus favorables à un contact médiumnique.

 

En ce qui concerne les voyages astraux, toutes les situations sont possibles. Si votre voyage n’est pas protégé par un guide, vous pouvez effectivement faire des rencontres déplaisantes lors d’une sortie astrale. Il en est de même dans les rêves où on peut faire toutes sortes d’expériences, des plus épanouissantes aux plus cauchemardesques.
Si l’on tente une sortie astrale volontaire, le mieux est de se mettre dans un état d’esprit positif en appelant à soi des forces de protections spirituelles. Ceci devrait éviter de faire de mauvaises rencontres.

 

Vous pouvez vous adresser aux personnes qui sont à présent dans l'au-delà à n’importe quel moment par la pensée. Des pensées d’amour ou d’amitié non égoïstes ne leur nuiront jamais, mais elles ne doivent pas devenir envahissantes pour autant. Une pensée affectueuse de quelques minutes par jour ou de temps en temps suffit, et cela maintiendra un lien affectif entre le « donneur » et le « receveur » pour autant que ce dernier se sente en harmonie et en accord avec le type de pensées envoyées vers lui.


Bien à vous,

F*

   
         
       
    Sylvie R  - 181  - FRANCE
   
    J'ai 25 ans. Depuis plusieurs années déjà, j'entends des voix. Cela se manifeste la nuit ou au moment de mon coucher lorsque je suis encore bien éveillée. C'est soudain, bref, incontrôlable, assez brusque, comme si je les captais au passage. Parfois je ne me souviens même plus de la phrase ou du message la seconde d'après !

Il peut s'agir d'une seule voix, comme je peux en entendre une autre, puis encore une autre. Souvent, j'entends une ou plusieurs phrases qui n'ont souvent rien à voir avec mes pensées du moment, avec ma journée ou mon état d'esprit. Peut-être ces voix ne

me sont-elles pas destinées ?

Parfois, je distingue très bien la voix d'un membre proche (souvent ma mère ou même ma grand-mère décédée) ou bien il s'agit d'une voix totalement inconnue (souvent une voix masculine).  Deux ou trois fois, j'ai tenté de faire venir ces voix en posant une question et cela a fonctionné.

Une chose est sûre, je ne rêve pas et ces sortes de brefs messages ne proviennent pas de la planète terre. Parfois, plus troublant, je capte aussi l’image d’une personne. Il y a une semaine, j'allais me coucher quand dans mon lit, les yeux fermés,  je "vois" subitement un jeune homme aux cheveux blonds longs sur les épaules semblant assis en me tournant le dos, et qui se retourne au moment où j'entends quelque chose comme "tu vois, je te l'avais dit". Parfois j'ai peur, parfois pas du tout.

Que sont ces voix ? Sont-elles néfastes ? Pourquoi est-ce que je les entends et que dois-je faire ?
 

   
   
Bonjour Sylvie,

 

Vous possédez un don médiumnique auditif et visuel. C’est ce don qui vous permet notamment d’entendre des voix paranormales à certains moments. Ces voix vous parviennent plus facilement le soir ou la nuit probablement parce que vous êtes à ce moment-là plus relaxée et donc dans un état plus réceptif que pendant la journée.

Le fait de ne pas vous souvenir la seconde suivante d’une phrase entendue est typique de la médiumnité. Il est en effet fréquent qu’un médium après avoir capté l’un ou l’autre message ne se souvienne plus du tout de son contenu ou n’en ait retenu que des bribes. Certaines de ces voix vous sont certainement destinées, cela me paraît évident, sinon vous ne pourriez reconnaître des voix comme celles de votre grand-mère.

Si ces voix ne vous paraissent pas hostiles, c’est qu’elles ne le sont pas. Dans le cas inverse, vous le ressentiriez nettement et elles vous laisseraient une impression de malaise.

A votre place, j’essayerais de faire appel à un guide de lumière qui pourrait peut-être vous communiquer des messages intéressants pour vous ou vos proches. Il n'est pas dit que vous puissiez le capter facilement mais vous pouvez toujours essayer. 
Tentez aussi de savoir pourquoi vous avez peur de ces voix à certains moments et pas à d’autres. Cela devrait vous permettre de connaître les conditions les plus favorables pour vous mettre en contact avec ces voix.

Votre don mérite certainement d’être approfondi. De toute façon une fois ce processus enclenché - volontairement ou involontairement - il est assez difficile de l’arrêter.

 

Amicalement,

F*

   
         
       
    Josée M  - 180  - CANADA
   
    Dans un rêve deux personnes étaient assises au pied de mon lit. Il s'agissait d'une femme âgée et d'une enfant d’environ 8 ans. Ces personnes se sont retournées et dès qu'elles ont ouvert la bouche je me suis réveillée en criant. Par la suite, j'ai rêvé d'un visage non humain qui descendait du coin de mon mur jusqu'à très près de mon visage pour essayer de me parler. Après m’être réveillée, je le voyais toujours! Je voudrais savoir ce que signifient ces apparitions qui veulent me parler.
Je ressens aussi certaines choses et des gens me disent que j'ai un don que je devrais développer, mais je ne sais pas si j'ai vraiment un don. En visitant des sites paranormaux, j'ai trouvé votre adresse et j'ai lu les messages des êtres de lumières car je croyais que c'était eux qui essayaient de me parler pour m'avertir de quelque chose. Je suis tombée sur le texte en hommage à votre ami André qui a quitté ce monde. La façon dont vous vous exprimez et la chaleur de vos dires à l'endroit de votre ami, votre simplicité et le respect dont vous faites preuve m'a donné envie de poser ces questions que je n'ai jamais soumises à autrui.

 
   
 
Bonjour Josée,

 

Le fait de rêver ce genre de rencontre insolite n’a rien d’exceptionnel. Votre rêve pouvait être sans signification particulière comme il peut vous avoir mis en contact avec des personnes évoluant dans l’astral. Qui étaient ces personnes dans ce cas-là? Peut-être des personnes décédées appartenant à votre famille, des amis ou d’autres êtres attirés par vous pour des raisons diverses. C’est dommage que vous vous soyez effrayée car si ces personnes vous avaient parlé, vous auriez peut-être pu connaître la raison de ce contact et savoir de qui il s’agissait.
 

L’autre rêve est très étrange mais contient trop peu d’éléments pour que l’on puisse en retirer une signification quelconque.

 

Si vous possédez un don subtil, vous pourriez par exemple le tester en essayant un pendule afin de voir si vous obtenez des réponses intéressantes ou bien essayer de faire de l’écriture automatique en laissant vagabonder votre main sur une feuille de papier. Si vous avez vraiment un don médiumnique, il devrait apparaître assez rapidement si vous créez une situation propice à sa révélation.

Amicalement,
F*

 


 

  Stéphanie M  - 179  - FRANCE
 
  J'ai 28 ans. A l'âge de 19 ans, j'ai fait une sortie astrale. Depuis, j'ai vécu d’autres expériences très curieuses comme des objets qui bougent, des lampes qui s'allument ou s'éteignent et je ressens souvent des présences autour de moi; je sais où elles sont dans la pièce, mais je ne les sens pas agressives.
Un jour, lors de mon premier flash, j’ai vu un feu et j'ai eu peur. Quinze jours plus tard, je me suis levée de mon lit pour aller au salon et quand je suis revenue dans ma chambre il y avait une très forte odeur de roses fanées. Là, je me suis dit qu’il y aurait un décès. Trois jours plus tard, j'ai appris que ma mère était mourante. Elle n’avait que 47 ans, je ne l'avais pas vue depuis deux ans et j’étais loin de me douter qu'elle pouvait être malade. Après son décès nous l'avons incinérée, d'où le flash de feu à mon avis. Après ça, j'ai vu apparaître sur mon mur un visage qui ressemblait à Jésus, puis m’est apparu celui de ma mère, et j'ai vu comme une larme sortir du mur. Cette larme est toujours présente!

Je vois aussi beaucoup de symboles par les murs mais que je ne comprends pas. Suis-je médium ? Pouvez-vous me répondre et me dire aussi si cette larme est une larme de regret?
Je vous remercie.
 
 
 
Bonjour Stéphanie,

 

Vous avez bien sûr un don médiumnique, sinon vous n’auriez pu vivre autant d’expériences de ce genre. Des objets qui bougent et se déplacent ainsi que des lampes qui s’allument et s’éteignent sans raison apparente sont le fait d’une médiumnité à effets physiques. Mais vous semblez posséder aussi une médiumnité olfactive ( parfums de roses ) et une médiumnité visuelle de clairvoyance. C’est cette dernière qui vous montre des visages et des symboles sur les murs et vous procure des flashes divers. Vous possédez donc un canal médiumnique relativement diversifié mais que vous ne contrôlez pas volontairement. Ces visions surviennent donc souvent à l’improviste lorsque vous êtes dans un état de réceptivité suffisant.

La vision concernant votre maman vous a probablement été envoyée pour vous avertir de sa disparition prochaine. Il ne s’agit pas ici de divination au sens propre du terme. Probablement, un guide ayant vu l’état physique de votre maman dans son aura, vous aura-t-il prévenue de l'imminence de sa disparition. L'aura donne en effet de précieuses indications sur l’état de santé d’une personne, surtout lorsque la maladie est grave.
La larme qui s’est matérialisée sur votre mur est probablement due à votre médiumnité à effets physiques. Cette larme a pu être créée par émanation à partir de votre corps énergétique. Des médiums à effets physiques peuvent ainsi créer ce qu’on appelle des formes ectoplasmiques soit volontairement soit involontairement. Cette larme pouvait être la manifestation de l’état psychologique de votre maman à ce moment-là. Il pouvait s’agir de regrets, de souffrance, de tristesse…

 

Tant que vous ne ressentez pas d’animosité de la part des êtres qui manifestent leur présence, il n’y a pas de raison de vous tracasser. Vous pouvez cependant utiliser une protection spirituelle comme la prière pour vous garantir une meilleure défense contre des forces éventuellement nuisibles.
 

Amicalement,

F*

 


 

   

 

   
       
   

courrier lecteurs - ésotérisme spiritualité voyance

   
   

 

   
         
   

FRANCE LECTURE ésotérisme
Retour accueil